Nick Kyrgios, l’enfant terrible
Photo Panoramic

Nick Kyrgios, l’enfant terrible

C’est le « bad boy » du circuit. A bientôt 23 ans, Nick Kyrgios s’est déjà taillé une sacrée réputation dans le monde tennistique. Pourtant, nombreux sont les professionnels à reconnaître son talent et à lui prédire un grand avenir. Focus sur le jeune Australien au caractère bien trempé…

SON PARCOURS

Nicholas « Nick » Hilmy Kyrgios est né à Canberra d’un père grec et d’une mère malaisienne. Cadet de trois enfants, Kyrgios est très vite attiré par le sport, notamment le basket et le tennis. Il est d’ailleurs très doué dans les deux. Pourtant, à 14 ans, c’est dans le tennis qu’il choisit de se spécialiser. Quatre ans plus tard, il est numéro 1 mondial junior et remporte, la même année, l’Open d’Australie en simple et en double. Il commence ensuite les tournois Future et Challenger et fait également ses premiers pas sur le circuit professionnel. Il compte aujourd’hui 3 titres ATP 250 et un 500. En 2015, il atteint son premier quart de finale en Grand Chelem, à l’Open d’Australie, performance qu’il n’a encore jamais renouvelée. Il se qualifie pour sa première finale de Masters 1000 à Cincinnati, en 2017, où il s’incline face à Dimitrov.

SON PREMIER TITRE

Malgré des bons résultats pendant ses premières années, Nick Kyrgios doit attendre 2016 pour remporter son premier titre ATP. Il participe alors pour la première fois à l’Open 13 de Marseille. Non-tête de série, l’Australien écarte Vasek Pospisil au premier tour, puis Teymuraz Gabashvili, Richard Gasquet et Tomas Berdych en demi-finale. Il affronte en finale le Croate Marin Cilic, tête de série n°4, contre qui il s’impose en 2 sets et 1h30 de jeu. Kyrgios remporte ainsi son premier ATP 250 sans perdre un seul set, et sans même se faire breaker une seule fois du tournoi !

SA PLUS GROSSE PERF INDIVIDUELLE…

En juillet 2014, Kyrgios, professionnel depuis un an et âgé de seulement 19 ans, reçoit une wildcard pour intégrer le tableau principal de Wimbledon. Il entame très bien son tournoi avec une victoire en quatre sets face à Stéphane Robert. Au 2e tour, il s’impose face à un autre Français, Richard Gasquet, après avoir été mené deux manches à rien et avoir sauvé 9 balles de match. Kyrgios enchaîne au 3e tour avec une victoire improbable face à Rafael Nadal, numéro 1 mondial et récent vainqueur de son 9e Roland-Garros. L’Australien atteint ainsi son premier quart de finale en Grand Chelem, alors qu’il s’agit seulement de sa deuxième participation. Il s’incline ensuite face à Milos Raonic au match suivant, mais ça reste, encore aujourd’hui, son meilleur résultat en Grand Chelem, avec le quart à l’Open d’Australie 2015.

ET COLLECTIVE

L’Australien participe à sa première Hopman Cup en 2016, aux côtés de Daria Gavrilova, une joueuse russe naturalisée australienne un an plus tôt. Lors de la phase, Kyrgios remporte tous ses matches de simple, face à Alexander Zverev, Andy Murray et Kenny De Schepper. Les Australiens sont alors qualifiés pour la finale, qui les oppose à une équipe ukrainienne composé d’Alexandr Dolgopolov et d’Elina Svitolina. Kyrgios s’impose face à Dolgopolov, puis Gavrilova fait de même contre Svitolina. Ils décrochent ainsi leur premier titre en équipe mixte.

SON MEILLEUR CLASSEMENT

Kyrgios a connu une fin de saison 2016 un peu chaotique. Après un titre à Atlanta, l’Australien est contraint d’abandonner au troisième tour de l’US Open, blessé à la hanche. Un mois plus tard, il remporte son seul et unique (jusqu’à maintenant) ATP 500 à Tokyo, en battant David Goffin en finale. Il s’agit de son troisième titre de la saison et en carrière. La semaine suivante, il participe au Masters 1000 de Shanghai, mais après avoir remporté son premier match, il balance complètement le match suivant face à Mischa Zverev, ce qui lui vaut d’écoper d’une amende 41 500 dollars. Il est également obligé de consulter un psychologue et suspendu pour une durée de trois semaines par l’ATP. C’est sur cette mauvaise image qu’il finit sa saison, et pourtant, ses victoires des semaines précédentes lui permettent d’atteindre la 13e place du classement, ce qui constitue le meilleur classement de sa carrière. Un paradoxe à la Kyrgios.

SON JEU

La principale caractéristique de Nick Kyrgios, c’est qu’il est capable du meilleur comme du pire et ce, au sein d’un même match. Tout dépend de son humeur du moment. Du haut de son mètre 93, l’Australien possède un excellent service. Son style de jeu est très offensif et il essaie le plus souvent d’abréger l’échange avec son coup droit très puissant, ce qui est idéal sur des surfaces rapides. A noter cependant que ses résultats sur gazon sont également très bons et qu’il arrive mieux à tenir la balle en fond de court, ce qui lui a permis de progresser sur terre battue. Le talent, Kyrgios l’a, aucun doute là-dessus. Cependant, s’il veut se hisser parmi les meilleurs (et y rester), l’Australien va devoir travailler sur son caractère et sur son implication.

SON COACH

Autre particularité de l’Australien : il n’a pas de coach fixe et il n’en veut pas. Depuis déjà trois ans, Kyrgios parcourt le monde presque seul, sans team derrière lui. La raison ? Il se demande si les coachs ne sont pas là pour l’argent plutôt que pour le joueur. Il a cependant une idée bien précise de la personne qu’il lui faudrait pour progresser : « Je cherche quelqu’un qui a mes intérêts en priorité et à qui je peux me confier. » a-t-il déclaré à Brisbane, en début de saison. Et apparemment, tant qu’il n’aura pas trouvé cette personne, Kyrgios n’a pas l’intention de prendre de coach. L’année passée, il a collaboré sur plusieurs tournois avec Sébastien Grosjean, qui le décrit comme quelqu’un de « très attachant et très simple », qui doit surtout s’améliorer dans son implication.

ET A CÔTÉ ?

Même s’il a décidé de se concentrer sur le tennis, Nick Kyrgios n’a jamais abandonné le basket. L’été dernier, il avouait y avoir passé deux heures par jour pendant le tournoi de Cincinnati. Autant dire que sa passion pour le basket est toujours intacte. Ce qui peut d’ailleurs se révéler handicapant pour l’Australien, conscient de ne pas être dédié à 100% à sa carrière tennistique.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter