Qui va gagner l’Open d’Australie 2018 ?
Photo Panoramic

Qui va gagner l’Open d’Australie 2018 ?

Ca y est, c’est reparti ! « As usual », l’année 2018 vient à peine de commencer et voila déjà le premier Grand Chelem de la saison qui pointe le bout de son nez. Alors, comme toujours et bien évidemment, l’heure en est aux paris et aux questionnements.

Un an après une édition 2017 qui restera gravée dans les mémoires comme l’une des plus abouties de la décennie (voire même bien au-delà pour les fans de Federer), l’Open d’Australie va remettre en jeu son (officieux) titre de « meilleur Grand Chelem » de l’année. Mais qui va gagner ? La question est classique mais mérite peut-être plus que jamais d’être posée au vu des états de forme plus ou moins inquiétants d’un grand nombre d’habitués du premier grand rendez-vous tennistique de l’année.

Rafael NADAL, n°1 mondial – Vainqueur en 2009 et finaliste en 2017

Avec l’animal Nadal, on a l’impression de revivre inexorablement le même scénario. Après les blessures et le doute, le taureau majorquin retrouve son meilleur niveau, marche sur la plupart de ses adversaires en remportant un ou deux Majeurs au passage, avant de… repasser par la case infirmerie ! De ce point de vue, la transition 2017-18 a pris la même tournure que 2010-11 ou 2013-14 pour le champion des Baléares. Souffrant du genou depuis Bercy, le décuple vainqueur de Roland-Garros, finaliste émérite à Melbourne l’année passée, ne devrait pas débarquer au pays des kangourous à 100% de ses capacités. De là à l’écarter totalement de la liste des favoris, il y a un pas que l’on ne franchira pas !

Roger FEDERER, n°2 mondial – Vainqueur en 2004, 2006, 2007, 2010 et 2017

Un an après avoir signé un sublime come-back victorieux que peu de gens avaient osé imaginer, le Maestro suisse va remettre son titre en jeu avec l’étiquette de « super favori » qu’on ne lui avait plus attribuée depuis un certain temps en terre aussie. Triomphal l’année passée après avoir sorti Berdych, Nishikori, Wawrinka et Nadal, son pire ennemi, RF disposera en outre d’un statut de tête de série n°2 qui devrait lui assurer une première semaine en mode « easy ». Vainqueur de la Hopman Cup la semaine dernière pour son retour aux affaires, tous les voyants semblent a priori au vert pour le vétéran bâlois. Ceci étant, à 36 ans, voir Fed l’emporter relèverait encore une fois de l’exploit.

Grigor DIMITROV, 3 mondial – Demi-finaliste en 2017

Demi-finaliste à la Vercingétorix l’an dernier, battu mais héroïque, Dimitrov a enfin réussi en 2017 le saut de qualité que d’aucuns attendaient de lui depuis une bonne paire d’années. Vainqueur de quatre titres dont son premier Masters 1000 (Cincinnati) et surtout son premier Majeur (Masters Cup) en fin d’année, l’ex-espoir bulgare fait désormais figure de nouvel épouvantail du circuit. Mais comment va-t-il gérer ce nouveau statut ? 2018 sera-t-elle la saison de la confirmation ou, au contraire, celle d’une nouvelle désillusion pour « Baby Fed » ? S’il n’a pas trop fêté sa belle fin d’année, on peut espérer le voir s’imposer en GC. A contrario, s’il retombe dans la facilité, 2017 demeurera hélas une parenthèse isolée.

Alexander ZVEREV, 4 mondial – 16e de finaliste en 2017

Battu après quatre heures de combat face à Rafa sur la Rod Laver Arena en 2017, il a ensuite prouvé qu’il faudrait assurément compter sur lui ces prochaines années. Devenu en mai dernier le premier joueur né dans les années 1990 à remporter un Masters 1000, il a ensuite alterné le bon (Washington, Montréal) et le moins bon (défaites prématurées à Roland-Garros, à l’US Open et au Masters). Encore perfectible, Zverev présente pourtant déjà un superbe tableau de chasse, agrémenté de belles victoires contre Wawrinka, Cilic, Raonic, Nishikori, Djokovic et Federer. Reste le plus dur : franchir le palier mental qui lui ouvrira les portes des derniers tours pour espérer gagner un GC.

Dominic THIEM, 5 mondial – 8e de finaliste en 2017

Autant vous le dire, en dépit de son statut de Top 5, on n’y croit pas trop. Après avoir explosé en 2016 en allant chercher quatre titres et une place dans le Top 10, Thiem a un peu calé en 2017. Malgré une belle victoire obtenue à Roland-Garros face à un Djokovic convalescent, le jeune Autrichien a semblé plafonner. Néanmoins, comment ne pas mettre parmi les outsiders un joueur qui a déjà battu au moins une fois chacun des membres du BIG 4 ? Alors que son dernier titre remonte désormais à près d’un an (février 2017), on attend un sursaut de la part d’un joueur qui semble avoir un peu la tête ailleurs depuis le début de son idylle avec la Française Kristina Mladenovic…

David GOFFIN, 6 mondial – Quart de finaliste en 2017

Il a fini la saison en boulet de canon ! Quart de finaliste du précédent Open d’Australie, David Goffin avait bien démarré l’année avant de se blesser bêtement à Roland. Un mal pour un bien car cette coupure en plein milieu de saison lui a ensuite permis de revenir plus frais et plus motivé que jamais. Auteur de nombreux progrès, en particulier lorsqu’il est sous pression au service, le Liégeois a bouclé 2017 en terrassant Nadal et Federer au Masters de Londres, avant de littéralement éparpiller en miettes Pouille et Tsonga lors de la finale de la Coupe Davis. En somme, s’il continue sur sa lancée, le Wallon devrait poser de (très) sérieux problèmes à la plupart des cadors auxquels il sera opposé.

Stan WAWRINKA, 9 mondial – Vainqueur en 2014 et demi-finaliste en 2017

A l’instar de Thiem, les chances de succès du bison vaudois à l’occasion du prochain Grand Chelem australien paraissent moindres. Forfait depuis l’été dernier, le natif de Lausanne n’aura a priori pas encore récupéré l’intégralité de ses moyens d’ici une semaine. Ceci étant, difficile d’écarter totalement de la liste des gros clients le flamboyant vainqueur de 2014, encore passé à deux doigts de disputer une deuxième finale à Melbourne en 2017 après avoir bataillé pendant plus de trois heures face à son pote Rodgeur en demie… De surcroît, Stanislas Wawrinka est un spécialiste des grosses surprises et c’est très souvent quand on l’attend le moins qu’il est le plus fort, alors pourquoi pas ?

Juan-Martin DEL POTRO, 12 mondial – Quart de finaliste en 2009 et 2012

Trois ans ! Non, vous ne rêvez pas, cela fait bel et bien trois ans que le géant de la pampa n’a plus posé ses valises et trimbaler sa grande carcasse sur les courts du côté de Melbourne. Handicapé par des blessures à répétition au poignet, on a même un temps cru qu’on ne reverrait jamais l’Argentin sur un terrain. Et pourtant, le revoilà ! Revenu aux affaires pour la énième fois au milieu de la saison dernière, le vice-champion olympique a signé une très bonne fin d’année en battant notamment Federer à l’US Open avant de rater d’un rien le dernier strapontin pour le Masters. Capable de battre n’importe qui, avec lui l’inconnue est toujours là même : sera-t-il capable d’être à 100% du début à la fin ?

Novak DJOKOVIC, 14 mondial – Vainqueur en 2008, 2011, 2012, 2013, 2015 et 2016

Et si le Djoker nous préparait le bluff du siècle ? Lui aussi contraint à l’arrêt depuis l’été dernier pour soigner une inflammation chronique du coude (tennis-elbow), le recordman de victoires en terres australes a privilégié le repos plutôt que l’opération pour se refaire une santé. Mais alors qu’il devait faire sa rentrée à Doha début janvier, l’ancien despote du circuit ATP a encore décalé son retour, arguant que son coude le gênait toujours… Finalement revenu aux affaires lors de l’exhibition de Kooyong, le Serbe a d’emblée collé une convaincante fessée (6-1 6-4) à Dominic Thiem. Alors n’en tirons pas de conclusions hâtives, mais un succès de Djoko le 28 janvier serait tout sauf une surprise.

Nick KYRGIOS, 17 mondial – Quart de finaliste en 2015

« C’est en faisant n’importe quoi, qu’on peut battre n’importe qui ! » Telle pourrait être la devise de Remi Gaillard revisitée à la sauce Kyrgios. Parfois totalement ingérable, celui qui fait partie du club des bad-boys de l’ATP avec Benoît Paire et Fabio Fognini peut néanmoins s’enorgueillir d’une quinzaine de succès glanés face au Top 10. Vainqueur de son tournoi de reprise la semaine passée à Brisbane après avoir écarté Dimitrov sur son passage, le lascar australien, qui a déjà battu Federer (une fois), Nadal (deux fois) et Djokovic (deux fois), aura en outre l’avantage d’être porté par son public en cas de pépin. De là à le voir passer sept tours pour gagner son premier GC, il y a de la marge ! Mais sait-on jamais ?

Quid des autres ?

Avec les forfaits de Nishikori et Murray, le retour de Raonic en pointillés ou encore la méforme de Marin Cilic, on peine à distinguer qui pourrait vraiment s’inviter à la grande bataille de la rentrée en dehors des dix prétendants précédemment évoqués. Pourquoi pas Jack Sock, Andrey Rublev, Hyeon Chung, Denis Shapovalov ou encore Lucas Pouille ? Ce dernier bénéficiera-t-il d’ailleurs d’un effet Coupe Davis à l’instar de Djoko, Delpo ou Murray par le passé ? Avec un bon tableau, on pourrait en effet espérer voir le Nordiste se hisser au moins jusqu’en quart de finale. Quant à le voir un jour succéder à Jean Borotra (seul Français à avoir gagné à Melbourne en 1928), on peut toujours rêver.

Lionel Ladenburger
Retrouvez tous mes articles sur ma page YourZone.

 

  1. avatar
    11 janvier 2018 a 12 h 15 min
    Par Guga57

    Pour compléter l’article, voilà le tableau du tournoi (le tirage au sort vient juste d’avoir lieu) :
    Tirage clairement déséquilibré puisque la partie haute du tableau ne contient que Nadal, Dimitrov, Kyrgios et Cilic…
    Alors que dans la partie basse, on retrouve Federer, Djokovic, Del Potro, Thiem, Wawrinka, Goffin et Zverev !!!
    https://fr.tennistemple.com/open-daustralie-2018-t3879/tableau

  2. avatar
    11 janvier 2018 a 12 h 26 min
    Par Guga57

    Voilà la liste des 1/8e de finales théoriques :

    Nadal – Isner
    Cilic – Carreno Busta
    Dimitrov – Tsonga
    Anderson – Sock
    Thiem- Wawrinka
    Djokovic – Zverev
    Goffin – Del Potro
    Federer – Raonic

    Ça promet de gros quarts et de grosses demies dans la partie basse…

  3. avatar
    11 janvier 2018 a 18 h 07 min

    Salut Guga,

    Bonne année 2018 tout d’abord.
    Allez on reprend nos prognostics …

    J’écarte Wawrinka et Djokovic qui seront trop courts en terme de reprise de competition. A moins d’un miracle, je les vois mal aller au bout.

    Pour Nadal, ca va dépendre de son physique.

    Restent les traditiionnels espoirs comme Thiem, Zverev ou Dimitrov. Il faudra franchir un palier pour ces 3 là pour aller au bout en GC. Le Bulgare va peut etre surfer sur son succes au Masters.

    Du coup je vote Goffin (ou Federer)

    • avatar
      12 janvier 2018 a 11 h 04 min
      Par Guga57

      Meilleurs vœux a toi aussi Axel ! Je pense aussi que Goffin pourrait bien aller loin dans cet AO meme si j ai encore un doute quant a sa capacite a enchainer les grosses perfs en trois sets gagnants.

      Pour Nadal en revanche, sauf gros pepin physique, ce tableau est une veritable aubaine (une de plus j’ai envie de dire, tant l’espagnol est souvent chanceux au tirage). Du coup, je le vois a coup sur en demie car ce ne sont pas Estrella-Burgos, Mayer, Coric, Schwartzman, Isner ou meme Cilic qui lui barreront la route. Et en demie, ca dependra de Dimitrov, si Dimitrov est au RDV on pourrait avoir droit a la revanche de 2017 mais le Bulgare a une partie de tableau bien plus compliquee que l’Espagnol (avec notamment Rublev qui l’a deja battu a l’USO).

      Sinon dans la partie basse, la place en finale devrait logiquement se jouer entre Federer, Djoko, Del Potro, Goffin et Zverev.

      • avatar
        12 janvier 2018 a 18 h 06 min

        Salut Guga,

        Oui tableau très favorable pour Nadal. Mais il faudra que le physique suive, car on ne bat pas Marin Cilic en étant à 50 ou 60 %.

        • avatar
          16 janvier 2018 a 9 h 43 min
          Par Guga57

          @Axel, de toute façon Nadal a bluffé (comme Djoko) avec son retour décalé. Le mec est clairement en pleine forme !!! Donc Cilic ne pèsera pas bien lourd (il prendra 3 sets 0) contre lui en quart et si Dimitrov venait à manquer à l’appel des demi-finales, la place en finale du Majorquin serait d’ores et déjà garantie car je ne vois personne d’autre capable de l’arrêter dans la seconde moitié de sa partie de tableau. Je vais encore me répéter mais ce tirage au sort est juste hallucinant… Djokovic, Del Potro, Goffin, Thiem, Wawrinka, Zverev… A l’exception de Dimitrov, tous les autres mecs qui auraient pu embêter Rafa ne sont pas de son côté. Perso j’ai le feeling que cet AO (à l’instar du dernier USO) lui est promis!

  4. avatar
    11 janvier 2018 a 22 h 38 min

    Ouais et il y a cet article de l’Équipe qui parle de tirage facile pour Nadal ET Fed…

    Dans la partie haute cela va se jouer à l’état de forme car on voit que Nadal n’est pas à 100%. Et maintenant que Dimitrov a remporté un grand tournoi (le Masters) il va peut-être avoir un déclic mental.

    C’est clair que la plupart des gros poissons (en forme ou pas) sont dans la partie basse. Parmi ceux-là, les suivants ont une forme douteuse: Djoko, Del Potro (?), Wawrinka.

    Fed et Goffin sont en forme à priori, Zverev et Thiem je ne sais pas. Ces trois derniers ont le potentiel de créer des surprises cette année. Mais tous ne pourront confirmer. Ce serait bien si l’un des trois y arrivait. Le critère: une demie de GC au minimum, voire finale pour Thiem vu qu’il a atteint les demies à RG par deux fois.

    • avatar
      12 janvier 2018 a 11 h 11 min
      Par Guga57

      Salut Fabrice et bonne année a toi aussi ;)

      C’est fou que Léquipe parle de tirage facile pour Nadal ET Federer.

      Autant pour Nadal, aucun doute, il dispose d’un boulevard au moins jusqu en quart, et encore Cilic ne devra

      • avatar
        12 janvier 2018 a 11 h 21 min
        Par Guga57

        dsl ma fille a valide le commentaire… je reprendre le tout loool

        C’est fou que Léquipe parle de tirage facile pour Nadal ET Federer.

        Autant pour Nadal, aucun doute, il dispose d’un boulevard au moins jusqu en quart, et encore Cilic ne devrait pas lui poser trop de soucis.

        Suffit de comparer les deux moities de tableau pour se rendre compte de l ecart de niveau entre les deux. Dans la partie haute: Nadal, Cilic, Dimitrov voire Tsonga (LOL) et Sock sont parmi les (plus ou moins gros) clients. En bas par contre, on retrouve : Federer, Djokovic, Wawrinka, Del Potro, Berdych, Raonic, Goffin, Thiem et Zverev… Bref, y a pas photo.

        • avatar
          12 janvier 2018 a 16 h 52 min
          Par Guga57

          et Kyrgios (egalement dans le bas du tableau)

          • avatar
            12 janvier 2018 a 18 h 03 min
            Par Guga57

            oups mea culpa, Kyrgios est dans la partie de nadal

        • avatar
          12 janvier 2018 a 18 h 16 min

          Oui ce tableau, un peu comme à l’US Open 2017 ou en foot à l’Euro 2016, est vraiment super déséquilibré. Tant mieux pour Nadal.

          Un mot sur Alexander Zverev. Un nouvel échec avant la 2e semaine serait dramatique mentalement pour l’Allemand, qui dégouline de talent mais devra à un moment donner confirmer en GC.
          Cela dit, Federer avait un bilan assez mediocre en majeurs avant son 1er grand titre (Wimbledon 2003) : 2 pauvres quarts, acquis en 2001 à RG et Wimbledon … Idem pour Nadal avant Roland 2005.

          Le pire qu’on puisse souhaiter à tous ces joueurs en devenir, paradoxalement, c’est une finale entre eux comme au Masters Dimitrov – Goffin. Malheur au vaincu qui aura une tonne de regrets face à un rival à sa portée.
          Car perdre contre un gars du Big 3, voire Wawrinka, tous aguerris à ces grandes finales, n’a clairement rien d’infamant, c’est meme le métier qui rentre …

          A suivre …

  5. avatar
    11 janvier 2018 a 23 h 22 min

    Salut Guga ,

    Bel article , bon point sur les forces en présence. Je me permets quelques commentaires

    Rafael NADAL,
    Je ne le vois pas comme favori et surtout pas comme vainqueur ou alors contre Dimitrov en finale si par miracle (avec son genou capricieux ) il y parvenait.

    Roger FEDERER,
    Plusieurs d’entre nous ont une forme de superstition à le remettre comme favori, parce qu’avec lui, on est presque plus dans le rationnel…Le mode “easy”, en revanche. …bof…rien de moins que Goffin ou DP l’attendent…S’il reparvient en finale avec ce tableau (éventuellement Djoko, Zverev ), un 6e OA et un 20 gc lui tendent les bras, que ce soit contre Nadal (sur qui il a inversé le rapport de force ) ou Dimitrov qu’il pourrait retrouver

    Grigor DIMITROV, 

    Excellente synthèse sur lui. Il est un grand point d’interrogation et s’il parvient en finale je le verrai plus gagner contre un Zverev (que j’ai du mal à voir à ce stade mais bon ) ou un DP fatigué ou et surtout un Goffin, que contre un Fed .

    Alexander ZVEREV, n°4 mondial – 16e de finaliste en 2017

    Il faut absolument qu’il confirme en gc et il a intérêt à l’égard faire la bas mais je ne le vois pas plus loin qu’un 1/4 ou une 1/2

    Dominic THIEM, n°5 mondial – 8e de finaliste en 2017

    Chances infimes sur ce tournoi et après sa rouste face à Nadal à RG l’an dernier, même ce tournoi qui paraissait le plus à sa portée risque de patienter pour le voir couronner…

    David GOFFIN, n°6 mondial – Quart de finaliste en 2017

    Attention danger ! Dommage qu’il ait un si gros tableau…

    Stan WAWRINKA, n°9 mondial – Vainqueur en 2014 et demi-finaliste en 2017

    Difficile à son âge couplé à un retour de blessure et au départ de Norman de le voir prétendre à refaire le coup de théâtre d’il y a 4 ans

    Juan-Martin DEL POTRO, n°12 mondial – Quart de finaliste en 2009 et 2012

    Je retiens ta phrase qui résume tout : “Capable de battre n’importe qui, avec lui l’inconnue est toujours là même : sera-t-il capable d’être à 100% du début à la fin ?” Eh bien je ne crois pas…pourquoi pas une 1/2 ou une finale ?

    Novak DJOKOVIC, n°14 mondial – Vainqueur en 2008, 2011, 2012, 2013, 2015 et 2016

    “Et si le Djoker nous préparait le bluff du siècle ? “, trop tôt, à priori, et s’il ne le fait pas ça va être très compliqué pour la suite, ce qui va chagriner l’ami Axel….

    Nick KYRGIOS, n°17 mondial – Quart de finaliste en 2015

    « C’est en faisant n’importe quoi, qu’on peut battre n’importe qui ! » bien vu! Je ne vois en lui qu’un talentueux coupeur de tête incapable de constance. Malheur à celui qui l’a sur sa route sauf…Après un ou 2 exploits, ce qui sera son max…

    Pour les autres, on l’a vu, tous ceux que tu a cité ne comprenant que 4 ou 5 favoris, inutile de les évoquer

    Merci pour ce bon article de début d’année !

    • avatar
      12 janvier 2018 a 11 h 31 min
      Par Guga57

      Un grand merci Lauchou ! je partage ton analyse a 100% sauf par rapport a Nadal que je vois deja pratiquement en finale…

      • avatar
        12 janvier 2018 a 18 h 10 min

        Si Djokovic gagne cet OA 2018 (ce dont je doute), il fera comme Nadal en 2013 (Roland-Garros) et Federer en 2017 (Open d’Australie) qui ont gagné leur premier GC suite à une longue absence. Cela dit, le Suisse avait fait plus fort que l’Espagnol car Melbourne étai son premier tournoi, là où Rafa avait repris en AMérique du Sud sur ocre, avant d’enchainer à Indian Wells, Madrid, Rome pour ensuite gagner son 8e titre Porte d’Auteuil.

  6. avatar
    12 janvier 2018 a 0 h 54 min
    Par the sampras

    On ne peut qu’être impatient de voir arriver l’open d’Australie quand on se souvient de celui de l’année dernière. De loin le Grand Chelem le plus intéressant de l’année.
    En temps normal, je me méfie de tout ce qui est 8ème ou quart théoriques après le tirage au sort, mais je crois que cette année c’est encore plus vrai tant l’incertitude est grande pour beaucoup de prétendants à la victoire. Je pense qu’on peut avoir beaucoup de surprises dès la 1ère semaine.

    • avatar
      12 janvier 2018 a 11 h 35 min
      Par Guga57

      Curieux de voir ca autant que toi Sampras mais j avoue que ce tirage au sort a un peu plombe mon enthousiasme. Nadal a un boulevard de chez boulevard. Les seuls outsiders capables de l arreter (Del Potro, Kyrgios, Goffin, Thiem ou Zverev) ne sont pas dans sa partie de tableau. Reste Cilic sur lequel je ne mise plus rien depuis sa defaite a Bercy contre Bennette et Dimitrov qui dispose d une partie de tableau bien plus compliquee (avec Rublev) que celle de Nadal, du coup, pas sur que le bulgare sera au rendez vous des demies… Bref, je me repete mais pour moi, Nadal a deja un pied en finale et s’il y arrive, cette annee c’est lui qui aura 24h de recup en pluss entre la demie et la finale…

  7. avatar
    12 janvier 2018 a 10 h 12 min

    Salut Fabrice,

    Dimitrov aussi a fait 2 demeis en GC (Wimbledon 2014 et OA 2017), désormais il lui faut gagner un GC pour montrer que son Masters n’était pas qu’une passade.

    • avatar
      12 janvier 2018 a 17 h 36 min

      A Sampras: d’accord pour les surprises en 1ère semaine, lesquelles pourraient d’ailleurs concerner Djoko, Wawrinka, mais aussi Nadal voire DP; sur lequel beaucoup misent peut être un peu trop facilement. L’Argentin, certes absent ces 3 dernières éditions, n’a jamais brillé à l’OA (monumentale raclée contre Fed en 2009 alors qu’il allait le gêner à RG et le battre à l’USO), ce n’est peut être pas pour rien…S’il monte en puissance, je le vois plus aller loin à RG où il aurait bizarrement pu briller plus…

      A Fabrice: Thiem a fait 2 1/2 à RG mais cela n’en fait même pas un candidat à ce stade sur dur rapide. Ne parlons ni de finale ni de titre…

      Axel : Dimitrov pourrait cette fois passer Nadal en 1/2, si l’Espagnol est arrivé jusque là. Mais on attendait beaucoup de lui après un succès en m1000 (donc même format que le masters) à l’USO 2017 et il s’est fait étendre à la surprise générale et en 3 sets par Rublev. Donc je crains pour lui et sa fameuse confirmation. Et en finale si je le vois passer ce cap face à l’un de ces jeunes camarades (Zverev: 70/30, Goffin 50/50), je crains pour lui qu’il ne se heurte à la trop haute marche Federer si celui ci est venu au bout de son bas de tableau à haut risque…DP ou Goffin en 1/4, voire djoko ou Zverev voire un WAW de retour (??) en 1/2, on a déjà vu parcours potentiel plus aisé…Mais après tout…
      Axel toujours, si toi, grand fan de Djoko devant l’éternel (2e de ton big 3 perso après Nadal et devant Fed je crois…) tu ne le vois pas faire de miracle, je crois qu’on peut s’y fier. A moins que le Serbe ne se livre à un mélange d’info/intox dans sa comm’, un peu à la Nadal (dont “le genou va très bien” après une défaite contre Gasquet et plusieurs forfaits…)

      Personne ne semble miser sérieusement sur Kyrgios (évoquer en n°10 par Guga, plus comme coupeur de têtes que comme favori) ce qui me rassure. Je vois là en vous des amateurs plus pros (ou lucides) que certains “pros” (Equipe, Eurosport) qui promettent monts et merveilles au talentueux mais lunatique Aussie a chaque fois qu’il fait une étincelle…Je note d’ailleurs que je trouve le niveau largement plus élevé dans les analyses et pronos proposés ici que sur des sites cités plus haut, à part les articles de Laurent Vergne, monumental connaisseur de la petite balle jaune…

      • avatar
        15 janvier 2018 a 9 h 11 min

        @Lauchou, je ne suis pas armand21, ce n’est pas parce que je suis fan de Djokovic que je le pronostique systématiquement vainqueur à chaque tournoi ! Les prognostics n’ont rien à voir avec l’idée qu’on se fait d’un joueur dans l’Histoire du tennis.

        Pour Kyrgios, la réponse est dans sa tête. Tennistiquement il a les armes pour gagner un GC, tout autant que Zverev, Dimitrov, Goffin ou Thiem. Le veut-il vraiment ? Va-t-il gérer la pression à domicile s’il parvient en 2e semaine ? difficile à dire …

        Il ne faut pas oublier un element important du tournoi qui fait des dégâts chaque année : la canicule. Ceux qui seront mal prepares physiquement prendront la porte en cas de 5e set disputé, car un effondrement physique ne pardonne pas à un tel niveau de compétition.

  8. avatar
    12 janvier 2018 a 16 h 58 min

    Merci Axel pour la précision pour les demies de Dimirtov, j’ai été “ébloui” par sa victoire au Masters, qui a d’ailleurs permis de le remettre sur la carte des favoris potentiels. En effet, faire une ou deux demies en GC n’est pas suffisant, car même certains des Français l’ont fait, voire mieux.

    Sinon j’ai l’impression que ce GC est le plus indécis depuis quelques temps, corrigez-moi si je me trompe.

    Et c’est vrai que lorsqu’on analyse les forces en présence ainsi que la méforme de plusieurs favoris habituels, on doit désigner Federer comme l’un des favoris.

    • avatar
      15 janvier 2018 a 9 h 16 min

      Salut Fabrice, GC le plus indécis de tous les temps ? Oui et non, ça dépendra de Federer et Nadal. Si l’un des 2 est au top niveau, il soulèvera la coupe dans 2 semaines vu que Djokovic et Wawrinka ne devraient logiquement pas dépasser les 1/4 sauf miracle.

      A moins qu’un jeune ne se metamorphose en Goliath invincible, le Suisse ou l’Espagnol n’ont que deux ennemis : eux-mêmes.

      Malgré son tableau difficile, Fed Ex a 2 a touts : son historique à Melbourne (13 demies sur 154 possibles entre 2004 et 2017) et le fait qu’il a zero pression contrairement à l’an passé où il serait sorti du top 30 au classement ATP en cas de défaite au 3e tour contre Berdych.

  9. avatar
    13 janvier 2018 a 19 h 40 min

    Guga,
    Mais que penses tu de l’état de Nadal ? Totalement remis ? Au point d’aller au bout ? Donc une partie d’intox dans sa comm’ ces derniers temps comme je l’ai évoqué plus haut ? Je souscris tout à fait au déséquilibre du tableau mais vois l’Espagnol, plus diminué qu’il ne le dit, chuter en 1ere semaine ou face à Dimitrov s’il parviennent de nouveau en 1/2. C’est vrai que pour Dimitrov, Bulgare ne rime pas avec boulevard ;-)

    • avatar
      15 janvier 2018 a 17 h 19 min
      Par Guga57

      Salut Lauchou !

      Disons qu’avec Nadal, j’ai pris l’habitude de me méfier sur sa comm’… Des fois il dit que tout est OK alors qu’il est sur les rotules et des fois (comme j’ai l’impression pour cet AO), il laisse clairement (et volontairement ?) sous-entendre qu’il n’est pas (encore revenu) a 100% alors que si c’est le cas c’est du 90 ou du 95%… Et puis quand je repense à son match contre Goffin au Masters où il était clairement diminué mais a quand même failli gagner, je me dis que même s’il n’est qu’a 70-80%, vu le tableau en carton dont il a (une fois de plus) hérité, je ne serai vraiment pas surpris qu’il aille jusqu’au bout ou (a minima) en finale. Ce mec est capable de supporter la douleur jusqu’à la rupture de toute façon donc de toute façon c’est pratiquement toujours impossible de savoir où il en est vraiment physiquement. Une chose est sûre, il a l’air très affuté. Quant à son genou, il n’en parlera que s’il perd (comme d’hab j’ai envie de dire).

      Sinon, pour en revenir à son tableau, la route s’est encore un peu plus dégagé ce matin pour lui avec les défaites prématurées de Borna Coric et de John Isner. Du coup, Rafa affrontera Leonardo Mayer (qui l’avait embêté pendant un set et demi à l’US Open) avant d’enchainer contre Dzumhur ou le local Millman (que Nadal avait balayé à Wimbledon en 2017), puis Dolgopolov ou Schwartzman (le genre de joueurs dont le profil ne pose en général aucun souci à l’Espagnol). Ensuite, en quart, le curseur devrait legerement monter si Cilic est au rendez-vous, mais le Cilic des six derniers mois ne devrait pas peser lourd non plus. Reste la demi-finale face à Dimitrov, Kyrgios, Rublev ou Shapovalov. La clairement, si c’est Dimitrov voire Kyrgios, y aura peut-être match. En revanche si on se retrouve avec un teenager en face, ce sera la finale garantie pour le Majorquin… Bref, je le répète, ce tirage au sort c’est juste du pain béni pour le neveu de tonton Tony ;)

  10. avatar
    14 janvier 2018 a 16 h 04 min

    Fabrice,
    je n’ai pas vu la match de Dimitrov aux Masters mais étais content de sa victoire car il a un joli jeu. Mais c’était une victoire particulière (on m’a assez incendié sur mes précédents emploi de l’expression “trompe l’oeil” ;-) ) , sans vouloir lui enlever du mérite:
    - Goffin avait fait le “sale boulot” en battant Nadal et Federer. Ils ne sont pas nombreux ceux qui peuvent se targuer de cette perf dans un même tournoi même si Nadal arborait un très ostensible bandage… Et encore moins nombreux ceux qui ont battu Fed dans son 2e jardin londonien avant la finale et même tout court…
    - Dimitrov n’a du coup battu aucun cador lors de ce masters , soit en leur absence, soit de par son tableau.
    Sa victoire ne présage donc en rien un cap passé, surtout en GC, et face aux grands, toujours bien là…
    Disons qu’il a une vraie chance s’il arrive cette fois à battre un Nadal pas à 100 % (ou pas à 100%) et surtout si Goffin ou Del Po arrive à piéger Fed de l’autre côté et l’attend en finale. Car le bas de tableau étant d’un autre acabit, le finaliste arrivera plus fatigué. Mais si c’est Fed, sauf blessure réapparue de ce dernier (qui on ne le dit pas assez est rarement fatigué) , je ne vois pas Baby Fed détôner Papy du vrai nom. Ou alors ce serait vraiment une passation (certes tardive) à la wimbledon 2001 et ça pourrait booster le Bulgare une fois pour toute, en vue de Wimbledon par exemple…
    Comme tu le dis Fabrice, c’est un GC très indécis, mais le précédent AO et le dernier USO l’ont été également. Le Big est là mais franchement, ça se lézarde clairement cette affaire…

    • avatar
      15 janvier 2018 a 17 h 28 min
      Par Guga57

      Totalement d’accord avec ton analyse Lauchou, en particulier concernant Dimitrov. J’avoue que malgré sa victoire au Masters, j’ai encore du mal à le considérer vraiment comme un potentiel champion en GC. Mais j’espère bien me tromper !

  11. avatar
    14 janvier 2018 a 22 h 39 min
    Par the sampras

    Guga l’a évoqué, mais c’est vrai que Nadal a un tableau plutôt ouvert qui peut lui permettre de monter progressivement en puissance et contrairement à l’année dernière, il est dans la partie de tableau qui jouera se demi-finale le jeudi. On sait que c’est un élément qui a sans doute joué dans la finale 2017 contre Federer, la demi de 5h contre Dimitrov ayant pesé dans les jambes de l’espagnol.
    C’est d’ailleurs la seule critique que je ferai sur ce tournoi qui s’est remarquablement modernisé à tous les niveaux, de continuer à ne pas faire jouer les demi-finales le même jour et qui est une vraie injustice pour l’un des finalistes.
    Mais bon Djokovic a montré en 2012 qu’on pouvait jouer 5h le vendredi et 6h le dimanche et en plus gagner. Même si encore aujourd’hui ça reste pour moi un mystère.

    • avatar
      15 janvier 2018 a 9 h 13 min

      @The Sampras, 100 % d’accord sur cette hérésie des 2 demi-finales décalées de 24h. Quel dommage pour ce tournoi si pro et si modern pour le reste.

      En plus de Djokovic 2012, tu peux rajouter Nadal 2009, vainqueur de Verdasco en 5h15 de matches le vendredi et ensuite de Federer en 5 sets le dimanche, alors que le Suisse avait éparpillé Roddick en 3 sets le jeudi.

    • avatar
      15 janvier 2018 a 17 h 32 min
      Par Guga57

      Oui c’est bizarre, je pensais que le scenario de l’année passée ferait réagir les (par ailleurs excellents) organisateurs de l’Australian Open et que cela mettrait donc fin aux traditionnelles demi-finales décalées (une le jeudi, l’autre le vendredi) de Melbourne. Mais bon, le business l’a encore une fois emporté sur l’équité. Je te rejoins totalement en tout cas Sampras, c’est p-e le seul reproche qu’on puisse faire à ce Grand Chelem du point de vue organisationnel.

    • avatar
      15 janvier 2018 a 18 h 05 min
      Par Guga57

      Bon sinon, petit bilan de la première journée avec les éliminations surprises de Kevin Anderson, Jack Sock, Lucas Pouille, Borna Coric, John Isner et Philip Kohlschreiber. Comme attendu en revanche, Estrella-Burgos n’a même pas été au niveau d’un (bon) sparring-partner pour Nadal. Rublev a eu chaud face à David Ferrer. Et sinon côté tricolore, on clôture la journée sur deux qualifs (Tsonga et Simon) pour quatre éliminations (Pouille donc + Herbert, Halys et Moutet), un bilan décevant d’autant que Pouille et surtout Halys avaient a priori largement les moyens de l’emporter. La suite demain avec la partie basse du tableau, particulièrement relevée, via les entrées en lice de Federer, Djokovic, Wawrinka, Del Potro, Berdych, Raonic, Gasquet, Goffin, Monfils, Thiem et Zverev… Bref, du très très lourd !!!

  12. avatar
    15 janvier 2018 a 22 h 52 min

    Salut à tous, enfin un peu d’action sur le site ! Merci l’Open d’Australie :)

    Pour Dimitrov, je ne sous-entendais pas que sa victoire au Masters était suffisante pour le transformer en vainqueur potentiel de GC.

    C’est juste que la confiance acquise lui permettra peut-être de faire pencher la balance en sa faveur s’il affronte un des patrons (il avait perdu contre Djoko et Nadal à ses deux demies), et à fortiori si ces derniers ne sont pas au rendez-vous.

  13. avatar
    16 janvier 2018 a 9 h 51 min

    Ah oui c’est bon ça, ce suivi et le retour des échanges multiples ! (Ce n’est pas une bonne grippe qui va m’en éloigner, au contraire !)

    Fabrice, pour Dimitrov on est tous d’accord en fait. S’il ne sort pas un GC ici ou disons cette année, il pourrait en effet rapidement former avec Corretja et Nalbandian le club très select des Maîtres sans GC (je n’en vois pas d’autres). Il a les 3 GC sur “rapide” de cette année pour y arriver car pas sûr que des concurrents arrivés à maturité l’an prochain lui laissent faire par la suite ce que le big 3 + Murray + WAW+Cilic l’ont empêché de faire depuis les espoirs qu’on place en lui…
    Guga
    Entièrement d’accord avec toi au sujet de la comm du clan Nadal où j’ajouterais qu’à la rubrique “l’humilité poussée à l’outrance” on avait aussi “TonTon-i” qui poussait le bouchon un peu loin sur Federer the GOAT…Ce qui faisait les délices de certains “aficionados” de Suisse qui avançaient cet argument dans l’éternel débat du GOAT…A propos du genou, peu de gens ont souligné le geste symbolique de Nadal, je ne sais plus si c’était à Shanghai ou Bercy où il a martyrisé son genou à coup de raquette. Images impressionnantes !
    Ton expression Guga “Quant à son genou, il n’en parlera que s’il perd (comme d’hab j’ai envie de dire).” peut sembler dure et partiale mais j’y ajouterai qu’avec justement la comm’ de cette année, il n’aura pas besoin d’y recourir…Et pour être honnête jusqu’au bout, je n’ai pas souvenir d’avoir entendu ce prétexte après la victoire de Fed l’an dernier…
    Je souscris à 100% au débat du décalage des 1/2! On est pas loin du scandale. Inversement, je me souviens d’une année à RG ou un repos trop long avait joué un mauvais tour à Djoko : son bénéfice d’un jour d’avance en 1/4 ou 1/8 associé au forfait d’un adversaire lui avaient clairement fait perdre son rythme d’enfer et peut être privé d’une de ses chances de l’emporter plus tôt, y compris face au patron, ce que comme Federer, il ne pourra probablement jamais faire.
    Axel,
    J’ai au contraire souligné que si toi (non seulement fan mais fin observateur du Serbe) tu ne voyais pas Djoko assez prêt pour l’emporter tu es justement à prendre très au sérieux. En revanche, je ne peux (ni veux) pas croire qu’il y ait justement une comm’ à la Nadal quand il dit que la “douleur n’est pas guérie à 100%”. Soit c’est très inquiétant car il prend le risque d’aggraver sa blessure plutôt que s’y apporter le repos supplémentaire dont il a besoin (mais il sait que l’horloge tourne…). Soit il ne ressent plus aucune douleur mais plus de l’appréhension et sait plutôt qu’il n’a pas recouvré tous ses moyens… Dans tout les cas, il y une cohérence qui m’échappe et une comm’ sur les blessures en général devenue un peu pénible…Et je dois dire que je n’ai jamais cru à la concomitance exacte, telle qu’elle a été présentée, entre sa blessure au coude et sa chute tennistique. L’histoire d’une blessure remontant à plus d’un an (pour expliquer la perte sucessive des ses 4 couronnes magnifiquement acquises ?) quand il a décidé d’arrêter paraissait aberrante aussi. Comment insister de la sorte sur un point aussi névralgique, important au tennis ? C’était, pour ne pas parler de psychosomatisation pure, au minimum un déni de blessure psychologique ou de démotivation. En tout cas, après ceux en fanfare de Fed et Nadal son retour va être passionnant à observer. Souhaitons lui le meilleur (mais pas trop hein ;-) ) pour cet OA!

    Pour les 1er résultats, passons sur la poisse australienne de Pouille sur une surface pourtant pas si éloignée que ça de l’USO, où il avait réussi à briller…A ceux qui attendaient un effet “coupe Davis”…
    Force est de constater que le tableau de Nadal déjà peu piegeux, s’est encore éclairci…Le genou on sait pas mais la grinta +la baraka sont bien là ! ;-)
    Scrutons l’entrée des ténors listés par Guga, le 2e jour est (bien plus ) alléchant.
    Côté dames, quelle hécatombe. Ce serait bon pour le tennis suisse, dont Fed et Waw ne vont pas être les éternels vaillants représentants, que Bencic grimpe au sommet départager tout le monde. Elle est sympathique et talentueuse…

    PS, vous devez certainement aussi fréquenter le site Eurosport…vous me direz votre avis sur la pitoyable mise en scène façon tv réalité de Miss Cornet (4 épisodes à ce jour, et on est qu’au 1er tour !!)…J’ai envie de dire comme pour le feuilleton des divas Cornet vs Garcia à RG l’an dernier : “non mais allo quoi !”…

    • avatar
      16 janvier 2018 a 13 h 23 min
      Par Guga57

      Je manque souvent d’objectivite quand je parle de Rafa (le traumatisme des defaites de Federer face a lui est toujours present lol). Ceci dit, souvent quand Rafa perd il evoque ses blessures alors que tant qu’il est dans le tournoi il n en parle pas. Et evidemment il n en avait pas parle apres la finale de l’AO 2017 puisqu’il n’etait pas blesse a cette epoque. Ceci dit je me repete et j’en conviens, je manque d objectivite quand je parle de lui ;)

  14. avatar
    16 janvier 2018 a 12 h 46 min

    Salut Lauchou,

    Tu en as plein d’autres d’excellents joueurs qui n’ont jamais confirmé en GC, Soderling, Davydenko, Rios, Philippoussis, Ferrer, Todd Martin, Henman, Berdych, Tsonga, Gasquet, Haas et j’en passe, mais clairement moins beau tennis que Corretja ou Nalbandian, sauf un : Miroslav Mecir dans les années 80.

    Pour Djokovic, oui étrange, je pense que c’est un peu des 2, demotivation en 2016-2017 et ensuite blessure au coude qui n’a rien arrange. Mais le Serbe a pris de l’énergie en ayant faim sans son jouet (phénomène qu’expliquait Murray avant de rechuter), tant mieux pour le spectacle … Espérons que le tandem Stepanek – Agassi lui fera autant de bien que Varda – Becker à son climax.

    A Gaël Monfils de jouer mais le Serbe n’a jamais perdu en GC contre un Français !
    Déception pour Raonic, en demie voici 2 ans.

    Un mot sur Dimitrov, pas sur que ce soit lui qui ait lui plus de pression meme s’il defend de gros points avec sa demie de 2017. Goffin, au vu de sa forme de fin 2017, et Zverev, qui dégouline aussi du talent, ne peuvent pas se rater non plus, meme Remarque pour Thiem que l’on voit dans le top 10 depuis 2-3 ans.
    Tous ces gars là n’avaient pas d’excuses en 2016-2017, voire 2014-2015 pour Dimitrov (et Raonic), encore moins cette saison. En effet, sauf cataclysme, ceux qui finiront 2018 sans GC dans la musette dans le quintet bulgaro-germano-canadio-austro-allemand pourront se dire que cela deviendra bien compliqué, à moins d’un scenario à la Stanimal Wawrinka …

    Last word on Kiki Mladenovic, 15e défaite de rang. Ou la chute s’arretera-t-elle ?

    • avatar
      17 janvier 2018 a 17 h 18 min
      Par Guga57

      @Axel, quand Lauchou parle du « club très select des Maîtres sans GC » il parle exclusivement des vainqueurs du Masters qui n’ont jamais réussi à confirmer cela par un titre en Grand Chelem. Ceci dit, ils sont déjà trois dans ce cas : Corretja et Nalbandian donc, mais aussi Davydenko ! Et quand je vois le match poussif qu’a délivré aujourd’hui Dimitrov face au modeste McDonald… J’ai bien peur qu’il ne fasse un jour partie de ce « BIG 4 » des Maîtres jamais couronnés en GC ;)

      • avatar
        18 janvier 2018 a 10 h 29 min

        Salut Guga,

        J’avais manqué le mot “mâître” en effet, detail important !
        Pour Dimitrov, oui on peut se poser des questions. En 1re semaine, on doit enchaîner les victoires en 3 sets pour gagner un GC, pas galérer en 5 sets face à des seconds couteaux.

        • avatar
          18 janvier 2018 a 12 h 30 min
          Par Guga57

          100% d’accord avec toi Axel ;)

  15. avatar
    16 janvier 2018 a 12 h 47 min

    quintet bulgaro-germano-canadio-austro-belge pardon j’oublais Goffin et doublonnais A.Zverev :p

    • avatar
      18 janvier 2018 a 10 h 39 min
      Par Guga57

      @Lauchou, en extrapolant on peut également ajouter à ton club des maîtres jamais titrés en GC les vainqueurs des World Championship Tennis Finals (le Masters de la WCT) ainsi que ceux de la Coupe du Grand Chelem qui n’ont pas triomphé en Grand Chelem. Du coup, on se retrouve avec une (plutôt belle) liste de noms comprenant : Anders Jarryd, Miloslav Mecir, David Wheaton, Magnus Larsson, Marcelo Rios, Greg Rusedski, Alex Corretja, David Nalbandian et Nikolay Davydenko. Et je sais pas pourquoi, mais j’ai le feeling que Grigor Dimitrov est voué à devenir le 10e membre de la liste…

  16. avatar
    17 janvier 2018 a 18 h 08 min
    Par Guga57

    Bon sinon, bilan après la journée de mercredi : Nadal a eu plus de mal contre Leonardo Mayer que contre Burgos, à noter que c’est la 3e fois que Nadal rencontre Mayer en GC et les deux fois précédentes, il a ensuite gagné le tournoi (RG 2014 et USO 2017)… De là à y voir un bon présage, au vu de son tableau carrément dégagé, il n’y a plus qu’un tout petit pas ! Dzumhur, Schwartzman ou Dolgopolov ne seront que de simples formalités pour le Majorquin, ensuite en quart Cilic lui prendra peut-être (au mieux) un set et en demi-finale si Rafa se retrouve face au Dimitrov qui a galéré contre McDonald, ou face à Rublev, ça ne devrait également poser aucun problème. In fine, par rapport au niveau de jeu affiché depuis le début de la quinzaine, le seul qui pourrait éventuellement barrer la route de la finale à Nadal, c’est Kyrgios. Dans un bon jour, qui plus est avec le soutien du public, l’Australien peut le faire. Sur surface rapide, il a déjà battu Nadal deux fois. Mais bon, on est loin d’y être car la partie de tableau de Kyrgios est bien plus compliquée que celle de l’Espagnol. Pour le reste, dommage pour Shapovalov, rattrapee par la pression alors qu’il servait pour le match a 5-3 au 5e set. Le Canadien aurait mérité de battre Tsonga. Je ne donne d’ailleurs pas cher de la peau du Manceau face à Kyrgios au tour suivant.

  17. avatar
    18 janvier 2018 a 9 h 53 min

    Djokovic qui sort logiquement Monfils, mais par contre quelle deception Goffin contre Benneteau.

    Vu le niveau de jeu tratosphérique du Belge au MAsters et en finale de Coupe Davis, je croyais beaucoup en lui pour cet OA parmi les “jeunes” face au Big 2.

    Encore rate !!

    • avatar
      18 janvier 2018 a 12 h 39 min
      Par Guga57

      Oui Axel, moi aussi je suis (très) déçu par Goffin. Le match se joue sur les deux tie-breaks au final, c’est pas grand-chose… En cas de 5e set je pense que Bennette aurait craqué. Mais bon, ça n’en demeure pas moins une énorme déception pour le Belge. J’aurai bien aimé voir un Goffin-Del Potro en night session lundi matin… Sinon, au prochain tour, on aura droit à un Berdych-Del Potro qui promet. Delpo sera favori mais Berdych a l’air en forme, bien mieux que sa piteuse fin de saison 2017 en tout cas ! Pour le reste, Wawrinka étant OUT, la voie semble désormais libre pour Dominic Thiem. L’Autrichien sera donc certainement présent en 1/8e où il devrait logiquement affronter le vainqueur du match Djokovic-Zverev. Ça aussi, ça promet un gros combat !!!

  18. avatar
    18 janvier 2018 a 23 h 03 min

    Salut

    C’est vrai j’avais pris soin de parler de maîtres mais tout aussi vrai que j’ai oublié ce bon vieux Davydenko, pas manchot pour le coup mais appartement à la génération maudite des contemporains de Federer, que d’aucun qualifie de non concurrence…
    Pour les sus-cités pour fait d’armes à l’éphémère coupe du GC, je suis dubitatif…tant sur certains noms (Jarryd, Wheaton, moui. ..) que la comparaison de la compet’ avec l’indeboulonnable Masters…
    Bref pas convaincu …
    Mais revenons à nos kangourous…
    Oui Goffin, incroyable !! Et son bourreau encore plus !! Le facteur meteo qui fait débat plus que jamais (avec l’excès habituel des “marronniers”…)
    Le bas de tableau devient un poil moins suffocant comme la météo à venir mais il reste du beau monde et tant que Djoko n’a pas affronté de gros calibre difficile de le jauger. Nous prépare t il une Fedalic 2018??
    je n’ai pas trouvé le Maestro transcendant devant le jeune allemand mais bon, à suivre…
    Delpo Berdych ? Ça sent pas le duel de ballerines…
    Dimitrov relance les supputations sur son potentiel en en bavant bien tôt et contre un quidam…alors Big4 négatif ou pas, Grigor ?
    Quant à Thiem, il fait mieux que sa fiancée mais ira t il loin après un 5 sets bien précoce ?
    Petite déception pour ma part concernant Shapovalov (nonobstant son vainqueur ) que je vois loin dans l’avenir et sur lequel j’ai appris qu’un certain RF pariait volontiers…Il y a 18 ans un certain John M.E misait lui sur un jeune loup Suisse du même âge que le canadien aujourd’hui…Bon allez j’arrête de m’emballe….
    Bonne suite d’OA messieurs
    (David Wheaton….rhoooo) ;-)

  19. avatar
    19 janvier 2018 a 11 h 25 min

    Dimitrov a encore perdu un set en route … Pas rassurant, après si Kyrgios et Tsonga s’entretuent, le Bulgare pourra accede aux 1/4 de finale. Mais s’il ne retrouve pas son top niveau, je ne donne pas cher de sa peau face à Nadal en demie, a supposer qu’il arrive jusque là !

    Sinon, j’espère que l’OA va alterner et mettre un peu Djokovic (ou d’autres joueurs) en night session, pas juste sa Majesté Federer, le Suisse devra aussi un peu avoir sa part de souffrance et jouer sous la canicule …

  20. avatar
    19 janvier 2018 a 12 h 04 min
    Par Cullen

    « Pour Dimitrov, oui on peut se poser des questions. En 1re semaine, on doit enchaîner les victoires en 3 sets pour gagner un GC, pas galérer en 5 sets face à des seconds couteaux. »

    Vous vous trompez les gars. Ca n’est pas parce qu’un joueur bataille dès les premiers tours qu’il ne peut pas remporter un tournoi. Ca, ça dépend de chacun, certains parviennent à rentrer facilement dans une compétition, à s’acclimater rapidement à la surface, et d’autres ont besoin de plus de temps, d’être parfois repoussés dans leurs retranchements et j’irai même jusqu’à dire que livrer des combats en 5 manches avec le stress, l’adrénaline que ça engendre, ça leur ait souvent bénéfique pour la suite, par rapport à d’autres qui se sont baladés la première semaine et qui sont moins préparés ensuite à ces duels homériques.

    Je n’ai pas de cas de figure récent en tête mais je me rappelle de Leconte à RG en 1988 qui avait disputé ses 2 premiers tours en 5 manches, sauvant même des balles de matchs me semble-t-il, qui avait remis ça face à Becker en huitièmes et qui à l’arrivée était quand même parvenu en finale (et s’il a perdu ce jour-là, ça n’est pas pour des problèmes physiques).

    La seule incertitude c’est, comme le rappelait Lauchou, qu’il n’a pas eu à affronter Nadal et Federer en novembre dernier pour remporter le Masters, et qu’il sera surement obligé de le faire cette fois-ci pour y parvenir. Mais je pense qu’il en est capable et contrairement à vous et votre liste des “Maitres jamais couronnés en GC” dans laquelle vous mettez le Bulgare, je suis prêt à parier qu’il va vous faire mentir et aller au bout cette fois-ci.

    Et bonne année à ceux à qui je ne l’ai pas souhaité ;-)

    • avatar
      19 janvier 2018 a 12 h 51 min

      Salut Cullen,

      Pas d’accord, 5 sets c’est bien pour s’aguerrir face à des joueurs du top 15-20 avant de rencontrer les super cadors. Mais 5 sets au 2e tour face à des joueurs qu’on doit surclasser en 3 sets, hje ne vois pas ce que cela apporte à part fatigue et doute …

      Et tout le monde n’est pas Panatta 1976 à Paris ou Safin 2000 à New York, ces miraculés de la 1re semaine, voire Kuerten 2001 à Paris contre Russell.

      Il faut distinguer rodage avec des sets accrochés, voire 1 perdu en 1re semaine, et des matches marathons où l’on perd énormément d’énergie physique ou mentale.

      C’est en 1re semaine que l’on peut perdre un GC meme en gagnant ses matches, meme si le tournoi se gagne en 2e semaine. Exactement comme pour le Tour de France, sauf qu’un GC n’a pas de 3 semaine où il faut defender son “maillot jaune” …

  21. avatar
    19 janvier 2018 a 20 h 03 min

    Cullen si tu nous lis dans le détail tu remarqueras que le prono sur Dimitrov du big4 des maîtres non gcéisés vaut pour une nouvelle année blanche sans GC, pas sur l’aussie! Il peut selon moi aussi remporter l’USO où wimbledon. Mais 2018 sans GC risque , je maintiens de considérablement assombrir ses perspectives de palmarès…Ce qui est troublant dans son tableau c’est que les gars qui lui déjà chipé 3 sets son bien en dessous d’un kyrgios et bien sûr d’un Nadal et que le plus dur reste à faire. Enquiller ces 2 là puis Djoko ou Fed en finale, le tout s’en s’etre promené dans les 1er tours, on a vu parcours plus aisé pour un accès à une première couronne: ça ressemble à un 7500 puis 2 everest en une semaine, mais bon …Après, pour le tennis et son joli jeu, je souhaite comme disent les québécois ” être déçu en bien ” par le Bulgare…Je n’irais pas jusqu’à dire comme toi pour nous que tu te “trompes” mais ton pari fait bien d’être virtuel. ..;-)
    Aux miraculés de la 1ere semaine j’aimerais faire un clin d’oeil au parcours d’Edberg pour son USO 1992. Battre chez lui le Sampras de l’époque après 3 matches de folie en 5 sets+break….whaouh! Fan de son fabuleux jeu d’attaquant à l’époque je ne l’aurais jamais cru capable d’une telle performances…Pour le rapprocher de notre sujet actuel, quelle guigne entre lui L’OA sur dur…
    A suivre de près, Delpo Berdych (je dirais 70/30) et le nombre de jeux que Richard coeur de lionceau va chipper à sa bête noire sur rapide (14/0?). ..

  22. avatar
    19 janvier 2018 a 21 h 19 min

    Salut et bonne annee a tous. Je me dois de defendre armand21. Apres Roland Garros 2016 il a pronostique que Nole perdrait les 4 titres du GC dont il etait tenant. Il faut quand meme avouer que c’etait gonfle a l’epoque.

    Apres Wimbledon, meme topo, il annonce la fin de Federer. Resultat: malgre une forme etincelante juste avant, il a foire son US Open et la Master Cup.

    Bon, maintenant je vous donne mon analyse. Primo, je dois insister sur le fait que la night session a l’open d’Australie et d’ailleurs dans tous les autres tournois ou elle est presente est une grosse arnaque (idem pour le toit a Wimbledon). C’est lamentable de faire jouer les joueurs d’un meme tournoi dans des conditions differentes.

    En ce qui concerne le tableau, celui de Federer semble se degager, je ne vois pas Del Potro se le farcir ce coup ci et Nole avec son nouveau service au mieux arrivera en demie et perdra contre lui.

    De l’autre cote du tableau, je mise sur une demie Dimitrov Nadal, revanche de l’an dernier, avec victoire de Dimitrov. Cela serait un echo aux deux affrontements entre Nole et Wawrinka en 2013 2014. En finale, victoire de Dimitrov contre Federer…

    Dimitrov a un mental de loser mais l’Australie est le tournoi ou il y a le moins de pression mediatique donc il a une chance et donc je suis d’accord avec Cullen. Mais on pourrait tout aussi bien avoir deux outsiders en finale.

  23. avatar
    20 janvier 2018 a 10 h 52 min

    Encore une énorme surprise cette nuit! Zverev !! Et contre un jeune à priori moins prometteur…
    Après Wawrinka et lui, et un duel DP Berdych, le bas du tableau s’éclaircit encore. Si de la next gen c’est finalement Kyrgios qui tire le premier son épingle du jeu, je mange mon Shapo(valov )!!!
    Très impressionné par les certitudes de Cullen et Moctezuma ( une résurrection pour le 2nd?) mais il faut parfois écouter l’oracle des anciens. ..;-)

  24. avatar
    20 janvier 2018 a 23 h 26 min
    Par killranger

    Bonjour et bonne année à tous

  25. avatar
    21 janvier 2018 a 11 h 35 min

    Quelle déception encore pour Zverev même si le Corée Chuny Hyeon a gagné le Masters U21 à Milan en novembre.

    Idem pour Del Potro face à Berdych, encore une occasion perdue pour l’Argentin même si la suite était du lourd aussi : Fognini, Federer, Djokovic en tableau théorique …

    Nadal passe en 4 sets et affrontera Cilic en 1/4 pour son premier choc, tandis que Kyle Edmund défend fièrement l’Union Jack en l’absence du patron national Murray …

    La journée de lundi sera cruciale pour la suite du tournoi, avec Federer, Thiem et Djokovic en lice. Le Serbe sera le plus en danger des 3 …

    Et sinon je mets un kopeck sur Kyrgios contre Dimitrov, on verra …

    • avatar
      21 janvier 2018 a 20 h 45 min
      Par killranger

      Ben heureusement que c était qu un kopeck hein…

  26. avatar
    21 janvier 2018 a 12 h 31 min
    Par killranger

    La prédiction de CC va peut être se réaliser finalement. Dimitrov fait un très bon match , il est bien meilleur que ce qu’il a montré les matchs précédents.

  27. avatar
    21 janvier 2018 a 19 h 47 min

    Dimitrov très bon en effet mais son service est son point faible et ce qui l’empêche d’être aussi bon que Federer. Il lance sa balle beaucoup trop haut…
    Bon sinon Nadal a eu de quoi se tester un peu. Demain voyons si Chung réussit à troubler Nole.

    Ps Federer jouera-t-il tout le tournoi en night session? Si c’est le cas pourquoi ne pas dérouler de la moquette ou du gazon sur le terrain avant ses matches pour que ça lui convienne mieux?

  28. avatar
    21 janvier 2018 a 23 h 33 min

    Dimitrov a apparemment brillé davantage que Kyrgios, surtout sur les points clés. Il devrait passer Edmund que l’on attendait pas là et Nadal de même avec Cilic même s’il n’aime pas trop les gros serveurs sur dur…mais on a vu ce qu’il a fait d’Anderson à Flushing…Dimitrov arrivera t il suffisamment lancé pour battre Nadal? Là est la question….
    De l’autre côté, même s’il y a déjà eu bien des surprises, Djoko, Fed et Thiem ne devraient pas connaître de déconvenue contre leur étonnants adversaires respectifs. Et Berdych que l’on dit en grande forme devrait se défaire d’un Fognini finalement assez coriace sur dur…

Répondre à Lauchou Annuler la réponse.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter