L’ère Djokovic (2011-2014)
Photo Panoramic

L’ère Djokovic (2011-2014)

Sur les quatre dernières saisons (2011-2014), le circuit masculin a été dominé par le Serbe Novak Djokovic. Si l’hégémonie du Djoker n’a pas égalé l’implacable férule de Roger Federer entre 2004 et2007, le natif de Belgrade a toutefois apposé son sceau avec autorité sur le tennis masculin, et marqué le circuit ATP. A lui de pérenniser encore cette domination pour rentrer encore un peu plus dans le gotha des grands tennismen de l’ère Open.

Les détracteurs du Serbe vont bondir en entendant parler d’ère Djokovic. Le phénix Nadal a dominé 2013 de façon insolente, le Serbe a gagné le Masters 2014 en finale par forfait de Roger Federer, « Nole » est resté presque un an et demi sans gagner de titre en Grand Chelem (entre janvier 2013 et juillet 2014, soit ses victoires à Melbourne et Wimbledon 2014), les autres membres du Big Four ont subi des périodes de blessure ou de problèmes physiques (Federer touché au dos tout au long de 2013, Nadal perturbé par son genou au deuxième semestre 2012 puis à l’été 2014, Murray diminué en 2014).

Mais les détracteurs de Nole oublient une chose, le n°1 du tennis masculin est vu par un miroir convexe qui diminuent notre perception de ses performances par rapport à la réalité.

Entre 2004 et 2007, Roger Federer, le virtuose de Bâle, a cannibalisé le circuit ATP, avec quatre saisons stratosphériques (quatre saisons passées comme numéro 1 consécutivement sans interruption à partir du 2 février 2004, trois Petit Chelems en quatre ans, 11 titres du Grand Chelem sur 16 possibles, 3 Masters sur 4 possibles, 10 finales de Grand Chelem consécutives entre Wimbledon 2005 et l’US Open 2007.).

Le Suisse voltigeait tellement haut que toute rivalité était alors utopique, même avec Nadal. A partir de 2008, la conjonction de deux évènements permit l’éclosion d’un vrai duel, avec l’explosion de Rafael Nadal, l’émergence de Novak Djokovic (qui n’exploserait véritablement qu’en 2011) d’une part, et une légère baisse de niveau de Federer, étant impossible de marcher sur l’eau plus longtemps. Comme Pete Sampras en son temps, Federer défendit son territoire avec un Grand Chelem par an, au lieu des deux ou trois titres auquel le boulimique joueur suisse s’était habitué entre 2004 et 2007.
Bref, le niveau d’exigence vis-à-vis des numéros 1 ATP depuis Federer est déformé, nivelé à la hausse, ce qui pénalise la vision des performances du roi, alors que Novak Djokovic réalise quatre saisons superbes dont le bilan est largement comparable aux années Sampras, que ce soit sur le plan statistique ou la qualité de la concurrence.

Et paradoxalement, Djokovic a eu le malheur de débuter son ère de domination par une saison 2011 où le Serbe avait eu droit au nectar et l’ambroisie qui sépare les dieux de l’Olympe des simples mortels, avec un ratio victoires / défaites digne du grand Federer (71/5 en 2011 pour le Serbe, contre 81/4 en 2005 et 925/5 en 2006 pour le Suisse).

C’est fin 2010 que le Serbe a le déclic, avec une finale à l’US Open certes perdue contre Nadal. Mais en revenant de New York, Djokovic comprend qu’il peut de nouveau gagner en Grand Chelem. Libéré par la victoire en Coupe Davis fin 2010 (le saladier d’argent était un de ses rêves d’enfant), le Djoker concrétise son dessein en Grand Chelem dès Melbourne 2011 face à Andy Murray, autre joueur bloqué mentalement par l’épée de Damoclès de trop nombreuses occasions ratées en majeur, après trois ans de disette depuis l’Open d’Australie 2008, victoire de l’espoir serbe restée sans lendemain en 2009 et 2010 que le Serbe traversa comme une ombre (tout est relatif), n°3 mondial complètement laminé par le tandem roi Federer / Nadal, deux Pantagruels à l’appétit colossal de victoires, jamais rassasiés, l’Espagnol et le Suisse s’octroyant la part du lion pour un festin dont seules les miettes restaient au Serbe Djokovic et à l’Ecossais Murray. Mais les portes du Grand Chelem, restées utopiques pendant près de trois ans, se sont rouvertes en grand pour Nole.

Se muant en vrai bulldozer sur 2011, Nole tutoye la perfection et écrase tout sur son passage, y compris l’aigle bicéphale de Bâle / Majorque. Rouleau-compresseur durant 41 matches consécutifs, le Serbe s’attire tous les superlatifs avant de perdre contre Roger Federer sur l’ocre parisien. Depuis, l’épouvantail de Belgrade reste moins dominateur qu’au premier semestre 2011, retrouvant son cosmic tennis par intermittence (Monte-Carlo 2013, Rome 2014, Masters Cup 2014) mais il est le plus régulier de tous, atteignant presque toujours la demi-finale voire même la finale des grands rendez-vous du circuit ATP. En résumé, le champion serbe a atteint la maturité, devenant le nouveau mètre étalon du tennis masculin depuis le double Graal du dimanche 3 juillet 2011 : victoire à Wimbledon et conquête de la place de numéro 1 mondial, véritable apothéose pour le natif de Belgrade.

Tirant la quintessence de son incroyable potentiel, Djokovic a su évoluer après le déclic de fin 2010. Conjugué à son régime sans gluten et à son œuf hypobare, Djokovic a pu porter l’estocade au duo dominant Federer / Nadal en 2011, trois ans après les premières banderilles plantées en 2008 (victoires à l’Open d’Australie, Indian Wells, Rome et Masters Cup, confirmation comme n°3 mondial suite à la révélation en 2007 au détriment d’Andy Roddick sur le podium du classement ATP).

Tennisman complet physiquement, tactiquement, mentalement et techniquement, Novak Djokovic est le meilleur en indoor, le n°2 sur terre battue derrière l’ogre Nadal, l’un des tout meilleurs sur dur et sur gazon. Aucune surface n’est un talon d’Achille pour lui, même si Roland-Garros reste encore un bastion imprenable, la faute à son rival espagnol qui repousse inexorablement l’érosion du temps par sa haine viscérale de la défaite.

Les trois grands rivaux du Serbe ne peuvent en dire autant : Nadal n’y arrive plus sur gazon depuis 2012 et l’indoor n’a jamais été sa tasse de thé (aucun titre à Paris-Bercy et en Masters Cup), Federer et Murray ont clairement baissé de niveau depuis 2012 sur terre battue.

Serveur excellent, retourneur d’exception tel Agassi dans le passé, marathonien des courts, exceptionnel gestionnaire des moments décisifs d’une partie (tie-breaks, derniers sets), le Serbe n’est donc pas indétrônable, mais il faudra atteindre un niveau exceptionnel pour le faire passer du Capitole à la Roche Tarpéienne.

Contrairement à Federer, Djokovic n’écrase pas le circuit, mais il impose sa férule sur la durée, et un sondage pour le désigner comme meilleur joueur du monde tournerait largement au plébiscite.
Les statistiques sont en effet sans appel pour crédibiliser la réalité d’une ère Djokovic

Grand Chelem

Avec 6 victoires en Grand Chelem sur 16 possibles (Open d’Australie 2011, Wimbledon 2011, US Open 2011, Open d’Australie 2012, Open d’Australie 2013 et Wimbledon 2014), Novak Djokovic domine devant Rafael Nadal et ses 5 victoires (Roland-Garros 2011, Roland-Garros 2012, Roland-Garros 2013, US Open 2013 et Roland-Garros 2014), Andy Murray et ses 2 victoires (US Open 2012, Wimbledon 2013), Roger Federer (Wimbledon 2014) et Stanislas Wawrinka (Open d’Australie 2014), les deux Helvètes se partageant 1 victoire chacun en majeur. Bien que ne menant que 6-5 contre Nadal, Djokovic se révèle un monstre de régularité : 11 finales sur 16 possibles, 15 demi-finales sur 16 possibles, dont 13 consécutives (un seul échec avant le dernier carré à Melbourne 2014, en quart de finale face à un Stanislas Wawrinka intouchable)

Masters Cup

3 victoires en 4 éditions pour Djokovic (2012, 2013 et 2014), le paradoxe est que le Serbe, dont le niveau en indoor est une des clés de voûte de sa supériorité, a échoué en 2011 lors de son année « cosmic tennis », mais il était blessé, suite à une blessure en Coupe Davis face à l’Argentine de Juan Martin Del Potro, réveillée après son succès new-yorkais à l’US Open, victoire à la Pyrrhus tant Djokovic avait été au bout de ses ressources physiquement pour triompher de Federer en demi-finale puis de Nadal en finale.

Jeux Olympiques

Demi-finaliste à Londres, Novak Djokovic n’a pas réussi à conquérir une médaille comme à Pékin, devancé sur le podium par Andy Murray (médaille d’or), Roger Federer (argent) et Juan Martin Del Potro (bronze). Sur une surface qui n’est pas sa favorite, le gazon, le Serbe a toutefois prouvé sa régularité dans les grands tournois à fort enjeu.

Masters 1000

Personne n’a gagné plus de Masters 1000 que Djokovic entre 2011 et 2014. Avec 15 victoires (Indian Wells, Miami, Rome, Madrid et Montréal en 2011, Miami, Toronto et Shanghaï en 2012, Monte-Carlo, Shanghaï et Paris-Bercy en 2013, Indian Wells, Miami, Rome, Paris-Bercy en 2014), le Serbe devance largement ses concurrents : 7 victoires pour Rafael Nadal (Monte-Carlo en 2011, Monte-Carlo, Rome en 2012, Indian Wells, Montréal et Cincinnati en 2013, Madrid en 2014), 6 victoires pour Roger Federer (Paris-Bercy en 2011, Indian Wells, Madrid, Cincinnati en 2012, Cincinnati et Shanghaï en 2014), 3 victoires pour Andy Murray (Cincinnati et Shanghaï en 2011, Miami en 2013), 1 victoire pour Stanislas Wawrinka (Monte-Carlo en 2014), 1 victoire pour Jo-Wilfried Tsonga (Toronto en 2014) et 1 victoire pour David Ferrer (Paris-Bercy en 2012)

Semaines Passées comme numéro 1 ATP

Entre 2011 et 2014, Djokovic aura compilé 126 semaines comme roi du circuit ATP, en trois périodes : 53 semaines entre juillet 2011 et juillet 2012 (au lendemain de son sacre à Wimbledon 2011 au lendemain du 7e titre de Roger Federer sur le gazon londonien en 2012), 48 semaines entre novembre 2012 et octobre 2013 (avant d’être dépossédé par Rafael Nadal auteur d’une come-back phénoménal en 2013), puis 25 semaines entre juillet et fin décembre 2014. De leur côté, Rafael Nadal et Roger Federer n’ont respectivement passé que 65 et 17 semaines au sommet du classement ATP depuis le 1er janvier 2011 (en deux fois pour l’Espagnol, 26 semaines en 2011 puis 39 semaines en 2013-2014).

Confrontations Directes avec ses rivaux sur la période 2011-2014
Rafael Nadal (12-7 en faveur de Djokovic, 4-4 sur les matches de Grand Chelem et Masters Cup) :
Victoire à Indian Wells 2011 (finale)

Victoire à Miami 2011 (finale)
Victoire à Rome 2011 (finale)
Victoire à Madrid 2011 (finale)
Victoire à Wimbledon 2011 (finale)
Victoire à l’US Open 2011 (finale)
Victoire à l’Open d’Australie 2012 (finale)
Défaite à Monte-Carlo 2012 (finale)
Défaite à Rome 2012 (finale)
Défaite à Roland-Garros 2012 (finale)
Victoire à Monte-Carlo 2013 (finale)
Défaite à Roland-Garros 2013 (demi-finale)
Défaite à Montréal 2013 (demi-finale)
Défaite à l’US Open 2013 (finale)
Victoire à Pékin 2013 (finale)
Victoire en Masters Cup 2013 (finale)
Victoire à Miami 2014 (finale)
Victoire à Rome 2014 (finale)
Défaite à Roland-Garros 2014 (finale)

Roger Federer (11-5 en faveur de Djokovic, 6-2 sur les matches de Grand Chelem et Masters Cup) :

Victoire à l’Open d’Australie 2011 (demi-finale)
Victoire à Dubai 2011 (quart de finale)
Victoire à Indian Wells 2011 (demi-finale)
Défaite à Roland-Garros 2011 (demi-finale)
Victoire à l’US Open 2011 (demi-finale)
Victoire à Rome 2012 (quart de finale)
Victoire à Roland-Garros 2012 (demi-finale)
Défaite à Wimbledon 2012 (demi-finale)
Défaite à Cincinnati 2012 (finale)
Victoire en Masters Cup 2012 (finale)
Victoire à Paris Bercy 2013 (quart de finale)
Victoire en Masters Cup 2013 (match de poule)
Défaite à Dubaï 2014 (huitième de finale)
Victoire à Indian Wells 2014 (finale)
Victoire à Wimbledon 2014 (finale)
Défaite à Shanghaï 2014 (demi-finale)

La victoire de Djokovic par forfait en finale de la Masters Cup 2014 n’est pas comptabilisée.

Andy Murray (8-5 en faveur de Djokovic, 4-3 sur les matches de Grand Chelem, Jeux Olympiques et Masters Cup) :

Victoire à l’Open d’Australie 2011 (finale)
Victoire à Rome 2011 (demi-finale)
Défaite à Cincinnati 2011 (finale)
Victoire à l’Open d’Australie 2012 (demi-finale)
Défaite à Dubaï 2012 (huitième de finale)
Victoire à Miami 2012 (finale)
Défaite aux Jeux Olympiques de Londres 2012 (demi-finale)
Défaite à l’US Open 2012 (finale)
Victoire à Shanghaï 2012 (demi-finale)
Victoire en Masters Cup 2012 (match de poule)
Victoire à l’Open d’Australie 2013 (finale)
Défaite à Wimbledon 2013 (finale)
Victoire à Bercy 2014 (quart de finale)

Novak Djokovic a toutes les chances de prolonger sa domination encore pendant au moins deux ou trois ans avant que l’usure du pouvoir ne vienne marquer son chant du cygne.
Vétéran toujours exceptionnel en terme de qualité de jeu et de résistance physique, Roger Federer poussera sans doute le péché d’orgueil jusqu’en 2016 et aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro où il visera la médaille d’or en simple, seul grand titre qui manque au Suisse en individuel, lui qui n’a pas non plus gagné la Coupe Davis avec son pays. Le Bâlois devra cependant prier que pour son dos ne vienne pas le perturber comme lors de son annus horribilis, en l’occurrence 2013.
Andy Murray devra revenir à son meilleur niveau après une année 2014 en dents de scie, lui qui s’était débarrassé du complexe de la poule mouillée (expression de Jimmy Connors sur Ivan Lendl avant le Tchécoslovaque ne débloque son compteur en Grand Chelem en 1984 à Roland-Garros) après son doublé Jeux Olympiques – US Open en 2012.
Tombé de Charybde en Scylla suite à une nouvelle blessure, Rafael Nadal est le challenger naturel de Novak Djokovic si son corps le laisse tranquille, et le premier obstacle au Serbe face à ses ambitions Porte d’Auteuil en 2015, où le Majorquin a asphyxié tous ses rivaux depuis 2005.
Le sanctuaire du Grand Chelem devrait s’ouvrir progressivement aux ambitieux qui rêvent de faire du Big Four un concept définitivement obsolète : Kei Nishikori, Milos Raonic, Marin Cilic et Grigor Dimitrov sont les figures de proue de ces jeunes gladiateurs des courts désireux de dresser la guillotine face aux quatre titans, et nous offrir des montagnes russes d’adrénaline.
Si l’on peut considérer que David Ferrer, Jo-Wilfried Tsonga, Richard Gasquet et autres Thomas Berdych ont définitivement laissé passer leur chance en Grand Chelem (comme David Nalbandian, Robin Soderling et Nikolaï Davydenko avant eux), deux autres redoutables joueurs pourront se mêler à la lutte : Stanislas Wawrinka, qui a bientôt 30 ans n’aura plus beaucoup de temps pour étoffer son palmarès, et Juan Martin Del Potro, s’il cesse d’être de façon récurrente blessé, lui qui gagna l’US Open 2009 il y a déjà cinq ans en terrassant coup sur coup les deux têtes de l’hydre du tennis, Nadal puis Federer sur le ciment de Flushing Meadows.

 

  1. avatar
    17 décembre 2014 a 10 h 55 min

    Novak Djokovic n’a plus que 2 véritables défis, d’abord gagner Roland-Garros, ensuite conquérir la médaille d’or aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro.

    Vu sa fin de saison 2014 tonitruante (Pékin, Bercy, Masters Cup), Nole sera le favori n°1 à Melbourne, devant le duo suisse Federer / Wawrinka, puis la jeune garde des Raonic, Nishikori et Dimitrov, voire Cilic. Pour Nadal et Murray, une 1/2 finale sera déjà un beau résultat.

  2. avatar
    19 décembre 2014 a 6 h 35 min

    salut AXEL

    bel article

    mais je dois souligner la presence de plein de point de desaccord avec toi

    1) tu ecris que Nadal a gagné dans la periode de reference 5GC sur 16 ce qui n est pas exact car si j ai bonne memoire Nadal n a pas joué US open 2012 ,2014 et je crois Aussie 2013 donc ta stat n est pas correcte

    2) autre point de desaccord. je savais que tu allais t appuyer sur les nombreuses finales de MS de Nole. (au final il a fini par me donner l impression et le degout qu il est un super joueur de MS capable de quelques exploit en GC)

    Tu affirmes “Nole monstre de regularité” oui peu être…Si on l on prend comme referentiel les GC alors la je ne suis pas de ton avis

    En 2012 que fais NOLE ? avec un Nadal out ; un Federer errant NOLE est incapable de gagner 2 GC dans une annee ! Alors qu il est censé faire le vide en l absence de ces deux là. Regularité ! Suis pas d accord. Je dirai comme lui même l’avouait en debut d’annee 2014 :” qu il avait raté ses objectifs” ( cette capacité a se reveiller pour venir aligner 20-30 victoires d affilee en MS ou atp 500 quand on a été lamentable en GC !!! Moi je n appelle pas cela la regularité. C est bien le cas lors des annees 2012;2013;2014)

    En 2014 que fais Nole ? Avec un nadal out a Us open un Federer declinant; NOLE incapable de soulever le trophee….Regularité non AXEL….

    La suite de victoire alignée apres US open ca releve de la tromperie ( escroquerie tennistique)

    3)

    Autre chose…si tu t appuie sur les titres en Master Cup…pour moi ca represente Peanuts ! Surtout depuis que Nalbandian et Davydenko l ont gagné ( et BuenoMan en finale sans avoir disputé de finale de GC dans l’annee) j ai eu l occasion de le dire : ce tournoi est devalué. De plus l obsession a le jouer sur a moquette lui enleve aussi de la credibilité. D accord avec Nadal de faire changer la surface de la master Cup tous les ans ( terre battue; gazon, plexiclusion….moquette)

    4) autre chose NOLE 5 finale a US open : 1 titre….Vraiment pour 1 joueur de ce calibre c est lamentable comme stats

    5)

    Tu affirme : ” Novak Djokovic a toutes les chances de prolonger sa domination encore pendant au moins deux ou trois ans avant que l’usure du pouvoir ne vienne marquer son chant du cygne.”

    dèjà a mon avis NOLE ne domine pas le circuit on a plus a faire a un regent, quelqun qui vacille toujours jusqu a la derniere seconde…annee 2013,2014.

    On a un mec qui numero 1 mondial pendant 6 mois(miami a Us open 2013) s est payé le luxe de ne rien gagner !!!!

    Voila des faits que tu aurai du ressortir pour nuancer tes ^propos

    Je maintiens que nous avons affaire a un regent sur le trone atp.

    6) tu declare qu il ne reste a nole qu a gagner RG

    peu être j ai une analyse differente…Si theoriquement une victoire a RG lui fera rejoindre le club des vainqueurs des 4 GC. Nole a affiché ses intentions des 2008 à savoir suivre la cadence imposee par Nadal et Federer. Faire aussi bien qu eux….Et par rapport à de tels objectifs : la sentence est claire.

    Le compte n y est pas. NOLE ne sera jamais de ce niveau stratospherique qu on atteint les deux pre cité. NOLE est un ton en dessous.

  3. avatar
    19 décembre 2014 a 11 h 15 min

    Salut armand,

    Point 1 – 5 GC pour Nadal sur 16 possibles ou sur 13 disputés, c’est selon en effet

    Point 2 – ce n’est pas la faute du Serbe si les Masters 1000 rapportent autant de points, il ne va pas s’excuser d’être performant dans ces tournois qui sont juste en-dessous des GC …
    Et si l’on ne fait que la somme des points ramenés en GC pour 2011, 2012 et 2014, tu verras que Djokovic finirait quand même numéro 1 à chaque fois à mon avis …

    Sinon, Federer déclinant en 2014 ? Désolé mais non, il a juste raté son match contre Cilic, mais le Suisse fait sa plus belle saison (excepté 2012) depuis 2010.
    Et que dire de Nadal incapable d’aligner 4 victoires à Wimbledon depuis 2011 ? Ou de Murray ? Ou de Berdych et Ferrer ? Si Djokovic est mauvais, que sont les autres ?

    Point 3 – tu ne peux pas dire que le Masters Cup est un tournoi négligeable, c’est le 5e plus prestigieux de la saison derrière les 4 GC, le 6e quand il y a les Jeux Olympiques. Primo, si Nadal ne l’a pas gagné, cela n’en fait pas un tournoi de 2e zone. Secundo, Davydenko et surtout Nalbandian n’ont pas volé leur victoire (l’argentin étant le seul avec Nadal, Gasquet et Safin à battre le roi Federer en 2005, de surcrcoît en remontant de 0-2 à 3-2 en sets). Tertio, un tournoi gagné 10 fois sur 12 depuis 2003 par Federer et Djokovic en cumulé, surtout quand il réunit le top 8 mondial, navré …

    Point 4 – analysons les finales d’US Open perdues par Nole au lieu de juste brandir des chiffres
    En 2007, Djokovic fait sa première finale de GC contre le Federer encore intouchable. rien de honteux.
    En 2010, Nadal fait sa meilleure saison et Djokovic n’est pas encore cosmic. Défaite évitable mais pas honteuse.
    En 2012, Djokovic aurait du battre Murray pour laver l’affront de ses défates à RG, Wimbledon, et aux JO contre Nadal, Federer et Murray. Là oui ça fait tâche je suis OK
    En 2013, Djokovic aurait du battre Nadal dans le combat des chefs.

    Point 5 – Que tu parles de simple régent à son encontre, désolé mais je ne peux y souscrire. Un gars qui finit 3 années sur 4 depuis 2011 comme ATP 1 (et la 4e comme ATP 2, soit 2013) n’est pas un régent désolé !!

    Point 6 – que Djokovic soit un ton en-dessous de Nadal et Federer en terme de palmarès ou d’intensité de la domination, je converge avec toi. Mais c’est ce qui dit l’intro de l’article, ta vision est biaisée par les performances stratosphériques de Federer entre 2004 et 2007, de Nadal en 2010 puis Djokovic en 2011. On ne peut pas reproduire de telles saisons chaque année.
    Compare les bilans de Djokovic à ceux de Sampras, rien de honteux. Et tu ne pourras pas brandir que Sampras était un imposteur, avec 14 GC, 6 années en tête du tennis mondial entre 1993 et 1998, et 286 semaines comme ATP (seul Federer a fait mieux dans toute l’ère Open).

  4. avatar
    19 décembre 2014 a 15 h 17 min

    hehehe, évidemment qu’Armand allait mordre à l’hameçon.

    2015 sera passionnante, pour sur.

    Nadal à 9 MS 1000 et pas 7 Axel, à part ça, rétrospective sympa et juste.

    • avatar
      19 décembre 2014 a 16 h 38 min

      @general, bien vu pour l’erreur désolé.

      ui j’avais oublié 2 MS pour Nadal en 2013, Madrid et Rome autant pour moi

      Donc 9 victoires en Masters 1000 pour Rafael Nadal (Monte-Carlo en 2011, Monte-Carlo, Rome en 2012, Indian Wells, Madrid, Rome Montréal et Cincinnati en 2013, Madrid en 2014)

    • avatar
      19 décembre 2014 a 17 h 41 min

      Nishikori a battu Djokovic à l’US Open 2014, il fallait bien qu’un jeune batte le Big Four un jour ou l’autre, ce n’était pas loin d’arriver à Wimbledon avec Raonic et Dimitrov demi-finalistes contre Fed et Nole …
      Bref polémique stérile je trouve. OK Nole aurait du gagner, mais les séries sont faites pour s’arrêter, idem contre Wawrinka en début d’année (le Suisse étant passé près à l’US Open 2013).

      Tsonga aurait pu gagner le Masters en 2011, et alors ? Il est top 8 et s’il gagne, où est l’injustice. Parce que la moitié des joueurs sont KO debout et sur les rotules ? Encore une fois, Federer et Djokovic sont toujours dans le coup en indoor, aux autres de faire en sorte de ménager leur calendrier et leur corps.

      Poulidor du circuit ? Djokovic sera favori n°1 en Australie début 2015, et là je le dis clairement, un échec de sa part sera inacceptable car il a un boulevard. Il surfe sur la confiance de fin 2014, Federer sera dans le coup mais bon en GC le Suisse ne gagne presque plus depuis 5 ans (excepté Wimbledon 2012), Nadal et Murray seront trop juste, Wawrinka aura la pression des 2000 points à défendre, et les jeunes sont encore susceptibles de manquer 1 match en 5 sets (Raonic, Nishikori, Dimitrov, Cilic).

      A Roland-Garros en 2015, sauf si Nadal est au moins à 80 % physiquement, le favori sera Nole qui est depuis 2011 le n°2 incontestable de l’ocre.

      A Wimbledon en 2015, à part Federer si son dos le laisse tranquille à presque 34 ans, qui est mieux placé que le Serbe pour gagner sur le gazon londonien ? Pas grande monde sauf si Murray reprend vraiment le fil de sa carrière, ou que Raonic explose en 2015 avec son service canon.

      A l’US Open 2015 enfin, Djokovic fait 8 demi-finales de suite depuis 2007. Il sera évidemment parmi les favoris voire favori suprême.

      Tu ne peux donc pas traiter le Serbe d’imposteur. Je converge sur le fait que Nadal est un plus grand champion du tennis, mais Nole s’inscrit dans le panthéon. Gagner 7 GC et 4 Masters Cup tout en finissant 3 fois ATP 1 au temps des titans Federer et Nadal, voilà justement un sacré exploit, on ne peut pas dire que c’est juste les blessures de l’Espagnol et le déclin / vieilissement du Suisse.
      Ce serait 1 GC et 1 Masters façon Corretja, Muster, Krajicek ou Kafelnikov, Safin ou encore Hewitt, Roddick, Ferrero, palmarès tout juste ouvert, je voudrais bien.
      Mais désolé, Djokovic fait très largement partie des tous 20 meilleurs joueurs de l’ère Open. Mon classement personnel

      1. Borg
      2. Federer
      3. Laver
      4. Sampras
      5. Lendl
      6. Connors
      7. Nadal
      8. McEnroe
      9. Agassi
      10. Edberg
      11. Djokovic
      12. Becker
      13. Wilander
      14. Vilas
      15. Nastase
      16. Courier
      17. Murray
      18. Ashe
      19. Hewitt
      20. Kafelnikov

  5. avatar
    19 décembre 2014 a 16 h 36 min

    Retour sur le point 2 et les points seulement liés aux tournois du Grand Chelem, depuis le nouveau barème en vigueur depuis 2009

    En 2011
    - Djokovic : 3 titres (Open d’Australie, Wimbledon, US Open) et 1 demi-finale (Roland-Garros) soit 3*2000+720 = 6720 points liés au GC
    - Nadal : 1 titre (Roland-Garros), 2 finales (Wimbledon , US Open) et 1 quart de finale (Open d’Australie) soit 2000 + 2 * 1200 + 360 = 4760 points
    - Federer : 1 finale (Roland-Garros), 2 demi-finales (Open d’Australie, US Open), et 1 quart de finale (Wimbledon) soit 1200 + 2 * 720 + 360 = 3000 points
    - Murray : 1 finale (Open d’Australie), 3 demi-finales (Roland-Garros, Wimbledon, US Open) soit 1200 + 3 * 720 = 3360 points
    Donc Novak Djokovic est largement 1er en 2011 même avec seulement les points GC

    En 2012
    - Djokovic : 1 titre (Open d’Australie), 2 finales (Roland-Garros, US Open) et 1 demi-finale (Wimbledon) soit 2000 + 2* 1200 + 720 = 5120 points liés au GC
    - Nadal : 1 titre (Roland-Garros), 1 finale (Open d’Australie) et 1 deuxième tour (Wimbledon) soit 2000 + 1200 + 45 = 3245 points
    - Federer : 1 victoire (Wimbledon), 2 demi-finales (Open d’Australie, Roland-Garros), et 1 quart de finale (US Open) soit 2000 + 2 * 720 + 360 = 3800 points
    - Murray : 1 victoire (US Open), 1 finale (Wimbledon), 1 demi-finale (Open d’Australie), 1 quart de finale (Roland-Garros) soit 2000 + 1200 + 720 + 360 = 4280 points
    Donc Novak Djokovic est encore largement 1er en 2012 même avec seulement les points GC, et il n’est pas responsable de la blessure de Nadal …

    En 2013
    - Djokovic : 1 titre (Open d’Australie), 2 finales (Wimbledon, US Open) et 1 demi-finale (Roland-Garros) soit 2000 + 2* 1200 + 720 = 5120 points liés au GC
    - Nadal : 2 titres (Roland-Garros, US Open), 1 finale (Open d’Australie) et 1 premier tour (Wimbledon) soit 2 * 2000 + 10 = 4010 points
    - Federer : 1 demi-finale (Open d’Australie), 1 quart de finale (Roland-Garros), 1 huitième de finale (US Open) et 1 deuxième tour (Wimbledon) soit 720 + 360 + 180 + 45 = 1305 points
    - Murray : 1 victoire (Wimbledon), 1 finale (Open d’Australie), 1 quart de finale (US Open) soit 2000 + 1200 + 360 = 3560 points
    Donc Novak Djokovic est encore largement 1er en 2013 même avec seulement les points GC, et il n’est pas responsable de la blessure de Nadal … L’Espagnol aurait pu être 1er avec une finale à Melbourne.

    En 2014
    - Djokovic : 1 titre (Wimbledon), 1 finales (Roland-Garros), 1 demi-finale (US Open) et 1 quart de finale (Open d’Australie) soit 2000 + 1200 + 720 + 360 = 4280 points liés au GC
    - Nadal : 1 titre (Roland-Garros), 1 finale (Open d’Australie) et 1 huitième de finale (Wimbledon) soit 2000 + 1200 + 180 = 3380 points
    - Federer : 1 finale (Wimbledon), 2 demi-finales (Open d’Australie, US Open), 1 huitième de finale (Roland-Garros) soit 1200 + 2 * 720 + 180 = 2820 points
    - Murray : 1 demi-finale (Roland-Garros), 3 quarts de finale (Open d’Australie, Wimbledon, US Open) soit 720 + 3* 360 = 1800 points
    Donc Novak Djokovic est encore largement 1er en 2014 même avec seulement les points GC, et il n’est pas responsable de la blessure de Nadal à l’US Open …

  6. avatar
    19 décembre 2014 a 16 h 53 min

    donc

    1) Nadal 5/13. Ok

    2) personne ne lui en veut par rapport aux points gagnés. Loinde là

    Je considere que tu fais un amalgame.A bien regarder l echantillon annuel que tu choisi NOLE nous donne clairement l idee suivante

    “je suis un excellent joueur de MS capable de quelques exploits en GC”

    Voila ce que tu aurai du dire. C est tellement evident. Rien a avoir avec les points atp

    Desolé AXEL va regarder les paris chez les Book combien donnaient Nishikori vainqueur a US devant NOLE ? Excuse moi voila pourquoi je dis ce mec est un blagueur…En pareille circonstance Nadal ou Federer aurait rafflé ce GC. (j ai l impression que quand tu parle de NOLE tu elude volontairement tous ces manquements !!!! )

    3) j ai dis et je maintiens que la Master Cup est un tournoi devalué. pour les raisons citees plus haut. Libre a toi de ne pas me croire. J ai dis que la Master Cup est devaluee. Personne ne parle de victoire volee de Nalbandian. J ai par contre parlé de “MS volé en 2008 a Rome pour NOLE beneficiant de 2 forfaits gagnant 1 MS enjouant 3 matchs”

    Nalbandian peut tu me rappeler son palmares en GC en 2005 ? Combien de finales jouées .? Combien de finale de MS jouees ? Deja le mec arrive 11e atp ( c ad remplacant) il va jouer profitant je crois de la cascade de 3 forfaits.

    Donc deja il ne s est pas qualifié a la reguliere

    de deux a beneficier des forfaits. Ensuite la victoire de Davydenko franchement sans commentaires…….;

    Si l on suit ton raisonnement BuenoMan aurai du gagner la Master Cup en 2011

    Les victoires de Federer sont conformes avec sa domination du tennis aucun doute la dessus.

    Vois tu j essaie d introduire une certaine logique dans mon raisonnement.

    4)

    globalement d accord avec toi. Mais je dois ajouter

    tu aurai du ecrire NOLE aurai du battre Nishikori et gagner US 2014.

    5)

    AXEL

    une idee est emise en se basant sur un ensemble de criteres. Je l ai demontré NOLE dans la periode que tu as choisi nous demontre qu il est un EXCELLENT joueur de MS toujours tres hesitant en GC. Capable de louper les GC qui lui tendent les bras.
    C est fort de cela que j affirme nous avons un REGENT sur le trône Atp.

    Ton analyse est bluffee par les points atp….Moi je parle comme Connors impact sur le jeu ; impact sur les joueurs, le public

    NOLE n a pas le même poids que Nadal Federer

    C est un regent aucun doute la dessus.

    Personne n a dit que la carriere de NOLE est honteuse loin de la

    Bien des tennismen souhaiterai l avoir. Ce que je dis

    Ce que j ai toujours dis ici :

    Vous lui donnez bien plus qu il ne merite.

    Le veritable probleme est que les MS te font avoir une analyse biaisee.

  7. avatar
    19 décembre 2014 a 17 h 01 min

    autre chose AXEL

    j ai lu un article disant que NOLE est devenu 2e mondial en terme de prize money.

    deja Nole 7 GC Nadal 14 GC

    NOLE 20 MS NADAL 26 MS

    je crois que Nadal a egalement un nombre interessant Atp 500

    Vois tu quand un journaliste vient plaquer de tels chiffres on sombre dans l aberation la plus absolue

    1 million $ en 2005 equivaut il a 1 million $ en 2014 ? Si un journaliste ecrit cela alors il y a beaucoup a s interroger sur la qualité intellectuelle de ce dernier

    J ai l impression que tu recherche 1 bouc emissaire

    AXEL

    personne ne dis les malheurs physiques de Nadal sont la faute de NOLE personne ne le dit. Donc n emet pas de telles idees pour nous distraire

    Merci pour les stats en GC elle eclairent mieux le debat

    j aimerai te dire AXEL

    les stats que tu affiches demontre une chose

    NOLE est un poulidor du circuit.

    Si je te pose une question a la veille de la saison 2015(je l avais posée a Darkrio il a repondu avec beaucoup de sincerité)

    a la veille de la saison 2015 AXEL tu peux parier la victoire de NOLE dans quel GC ?

    Honnetement je ne peux sur aucun GC, ce gars est trop indecis; il peut tres bien gagner 1 GC en 2015 tout comme il pourra rallier 2 finales et les perdre toutes ou se faire eliminer ….

    A contrario tu te souviens qu a un moment

    95% des afficionado pariai 1 victoire de Federer a Wimbledon

    1 victoire de Nadal a RG

    Voila l assurance et la domination (demontrée par un champion tennistique sur le court )qui entraine l evidence dans l esprit du commun des mortel que NOLE n est jamais parvenu a demontrer

    • avatar
      19 décembre 2014 a 17 h 42 min

      je reposte sur le bon commentaire

      Nishikori a battu Djokovic à l’US Open 2014, il fallait bien qu’un jeune batte le Big Four un jour ou l’autre, ce n’était pas loin d’arriver à Wimbledon avec Raonic et Dimitrov demi-finalistes contre Fed et Nole …
      Bref polémique stérile je trouve. OK Nole aurait du gagner, mais les séries sont faites pour s’arrêter, idem contre Wawrinka en début d’année (le Suisse étant passé près à l’US Open 2013).

      Tsonga aurait pu gagner le Masters en 2011, et alors ? Il est top 8 et s’il gagne, où est l’injustice. Parce que la moitié des joueurs sont KO debout et sur les rotules ? Encore une fois, Federer et Djokovic sont toujours dans le coup en indoor, aux autres de faire en sorte de ménager leur calendrier et leur corps.

      Poulidor du circuit ? Djokovic sera favori n°1 en Australie début 2015, et là je le dis clairement, un échec de sa part sera inacceptable car il a un boulevard. Il surfe sur la confiance de fin 2014, Federer sera dans le coup mais bon en GC le Suisse ne gagne presque plus depuis 5 ans (excepté Wimbledon 2012), Nadal et Murray seront trop juste, Wawrinka aura la pression des 2000 points à défendre, et les jeunes sont encore susceptibles de manquer 1 match en 5 sets (Raonic, Nishikori, Dimitrov, Cilic).

      A Roland-Garros en 2015, sauf si Nadal est au moins à 80 % physiquement, le favori sera Nole qui est depuis 2011 le n°2 incontestable de l’ocre.

      A Wimbledon en 2015, à part Federer si son dos le laisse tranquille à presque 34 ans, qui est mieux placé que le Serbe pour gagner sur le gazon londonien ? Pas grande monde sauf si Murray reprend vraiment le fil de sa carrière, ou que Raonic explose en 2015 avec son service canon.

      A l’US Open 2015 enfin, Djokovic fait 8 demi-finales de suite depuis 2007. Il sera évidemment parmi les favoris voire favori suprême.

      Tu ne peux donc pas traiter le Serbe d’imposteur. Je converge sur le fait que Nadal est un plus grand champion du tennis, mais Nole s’inscrit dans le panthéon. Gagner 7 GC et 4 Masters Cup tout en finissant 3 fois ATP 1 au temps des titans Federer et Nadal, voilà justement un sacré exploit, on ne peut pas dire que c’est juste les blessures de l’Espagnol et le déclin / vieilissement du Suisse.
      Ce serait 1 GC et 1 Masters façon Corretja, Muster, Krajicek ou Kafelnikov, Safin ou encore Hewitt, Roddick, Ferrero, palmarès tout juste ouvert, je voudrais bien.
      Mais désolé, Djokovic fait très largement partie des tous 20 meilleurs joueurs de l’ère Open. Mon classement personnel

      1. Borg
      2. Federer
      3. Laver
      4. Sampras
      5. Lendl
      6. Connors
      7. Nadal
      8. McEnroe
      9. Agassi
      10. Edberg
      11. Djokovic
      12. Becker
      13. Wilander
      14. Vilas
      15. Nastase
      16. Courier
      17. Murray
      18. Ashe
      19. Hewitt
      20. Kafelnikov

  8. avatar
    19 décembre 2014 a 17 h 03 min

    Nadal a propos de la saison 2015

    Si tout se passe comme en 2013, et que j’ai une opportunité de redevenir numéro un, j’en serais ravi,. Mais sincèrement, cela fait dix ans que je suis dans les deux ou trois meilleurs mondiaux. Le classement n’est plus ma priorité absolue. Je veux d’abord être compétitif et me sentir bien dans tous les tournois auxquels je vais participer cette année.”

    Je m’entraîne avec une attitude positive, avec beaucoup d’intensité. (…) Mais il faut aller lentement parce que le corps n’est plus habitué après un certain temps sans compétition.”

    PS

    durant toute cette semaine Gasquet s entrainera a Manacor avec Nadal et Bruguera (son nouveau coach)

  9. avatar
    19 décembre 2014 a 17 h 05 min

    Alcazar

    j aurai aimé te lire a propos de la saison a venir
    au lieu d agiter quelque billets au comptoir pour faire mousser le debat

  10. avatar
    19 décembre 2014 a 17 h 20 min

    Bilans de fin d’année Armand, je suis dans le jus et j’en ai plus trop… je fais ce que je peux ;-).

  11. avatar
    19 décembre 2014 a 20 h 07 min

    Poulidor du circuit ? Djokovic sera favori n°1 en Australie début 2015, et là je le dis clairement, un échec de sa part sera inacceptable car il a un boulevard. Il surfe sur la confiance de fin 2014,

    A Roland-Garros en 2015, sauf si Nadal est au moins à 80 % physiquement, le favori sera Nole qui est depuis 2011 le n°2 incontestable de l’ocre.
    A Wimbledon en 2015, à part Federer si son dos le laisse tranquille à presque 34 ans, qui est mieux placé que le Serbe pour gagner sur le gazon londonien ? Pas grande monde sauf si Murray reprend vraiment le fil de sa carrière, ou que Raonic explose en 2015 avec son service canon.

    PS

    le resumé de tes propos signifie en 2015 NOLE 2 GC minimum

    j ai noté. Moi je dis 1 GC ou rien.

    PS2

    Tu lui predis une nouvelle demie au moins….a US open

    J ai noté tous tes prono c est bien que pour une fois tu te mouilles..Un petit rappel tu as vu la fin de saison de NOLE en 2013. Qu en a t il ete a Aussie 2014 ?

    AXEL

    une fois de plus NOLE va te prouver combien il est un mec indecis

  12. avatar
    19 décembre 2014 a 20 h 09 min

    Alcazar

    un rhum t aidera a etre sur pied

  13. avatar
    19 décembre 2014 a 20 h 09 min

    Salut,

    oui bel article, Djokovic a clairement dominé quand même depuis 2011.

    Sinon, à Axel, sur le classement des 20 meilleurs, ça fait beaucoup de types à classer et c’est quand même provocateur mais perso je donnerais ce top 10

    1-Federer
    2-Nadal
    3-Sampras
    4-Laver
    5-Borg
    6-Djokovic
    7-Lendl
    8-Connors
    9-Mc Enroe
    10-Agassi

    Sinon, l’IPTL ça avait l’air marrant.

    Pour la saison à venir, j’aimerais bien que Nadal gagne un 10e RG, ce serait énorme, mais j’y crois pas trop. Et j’ai peur comme armand pour Nole qu’il se soit encore défoncé à la fin de l’année pour rien et donc foirer une nouvelle fois son Australie. Enfin, il serait temps que Murray repointe le bout de son nez.

    Mais voici mon prono pour l’Australie: Nadal ou Nole ou Federer.

    • avatar
      20 décembre 2014 a 11 h 03 min
      Par Moctezuma

      Je revois ma copie:

      1-Federer
      2-Nadal
      3-Sampras
      4-Laver
      5-Borg
      6-Connors
      7-Djokovic
      8-Lendl
      9-Mc Enroe
      10-Agassi

      • avatar
        21 décembre 2014 a 10 h 41 min

        Salut Mocte,

        Oui un peu provocateur de mettre Djokovic plus haut que Lendl je trouve, mais c’est vrai que le Serbe est dans une époque dont le niveau est d’une densité exceptionnelle.

        Le temps et le recul diront si le Serbe peut vraiment être classé plus haut. Pour l’instant, malgré toute mon admiration pour son parcours, j’ai du mal à le mettre dans le top 10 de l’ère Open.

        • avatar
          21 décembre 2014 a 10 h 43 min

          @armand,

          Je pense avoir toujours joué le jeu des pronostics que ce soit au temps du Vox ou de Be In Sports Your Zone.
          Pas forcément toujours bien vus de ma part, je le reconnais volontiers …

  14. avatar
    19 décembre 2014 a 20 h 10 min

    MOCTE ou t’ai mcte ou t’ai

  15. avatar
    19 décembre 2014 a 20 h 15 min

    AXEL

    Ce que tu aurai du dire et que tu as du mal a avuer ( tu truve une indulgence qui n a pas sa place)

    “l echec de NOLE a US 2014 est inacceptable”

    car si tu te refugie derriere l eclosion de Nishikori eh bien en cas de defaite a Aussie face a Dimitrov tu pourrai aussi te reposer sur le même argument

    • avatar
      21 décembre 2014 a 10 h 38 min

      @armand,

      L’éclosion de Nishikori n’excuse en rien l’échec de Djokovic en 2014 à l’US Open.

      Défaite inacceptable car il est numéro 1 mondial, mais cela ne change pas le fait qu’il est le plus régulier depuis 4 ans.

      Et encore une fois, Nadal fait une plus belle carrière que lui, je converge là dessus.
      Cependant, Djokovic aura l’occasion de rattraper le temps perdu en 2015 et 2016.

  16. avatar
    19 décembre 2014 a 20 h 17 min

    mon “o” s enfuit

  17. avatar
    21 décembre 2014 a 20 h 44 min

    AXEL

    1) deja ai l humilité de reconnaitre que Armand le 21e du genre est l un des meilleurs pronostiqueurs de Sportvox ou de Beinsport

    2) quand tu affirmes

    Et encore une fois, Nadal fait une plus belle carrière que lui, je converge là dessus.
    Cependant, Djokovic aura l’occasion de rattraper le temps perdu en 2015 et 2016.

    PS

    en fait c est une rengaine : c est au moins la 3e fois que tu l affirmes ( c etait deja le cas dans sportvox) Tout se passe comme si dans ton immaginaire Nadal allait s arrêter s endormir et Nole allait passer a la surmultipliee

    En fait j ai compris c est l avis d un fan eploree de ne pas voir NOLE rattraper voir depasser Nadal.

    AXEL tu semble oublier une chose

    1er GC de Nadal 19 ans. 1er GC de NOLE 21 ans. cela explique beaucoup la maturité et l enchainement de Nadal explique la suite
    En 2010 a la fin de la saison NOLE n avait que 1 GC contrairement a NAdal qui en avait plus de 6. Donc encore une fois il faut comparer ce qui est comparable

    Moi je dis Nadal sauf blessure ou accident va gagner au moins 2 GC de plus mon prono pour 2015 c est 2 GC pour Nadal

  18. avatar
    21 décembre 2014 a 20 h 49 min

    MOCTE

    content de te lire que pense tu de la semaine d entrainement de Gasquet avec Nadal et Bruguera

  19. avatar
    21 décembre 2014 a 21 h 04 min

    Autre chose AXEL

    selon mes criteres : 1 joueur qui domine la saison est un joueur qui a rafflé 2 GC dans la saison. Or sur ton echantillon NOLE n a ete capable de cela qu en 2011. Contrairement a Nadal et Federer qui ont chacun realiser cela a 3 reprises.

  20. avatar
    21 décembre 2014 a 21 h 05 min

    Comme je l ai dis les multiples victoires en MS de NOLE te poussent vers une analyse biaisee.

  21. avatar
    22 décembre 2014 a 10 h 16 min

    @armand,

    Fin 2014, Nadal fait une plus belle carrière que Djokovic.
    Pour 20215 et 2016, il me semble que le Serbe a plus d’armes

    Pour ta théorie des 2 GC, désolé mais cela ne tient pas. Sur les saisons à 4 vainqueurs de GC, il faut bien déterminer un joueur dominateur, et le classement ATP sert justement à cela. En 2012 et 2014, Djokovic ayant gagné le 5e tournoi le plus prestigieux, la Masters Cup, son trone n’est en rien usurpé …

    Pour tes pronostics, je n’ai jamais suivi la corrélation entre les prédictions et la réalité. Mais tu t’épuises à nous expliquer depuis fin 2011 que Djokovic est un imposteur. Un imposteur qui dure 3 ans de plus dans le top 2 et en majorité comme n°1, désolé mais je trouve pas ça très cohérent …

  22. avatar
    22 décembre 2014 a 12 h 02 min

    A armand, s’entraîner avec Nadal est une bonne chose pour Gasquet. Hélas, il est trop tard pour Richie, sauf miracle il ne gagnera pas de Grand Chelem. Ton prono pour l’Australie? je donne Nadal en 5 étoiles parce qu’avant l’an dernier il avait été monstrueux avant de se blesser à la main et au dos, puis Nole et Federer 4 étoiles, Wawrinka 3 étoiles, Murray 2 étoiles, Nishikori 1 étoile. Outsiders Tsonga, Dimitrov, Cilic

    SInon, je mettrais Djokovic devant Lendl seulement à la fin de sa carrière. Il est quand même probable qu’il aura gagné les 4 Grand Chelem, et il a déjà 4 Masters à son actif. Donc, il devrait dépasser Ivan le terrible, même s’il ne sera jamais numéro 1 aussi longtemps.

    D’ailleurs Nole a à peu près le même ratio de victoires/défaites qu’Ivan en finales de Grand CHelem (là dessus je rejoins armand).

  23. avatar
    22 décembre 2014 a 13 h 33 min

    AXEL

    C est ton avis

    NOLE out AUSSIE 2014, OUT US open 2014; Lamentable en finale RG 2014 ( on attendait beaucoup plus il s est ecroulé apres le 1e set)

    Donc 1 mec qui a brillé sur 1 GC….l atp peut dire ce qu elle veut. Etablir le classement sur tous les tournoi atp. C est son droit. Mais clairement je l ai di
    d apres mes criteres NOLE ne domine pas le circuite de 2012 a 2014.

    En fait si je dis Nadal domine 2013 y a t il discussion ? NON aucune.

    Voila une analyse claire et nette que tu refuse de repeter concernant NOLE

    En 2013 je ne mentionne pas la Master Cup concernant Nadal.

    Sur les saison a 4 vainqueurs de GC dis tu…..en fait tu finis par rejoindre mon argument : tu t appuie sur les victoires en MS de NOLE. Or ce que je dis et re dis et que tu as du mal a accepter est : NOLE sur la periode 2011-2014 nous demontre qu il est un excellent joueur de MS capable de quelque exploits en GC. Ce n est que trop vrai. Or il y a un monde entre briller en MS et en GC…La fluctuation de NOLE entre les 2 types de tournoi constituant la plus belle preuve.

    AXEL

    Ne melange pas….j ai parlé de mes prono. Mets NOLE de côté un instant

    Comme tu adores souvent nous egarer tiens je te rappelles quelques prono

    Ferrer en finale RG 2013 (prono livré avant le debut de RG) Un vainqueur de US 2014 non membre du BIG 4 . NOLE non vainqueur de Aussie 2014

    Voila quelques prono : afin que tu reagisses sur du concret.

    Un prono se base sur plusieurs elements. Si tu te base sur la realité uniquement alors tu as tord…Car si l on se reposait sur les stats ? Federer aurai il perdu la master cup face a DAvydenko ? Nadal Australian open face a Wawrinka ?

    AXEL

    Stp sort de ton formalisme. Le prono repose (d apres moi) sur plusieurs elements

    - stats;
    - astres
    - abstraction ou l absurdité
    -loi d airain (plafond de verre, fin de serie, ou loi de serie)

    Tu vois que pour rediger mon prono j ai beaucoup plus de criteres que toi. Voila pourquoi j ose souvent des prono que tu estime incomprehensible

    Normal du moment ou ils echappent aux stats…D ou ta surprise. En fait les 4 elements cités plus haut ont une certaine logique.

    L imposture de NOLE je l ai expliquee et re expliquee tu refuse de comprendre : on ne peut rien y faire

    Coment expliquer les saisons 2012,2013 ,2014 de ce monsieur….

    Un monsieur qu reussi l exploit d être Hors sujet en GC (US open) et par la suite aligne 20 voir 30 victoire par la suite

    Un monsieur qui par la suite fini par avouer : ‘”je dois me concentrer sur les GC”

    AXEL

    “On ne peut pas être plus royaliste que le roi”

    J attends toujours de te voir analyser la phrase de NOLE prononcée debut 2014

    ” je dois me concentrer davantage sur les GC” car on lui avait reproché cette debauche d energie inutile apres US open 2013….

    Desolé de te contredire une nieme fois avec des preuves irrefutables

    En 2013 de quelle maniere NOLE fini la saison ? Tu peux repondre ?

    En 2014 gagne t il Aussie ?

    Les preuves sont la devant toi que ce mec est fort pour se tromper d objectif…De mettre trop d energie dans les tournoi de seconde importance

    Voila pourquoi je le qualifie d imposteur. Car cela fait 3 ans qu il nous fait le coup des 30 victoires à la suite….

    Moi je dis d un autre point de vue c est peu être le signe de declin. Car le mec n arrive même plus a cibler les objectif prioritaires….On se croirait en face d un stepanek ou Karlovic

    : ” aaah au vu de mon âge je dois ramasser tout type de tournoi me tombant sous la main…” on n est pas loin d une telle analyse.

    En tout cas j ai noté tes prono : NOLE 2 GC au moins en 2015.

    Je vais te rappeller. Et j esperes que tu ne va pas boter en touche avec des arguments tendancieux. Car une evidence dans toutes tes analyses : tu as beaucoup de mal a critiquer NOLE. Et DIEU seul sait combien les sujets de critiques sont nombreux concernant ce joueur. Pour toi c est un joueur que tu as sanctifié

    PS

    Je n ai pas evoqué son côté

    – tricheur ( qui faisait le malade sur le court pour tromper les joueurs) dénoncé par les joueurs

    –moqueur dénoncé par les joueurs ( qui passait son temps a se moquer des joueurs dans les vestiaires )

    AXEL

    Ceux qui parient comme moi avait deniché Oyonnax comme arrivant au prix d amerique alors qu ils faisait partie des tocards. Il arriva 1er….Juste observation astrale N°6 (le numero qu il portait ce jour la) jamais vu a l arrivee du prix d amerique.. Avec ton aveuglement statistique tu aurai rayé le cheval ( car tocard, et numero de poisse)……

  24. avatar
    23 décembre 2014 a 12 h 29 min

    MOCTE

    j aimerai voir Nadal en finale de AUSSIE 2015 et remporter ce GC…Afin qu il comme tu l avas dis puisse se prevaloir d être le 1er a avoir gagné à 2 reprises tous les tournois de GC

  25. avatar
    23 décembre 2014 a 17 h 26 min

    Loic Courteau

    Je suis atterré par la récupération que Patrick (Mouratoglou) fait à chaque fois d’un sujet. Maintenant, il a le savoir sur la Coupe Davis ! Il est l’égal de Yannick Noah, il a la connaissance… Non, c’est faux.
    Pour moi, Patrick n’a pas la crédibilité pour dire ce qu’il a dit. La crédibilité, on la gagne par son parcours et ses résultats. C’est quoi son parcours ? C’est un politicien, un chef d’entreprise qui a construit une académie

    Qu’il entraîne Serena Williams, c’est comme si j’achetais demain la marque Apple et que je disais que j’avais inventé le Mac ! (…) Qu’il vienne nous voir, nous parler, se poser et discuter de tennis. Il ne le fait jamais. Il ne peut pas juger les autres. Quand Patrick dit des trucs sur mes collègues français, j’ai envie de lui dire : ‘Oh, descends ! Qui es-tu ?’ ». Des propos qui rappellent ceux de Richard Gasquet, également sceptique face aux compétences de l’entraîneur de la N°1 mondiale

    L’attaquant vedette du Paris SG Zlatan Ibrahimovic a exprimé ce mardi son mécontentement ( à travers son porte parole) après avoir été classé deuxième meilleur sportif suédois de l’histoire, après le tennisman Björn Borg, par un quotidien suédois. “Arriver deuxième, c’est comme être dernier”,

    Ibrahimovic a toutefois reconnu que Borg, vainqueur de 11 tournois du Grand Chelem et N.1 mondial 109 semaines entre 1979 et 1981, était “une légende vivante

  26. avatar
    23 décembre 2014 a 17 h 28 min

    @armand,

    Je ne vais apas m’épuiser à débattre mais je rappelle les 2 axes de mon désaccord avec toi sur Djokovic

    1/ Tout est relatif, donc si le numéro 1 mondial est mauvais, quid du reste ?

    2/ Tu vois les stats de Djokovic en terme de domination chaque saison depuis 2011 à travers le miroir déformant des grandes années Federer et Nadal. Je l’ai dit dans l’article, redit dans les commentaires, il faut prendre de la distance. Comparer les bilans du Serbe aux années Sampras suffit à légitimer son trône actuel

    Et encore une fois, cela ne veut pas dire que Djokovic est meilleur que Nadal, qui pour moi a bien plus marqué l’Histoire du tennis que le Serbe pour le moment.

  27. avatar
    23 décembre 2014 a 17 h 28 min

    Ascione

    «Le plan a toujours été de jouer à Melbourne. Et c’est pour cela qu’on tient à ce que Jo dispute quelques matches avant l’Open d’Australie. Mais on a aussi tenu, Nicolas Escudé et moi, à ce qu’il coupe un peu du tennis. Le dernier mois a été très difficile… Il reprendra l’entraînement le 26 décembre à Genêve. On verra alors, au bout de quelques jours, comment réagit son bras»

    PS

    en même temps il a mal a un bras il court apres le cachet en Asie….la vie c est un choix

  28. avatar
    23 décembre 2014 a 17 h 30 min

    Culotté le Zlatan Ibrahimovic. Il a déjà de la chance d’être dans le top 5, car en plus de Bjorn Borg, on aurait pu mettre le pilote Ronnie Peterson, le tennisman Mats Wilander, le skieur Ingemar Stenmark, les footballeurs Gunnar Nordhal, Nils Liedholm, Thomas Brolin ou Thomas Ravelli.

    Perso je mettrais 1 Borg 2 Stenmark 3 Peterson 4 Wilander 5 Nordhal 6 Ibrahimovic 7 Ravelli 8 Liedholm 9 Brolin 10 Enqvist

  29. avatar
    23 décembre 2014 a 19 h 11 min

    Ouais, un peu sévère envers Moratoglou même s’il y a du vrai, c’est quand même lui qui a fait revenir serena au plus haut niveau. Ca sent aussi le racisme anti riches.

    Sinon, pour Nadal l’Australie semble mal barré puisque lui même avoue viser être en forme après. Et il a avoué avoir souffert du dos presque tout 2014.

  30. avatar
    23 décembre 2014 a 22 h 42 min

    MOCTE

    tu vois…la France c est un pays ou les gens adorent papoter…Moi je dis le tennis Francais va mal. Ceux qui se voilent la face a la FFT n aime pas le tennis mais leur petits avantage

    Deja mr Courteau es ce de la jalousie ( beaucoup sont jaloux de Moratouglou qui vient de bonne famille et de part son academie semble se faire du sou. En France les propos acerbes decoulent souvent de la jalousie surtout si l autre evoluant dans le même domaine connait du succes)

    J aurai ecouté les pistes de reflexions de Moratouglou et vu si elles pouvaient être benefique…Honnetement le choix de CLEMENT etait inapproprié car il n a ni l experience ni le charisme pour être capitaine de CD.

    AXEL

    Mon but n est pas de maintenir un debat sterile. J ai largement expliqué mes idees libre a toi de ne pas y adherer. Zlatan je n ai jamais aimé car j estime que son EGO et lui même ca fait 2 personnes…. Et puis les Stars la suede en a connu avant lui.

    MOCTE je reste convaincu que Nadal ralliera la finale voir gagnera le trophee a Australian open

  31. avatar
    25 décembre 2014 a 23 h 47 min

    Mike Bryan

    « Quand vous jouez sur le circuit Challenger ou dans de petits tournois, que vous vivez au jour le jour et qu’on vous propose d’un seul coup 50 000 dollars, comment réagissez-vous ? », 25% des joueurs du circuit auraient déjà été approchés pour truquer des rencontres

    HaVictor Hanescu,

    Victor Hanescu, qui sort d’une saison compliquée, a dû se résoudre à disputer quelques tournois Challenger en 2014. Le Roumain a reconnu avoir été contacté par des bookmakers. « Oui, j’ai reçu des offres. Je crois d’ailleurs qu’il n’y a pas un joueur qui n’ait reçu de telles propositions. Parfois, ils ne vous connaissent même pas et vous envoie des SMS ou des messages via Facebook. Les bookmakers sont partout. Il est d’ailleurs étrange de voir des sociétés de paris en ligne sponsoriser des tournois. Je ne comprends pas cette situation, mais ça ne gêne apparemment pas les responsables de l atp et de la wta

    PS

    En raison du gouffre financier qui sépare les meilleurs joueurs mondiaux de ceux qui peinent à vivre du tennis, les matchs truqués seraient devenus légion sur le circuit mineur

  32. avatar
    26 décembre 2014 a 22 h 21 min

    MOCTE ton analyse au propos de la corruption dans le circuit

  33. avatar
    27 décembre 2014 a 19 h 10 min

    Ouais, je crois dans la corruption et pas seulement chez les seconds couteaux. Par exemple, certains ont déjà dit que Federer avait laissé gagner Nadal à Roland Garros 2006… A l’époque ils avaient peut-être décidé de se partager le gâteau.

  34. avatar
    28 décembre 2014 a 14 h 03 min

    MOCTE

    Federer basarder RG 2006 j en doute mais je me suis toujours posé des questions sur certaines fin de set de Federer face a Nadal.
    Sur sa capacité a bien jouer puis a se deregler subitement

    RG 2011 fin 1er set il mene 5-2 puis encaisse 5 jeux d affilee
    Aussie 2009 : 3e set : il reussi l exploit de claquer 2 doubles fautes

  35. avatar
    29 décembre 2014 a 9 h 19 min

    Pour Federer, je ne le vois pas bazarder le moindre match, idem pour Nadal ou Djokovic, ces 3 là sont trop assoiffés de victoires.
    Vu ce qu’ils gagnent en sponsoring, où serait l’intéret financier ?

    Sur les fins de set comme RG 2011 (1er set, de 5-2 à 5-7) c’est psychologique. Le Suisse boise énormément contre Nadal, il panique c’est aussi bête que ça, et c’est encore accru sur l’ocre.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter