Monte-Carlo, la terre Nadal
Photo Panoramic

Monte-Carlo, la terre Nadal

A quelques jours du premier Masters 1000 qui lance la saison sur ocre, retour sur l'histoire fabuleuse qu'entretient Rafael Nadal avec ce tournoi pas comme les autres pour lui, celui où presque tout a commencé et où il vise une hallucinante décima en 2017.

2003 : 16 ans et déjà le scalp d’un vainqueur en grand chelem

Première saison sur le circuit principal pour le jeune prodige de Manacor qui s’offre le scalp de son ainé Albert Costa, ni plus ni moins que tenant du titre à Roland-Garros ! Le score 7/5 6/3 est sans appel, son lift ravageur fait mal et sa grinta a déjà été repérée par John McEnroe “il n’a ni le meilleur service ni le meilleur coup droit, mais il a le regard”…

 

 

2005 : Premier titre sur le rocher

La saison 2005 est la première où Nadal fait parler de lui. Tout proche de dominer Federer en finale à Key Biscane (2 sets à rien et 4/1 au 3ème), Rafa empoche enfin son premier Masters Series avec la manière. En 1/2 finale, il écarte un gigantesque Richard Gasquet qui a sorti en quarts Roger Federer, le match est un des plus beaux de tous ceux entre le majorquin et le biterrois qui ne sera jamais aussi près de battre Nadal que dans ce premier duel (6/7 6/4 6/3). En finale, Nadal dompte celui que l’on annonce comme son principal rival sur terre, l’argentin Guillermo Coria en 4 sets. A Rome, quelques semaines plus tard, même duel entre les 2 hommes, en 5 sets encore plus épiques. Même vainqueur. Déjà traumatisé en 2004 à Roland par Gaudio, Coria ne s’en remettra pas.

2006/2008 : Federer traumatisé

Les 3 finales entre 2006 et 2008 opposent le meilleur joueur du monde au meilleur sur terre battue. Sans doute plus fort que jamais sur terre à cette époque, Nadal qui n’a pas encore conquis les coeurs et les trophées sur surfaces rapides ne laisse en revanche que des miettes sur terre battue. Federer, numéro 1 incontestable ne chipe qu’un set à Rafa au tie break sur ces 3 finales où l’ascendant psychologique de l’espagnol est à son paroxysme et où son coup droit lifté ravage le revers cristallin de Federer. Intouchable !

 

 

2009 : Novak is comin’…

Le format des 3 sets gagnants abandonné depuis 2007 nous empêche sans doute de voir un duel épique entre les deux joueurs. Le serbe, en nets progrès, s’incline sur un score trompeur 6/3 2/6 6/1 qui masque le nivellement des valeurs entre les deux joueurs. Nadal, alors numéro 1 mondial a conquis Wimbledon et Melbourne mais son jeu et sa nouvelle préparation en coup droit semblent moins efficaces sur terre comme l’analysera Mats Wilander. Rebelote à Madrid ou Nadal domine Djokovic 3/6 7/6 7/6 au terme du match en 3 sets le plus long de l’histoire. Il perdra en finale, lessivé par Federer avant de voir sa terre parisienne trembler sous ses pieds et sous les coups de boutoir du viking Soderling.

 

 

2010 : Impitoyable

La saison 2010 est pour moi la plus aboutie de Nadal : invaincu sur terre battue, il enfile Les 3 Masters Series avant Roland-Garros et conclut par un petit chelem en gagnant Wimbledon et son premier US Open. Cerise sur le gâteau, un retour au sommet de la hiérarchie mondiale. La finale en principauté est symptomatique de sa domination : Verdasco est pulvérisé 6/0 6/1.

2011 : Quand Nolé n’est pas là…

En 2011, Djokovic explose et Nadal rentre dans le rang. Dominé en finale à Indian Wells et à Miami par Nolé, le majorquin profite de l’impasse du serbe sur Monte-Carlo pour rafler la mise en battant en finale David Ferrer. Grand bien lui prendra car dès son retour, le serbe lui inflige 2 nouvelles claques en finale à Rome et à Madrid.

2012 : Un 8ème titre de rang et un déclic

Avant d’affronter Djokovic en finale de l’édition 2012, Nadal a un bilan récent terrible face au serbe qui vient de le battre en finale à Indian Wells, Miami, Rome, Madrid, Wimbledon, New-York et Melbourne ! A chaque fois en finale bien sur. Le serbe, patraque et endeuillé s’incline lourdement 6/3 6/1 et Nadal réussit une incroyable passe de 8. Un déclic aussi, Rafa dominera le serbe en finale à Rome et à Roland-Garros où il empoche un 7ème sacre : “Monsieur Borg vous n’êtes plis tout seul”.

2016 : Back to business

De 2013 à 2015, Nadal subit ses premiers revers en principauté, Djokovic par 2 fois et Ferrer lui barrent la route d’un 9ème titre. Aussi en 2016, quand Djokovic pique du nez au premier tour face à Vesely, Nadal ouvre la brèche en remportant un duel musclé face à Murray avant de battre en finale un très bon Monfils 7/5 5/7 6/0. Le retour du Prince !

 

 

  1. avatar
    5 avril 2017 a 12 h 36 min
    Par Guga57

    Excellent JS ! Sympa comme rétrospective. C’est vrai que Nadal a MC c’est quand même impressionnant! Je le vois bien faire la décima cette année. Le format en 2 sets gagnants lui correspond mieux désormais. A Roland en revanche, même s’il fera évidemment partie du contingent des favoris (avec Djoko, Murray et Wawrinka), ça risque d’être plus difficile pour lui…

  2. avatar
    7 avril 2017 a 4 h 41 min
    Par Nicolas

    J’espère fortement que cette année on aura un nouveau vainqueur à Roland car il faut absolument du renouveau alors Messieurs Raonic, Del potro Wawrinka AU BOULOT

  3. avatar
    7 avril 2017 a 18 h 05 min

    Merci JS !

    Guga, tu parles de faire quelle décima ? À MC ou RG ? Pourquoi pas les deux :P

    Je pense qu’on peut le considérer sans aucun doute comme le GOAT sur terre battue (Axel, qu’en penses-tu ? Borg ? Il a arrêté trop tôt pour asseoir sa domination à mon avis… “facile” de partir si jeune en pleine gloire).

    • avatar
      10 avril 2017 a 10 h 08 min
      Par Guga57

      En l’occurrence je parle de la « décima » à Monte-Carlo. Le format en 2 sets gagnants convient mieux à Rafa maintenant. En 5 sets à RG, je pense que ce sera plus compliqué, même si cela reste totalement envisageable aux vues du début de saison que vient de réussir le Majorquin.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter