La decima du boucher (la 6ème en short)
Photo Panoramic

La decima du boucher (la 6ème en short)

Rafa, on te félicitera vraiment quand tu gagneras 10 Roland en short.

Dimanche dernier avait lieu la finale de Roland Garros entre Rafael Nadal et Stan Wawrinka. Une finale rêvée pour cette édition 2017.

Allô ? C’est le Vestiaire du Sport qui te parle.

Contexte

Tête de série n°3 contre tête de série n°4. Le roi de la terre battue contre le vainqueur de l’édition 2015. Deux parcours impressionnants pour les deux joueurs. Rafa n’avait pas perdu un set du tournoi et Stan en avait juste laissé deux en route contre Murray en demi-finale au terme d’un match hallucinant. Etait en jeu la 2ème place mondiale entre les deux hommes. Le vainqueur la ravirait à Djokovic. 15-3 pour Rafa dans les confrontations. Une boucherie vous me direz, mais une seule finale de Grand Chelem entre les deux… remportée par Stanimal en 2014 à Melbourne. Wawrinka, c’était 3 finales en Grand Chelem pour 3 titres. Un homme à finales. Pour le taureau, 9 finales à Roland pour 9 victoires. Le maître des lieux porte d’Auteuil. Voilà ce qui nous attendait. On pouvait s’attendre à quelque chose d’énorme.

Le match 

Le match ? Quel match ? On a assisté à une vraie boucherie. 2 petites heures. 3 sets. 6/2 6/3 6/1. 6 jeux concédés. Rafa n’a laissé que des miettes à son pote suisse. Le taureau de Manacor s’est envoyé son 10ème Roland Garros, record absolu en Grand Chelem. Aucun set perdu lors de ce tournoi. Une autorité hors-norme. Il n’a jamais autant dominé que sur cette quinzaine. 35 jeux perdus. Il n’avait jamais fait mieux, même en 2008, lorsqu’il avait tout écrasé sur son passage.

Le début de match était un peu tendu, avec beaucoup de fautes de part et d’autres. Mais quand Nadal a commencé à se régler et accélérer le tempo, Stan n’a jamais été en mesure de rivaliser, commettant beaucoup trop de fautes. Le Suisse est passé complètement à côté de son rendez-vous. Une première pour lui à ce stade de la compétition. Dommage pour le spectacle et les spectateurs qui ont économisé un an de salaire pour aller mater cette purge. Tant mieux pour Nadal qui rentre un peu plus dans l’histoire. Il a réalisé un match absolument parfait. Agressif, solide, constant, Rafa quoi.

15 tournois du Grand Chelem. 2ème meilleur total devant Pete Sampras (14) et derrière Roger Federer (18). 10 Roland Garros : 4 en pantacourt marcel, 6 en short tee-shirt. Il rentrera dans la légende quand il s’enverra la decima en short. Plus que 4. On y croit champion. Une 2ème place au classement ATP chipée à Blagovic. Une 1ère place plus qu’assurée à la Race. On a hâte pour la suite de la saison avec le retour de vacances de Rodgeur. La deuxième moitié de la saison va être excitante. En tout cas, les papis ont repris le contrôle du circuit. Federer à Melbourne. Nadal à Paris. On attend de voir ce qu’il se passera à Londres et New York.

En attendant, chapeau l’artiste !

  1. avatar
    17 juin 2017 a 22 h 46 min

    Comme souvent quand Nadal prend le match en main en neutralisant le jeu adverse, il le vide de son contenu et le rend inintéressant…match dont le seul intérêt à été de mettre fin au mythe artificiel d’un wawrinka invisible en finale de GC. Bon….

  2. avatar
    17 juin 2017 a 22 h 49 min

    Ça fait longtemps que je n’ai pas lu un article d’Axelborg en tennis ; c’est de loin le plus pertinent connaisseur et c’est dommage qu’il n’ecrive plus. ..

  3. avatar
    19 juin 2017 a 5 h 57 min
    Par Nicolas

    Sans compter que cette année c’est Nadal 3 fois 10
    Monté Carlo
    Madrid et Roland 72 tournois gagnés dont 52 sur Terre qui dit mieux

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter