Londres à l’heure des maîtres (2ème journée)
Photo Panoramic

Londres à l’heure des maîtres (2ème journée)

Deuxième opus de notre semaine consacrée au tournoi des maîtres à Londres, et premiers qualifiés pour les demi finales. Après le forfait de Rafael Nadal, Roger Federer devient le favori numéro 1 du tournoi (s’il ne l’était pas déjà avant le début du tournoi). Le Vestiaire du Sport fait le point sur les quatre rencontres qui se sont disputées mardi et mercredi.

Groupe Boris Becker 

Marin Cilic (5) – Jack Sock (8) 

Duel de perdants dans ce match où les deux hommes ont été défaits pour leur entrée en lice, respectivement contre Alexander Zverev et Roger Federer. Double objectif donc, remporter leur premier match dans le Masters et garder une chance de se qualifier pour les demi finales. À ce jeu là, c’est Jack Sock qui démarre le mieux en prenant, dès les premiers échanges, le service de son adversaire croate. En vain, puisque l’homme qui décoche des coups droits plus vite que la lumière débreak instantanément et finit par enlever la première manche en breakant l’américain à la toute fin du set (7/5). Mais Jack a du caractère et remet les pendules à l’heure en prenant le service de son adversaire d’entrée de deuxième manche puis remet les gazs pour s’échapper 5-1 avant de s’imposer 6/2 et égaliser à une manche partout. Le troisième set est crispant, les deux hommes break chacun leur tour. Cilic démarre mieux et mène rapidement 3-0 avant de voir son adversaire du jour recoller à 3-3. Plus aucun break jusqu’au jeu décisif où Cilic prit une belle option en menant 4-2 mais là encore, l’américain a un mental de titan et aligne 5 points d’affilé pour s’imposer finalement 5/7 6/2 7/6. Marin Cilic est éliminé et aura clairement manqué de mordant dans les moments importants. Comme face à Zverev, il était le mieux embarqué pour remporter ses matchs et s’est finalement écroulé. L’américain jouera sa place en demi finale lors de son prochain match contre Alexander Zverev, véritable quart de finale puisque le vainqueur validera automatiquement son ticket pour le dernier carré.

Roger Federer (2) – Alexander Zverev (3)

Comme une évidence… Roger Federer a validé son ticket pour les demi finales du tournoi londonien en mode pilotage automatique dès sa deuxième rencontre. Et pourtant, l’adversaire était piégeux en la personne de l’allemand Alexander Zverev puisque le Suisse était mené 3-2 dans ses confrontations (en tenant compte de la Hopman Cup). Dès le début de match, Federer est sous pression et doit écarter trois balles de break mais s’en sort finalement. Le match est plaisant, les deux hommes se livrent une vraie belle bataille du fond du court mais personne n’arrive à se détacher. Dans le jeu décisif, Zverev mène rapidement 4-0, on se dit que le set est plié mais c’était sans compter sur la détermination du suisse et l’importance dont il a connaissance de remporter la première manche. Il recolle à 4-4, sauve une balle de set à 6-5 et s’impose finalement 8-6 pour glaner le premier set. Dès le début de la deuxième manche, l’allemand est complètement déboussolé, lui qui avait un pied en demi finale, se retrouve mené une manche à rien et se fait breaké d’entrée de deuxième set. Le joueur suisse s’est alors de nouveau déréglé en commettant de nombreuses fautes directes, du coup, l’allemand ne s’est pas fait prier pour reprendre l’avantage et a égalisé à une manche partout 7/5. Mais, Federer reste Federer et quand il s’agit de serrer le jeu dans les moments importants, il n’y a pas meilleur que lui et il l’a encore prouvé dans cette troisième manche à sens unique où il s’est montré intraitable. Deux breaks plus tard, une manche rondement menée et voilà Roger Federer qualifié pour les demi finales du tournoi des maîtres 7/6 5/7 6/1. Federer a prouvé qu’il était affuté comme jamais, et qu’il faudrait bien plus que ce qu’a proposé un allemand, certes méritant, pour l’empêcher de soulever le trophée dimanche prochain.

 

Groupe Pete Sampras

Grigor Dimitrov (6) – David Goffin (7)

L’air de Londres plait au bulgare Dimitrov qui n’a fait qu’une bouchée du belge David Goffin et qui dans le même temps, a validé son ticket pour les demi finales du tournoi. Une vraie boucherie comme on les aime, douze jeux inscrits, deux encaissés, une roue de vélo et un deuxième set géré de main de maître : voilà comment résumer ce match à sens unique. David Goffin paye sans doute ses multiples efforts pour venir à bout de Rafael Nadal lors de son match précédent. Dans la première manche, le belge est resté au vestiaire, sans doute n’avait-il pas encore fini son plat de pâtes qui devait lui donner l’énergie nécessaire pour taper dans une raquette de tennis. Du coup, Dimitrov a bien compris que Goffin était encore la tête dans l’assiette et l’a asphyxié pour lui coller une bulle dans la première manche 6/0. Le bulgare avait la main mise sur le match et continua son petit bonhomme de chemin en breakant d’entrée de deuxième manche (3-0). 9 jeux encaissés d’affilé et David Goffin est au bord de l’implosion. Heureusement pour lui, il arrête l’hémorragie et inscrit son premier jeu (ovation du central de l’O2 Arena forcément). Mais c’est trop tard, le belge prend la porte 6/0 6/2, est éliminé et va pouvoir se concentrer sur la finale de Coupe Davis face à la France.

Dominic Thiem (4) – Pablo Carreno Busta (10)

Dans un match qui n’aura jamais atteint des sommets tennistiques, c’est l’autrichien qui a tiré au mieux son épingle du jeu face à un joueur qui a fait mieux que de la figuration en remplaçant son compatriote Rafael Nadal, forfait pour la suite du tournoi. Dans la première manche, le premier break est réalisé à 2-2 par l’autrichien qui ne donnera pas la possibilité à l’espagnol d’espérer quoi que ce soit (6/3), emballé c’est pesé. On se dit que la deuxième manche devrait être de même facture mais c’était sans compter sur le dérèglement total du joueur de Wiener Neustadt, dont on sait désormais qu’il vit une véritable idylle avec notre frenchie à nous Kiki Mladenovic (pas étonnant qu’elle gagne plus un match…). L’espagnol break à 1-1 et malgré plusieurs possibilités de revenir contre lui, il conserve son avantage en prenant une deuxième fois le service de son adversaire, au meilleur moment, pour s’adjuger la manche. Dans la dernière manche, les deux hommes y vont de leur break classique avant de se retrouver à égalité 4-4. C’est le moment que choisit l’autrichien pour porter la dernière accélération qui sera fatale à l’espagnol qui n’aura aucunement démérité dans ce match.  Victoire finale 6/3 3/6 6/4. Domimic Thiem remporte son premier match dans le tournoi et jouera un quasi quart de finale contre David Coffin pour savoir lequel des deux ira en demi finale. Pour Carreno Busta, l’aventure se termine prématurément puisqu’il n’a plus aucune chance de rallier le dernier carré mais il tentera de déjouer les pronostics sur un dernier match de gala contre le bulgare Dimitrov.

 

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter