Pourquoi Nadal est le plus grand des années 2000-2010 ?
Photo Panoramic

Pourquoi Nadal est le plus grand des années 2000-2010 ?

Souvent comparé à ses rivaux contemporains Roger Federer et Novak Djokovic, Rafael Nadal est un champion à l’aura incomparable. Si le Suisse est synonyme de palmarès colossal et d’élégance, l’Espagnol est un monstre de combativité et de mental en acier trempé…

Beaucoup de champions, dans différents sports, ont incarné l’élégance, Hugo Koblet ou Jacques Anquetil en cyclisme, Muhammad Ali en boxe, Johan Cruyff ou Zinédine Zidane en football, Carl Lewis en athlétisme, Michael Jordan en basket, Ayrton Senna en F1, Roger Federer en tennis.

Le virtuose de Bâle possède le plus grand palmarès de l’ère Open, avec 17 victoires en Grand Chelem et 6 Masters Cups, soit 23 titres majeurs, Pete Sampras étant son dauphin avec 19 unités (14 majeurs et 5 Masters Cup).

Mais Rafael Nadal a quelque chose de plus, une aura mystique, un refus viscéral de la défaite comme Eddy Merckx jadis en cyclisme ou Ayrton Senna sur les circuits de F1.

-  Un palmarès éclectique :

Dans les grands tournois, seule la Masters Cup lui échappe, malgré deux finales (2010 et 2013) en indoor perdues contre Federer et Djokovic. Champion olympique en 2008 aux Jeux de Pékin, Rafael Nadal Parera est rapidement devenu le plus grand sportif espagnol de tous les temps, malgré le respect dû au cycliste Miguel Indurain, au golfeur Severiano Ballesteros, au motard Angel Nieto, au basketteur Pau Gasol, au pilote de rallye Carlos Sainz, aux footballeurs Raul, Xavi, Andres Iniesta et Iker Casillas, ou encore au pilote automobile Fernando Alonso. L’enfant de Majorque a pérennisé l’exploit, tutoyant la perfection sur terre battue tout en s’octroyant les superlatifs.

Figure de proue du tennis espagnol après les retraites de Moya et Corretja, Nadal a été celui que ni Sergi Bruguera ni Juan Carlos Ferrero n’avaient pu incarner : un numéro 1 mondial en puissance. La clé de voûte de l’hégémonie de Nadal sur terre battue reste son lift ravageur, mais réduire l’Espagnol à la seule surface ocre serait terriblement injuste.  Double vainqueur à Wimbledon (2008, 2010), lauréat de l’Open d’Australie (2009) et double vainqueur de l’US Open (2010, 2013), le champion espagnol est donc tout sauf un terrien exclusif, malgré son profil d’ogre de la terre battue, de Pantagruel de l’ocre, avec neuf victoires à Roland-Garros (2005, 2006, 2007, 2008, 2010, 2011, 2012, 2013,2014) où seul Robin Söderling lui a fait mordre la poussière un dimanche de 2009.

Auteur du Petit Chelem en 2010, année où il accomplissait le Grand Chelem en carrière, Rafael Nadal n’a plus qu’Andre Agassi devant lui en matière d’éclectisme, le Kid de Las Vegas ayant gagné l’or olympique (en 1996 à Atlanta), terminé n°1 ATP en 1999, remporté la Masters Cup en 1990 ainsi que les quatre trophées du Grand Chelem (Wimbledon en 1992, US Open en 1994 et 1999, Open d’Australie en 1995, 2000, 2001 et  2003, Roland-Garros en 1999).

-  Des confrontations directes favorables contre Federer et Djokovic :

De six ans le cadet du Suisse mais d’un an l’aîné du Serbe, le Taureau de Manacor domine ses deux rivaux en duels directs. Fin 2014, l’Espagnol menait 23-10 contre le Suisse, et 23-19 contre le Serbe qui reste le seul à pouvoir vraiment menacer Nadal de façon pérenne. Si l’on restreint l’analyse aux duels en finales de Grand Chelem, aux Jeux Olympiques et en Masters Cup, Nadal domine toujours.

Contre Federer, Nadal a gagné 6 finales majeures (Roland-Garros 2006, 2007, 2008 et 2011, Wimbledon 2008, Open d’Australie 2009) n’en perdant que 3 (Wimbledon 2006, 2007, Masters Cup 2010). Face à Djokovic, le bilan est moins flatteur mais Nadal fait jeu égal face au natif de Belgrade, 4 victoires pour Nadal (US Open 2010, Roland-Garros 2012, US Open 2013, Roland-Garros 2014) contre 4 pour Djokovic (Wimbledon 2011, US Open 2011, Open d’Australie 2012, Masters Cup 2013).

-  Des ratios victoires / défaites meilleurs que Federer et Djokovic en Grand Chelem :

Sur l’ensemble de sa carrière en Grand Chelem (chiffres arrêtés après l’Open d’Australie 2015), Rafael Nadal a disputé 217 matches, 191 victoires pour 26 défaites soit un ratio de 88.01 % de réussite.  Roger Federer, lui, a disputé 330 matches dans les quatre tournois majeurs, pour un bilan de 283 victoires contre 47 défaites, soit un ratio de 85.75 %. Quant à Novak Djokovic, il compte 220 matches de Grand Chelem à son actif, 187 victoires pour 33 défaites, soit un ratio de 85 %. Si l’on regarde les ratios en finales de Grand Chelem, Rafael Nadal domine toujours ses deux contemporains. Son bilan est de 20 finales, 14 victoires pour 6 défaites soit 70 % de réussite, Federer ayant lui 17 victoires pour 8 défaites soit 68 % de réussite.

Quant à Djokovic, il compte 8 trophées majeurs pour 6 défaites en finale, soit 57.14 % de réussite. Peu de joueurs ont fait mieux que Nadal dans l’ère Open en terme de ratio victoires / défaites en finale de Grand Chelem, parmi eux Pete Sampras, 14 victoires pour seulement 4 défaites soit 77.77 % de réussite, ou encore Bjorn Borg avec 73.33 % de réussite en finale (11 victoires pour 4 défaites). Le Suédois est celui qui a le meilleur ratio de tournois du Grand Chelem gagnés par rapport au nombre de participations : 11 titres en 27 participations  soit 40.7 % de réussite. Avec 14 titres en 41 participations, Rafael Nadal est dauphin du grand Borg sur l’ère Open avec 34.14 % de réussite.

-  Une domination seulement hachée par les blessures :

Si l’on analyse les dix saisons allant de 2005 à 2014, la trajectoire de Rafael Nadal est véritablement impressionnante. Dauphin de l’intouchable Federer en 2005, Rafael Nadal explose cette année-là et confirme son statut de n°2 mondial en 2006, conservant son titre à Roland-Garros. 2007 est un premier palier puisque Nadal gagne pour la troisième fois sur l’ocre parisien, tout en poussant le Suisse dans ses ultimes retranchements en finale de Wimbledon. Malgré la défaite, l’Espagnol a placé de terribles banderilles avant de porter l’estocade au Bâlois lors de la finale mythique de 2008. Un mois après le camouflet reçu Porte d’Auteuil en juin 2008, Federer perd une finale d’anthologie à Wimbledon en 2008.

En août 2008, Nadal devient numéro 1 mondial à 22 ans et 2 mois, étant dans les temps de passage de Pete Sampras (au pinacle de l’ATP en avril 1993 à 21 ans et 8 mois) et Roger Federer (n°1 en février 2004 à 22 ans et 5 mois).L’Espagnol termine 2008 à la première place mondiale, en ayant atteint le dernier carré des quatre tournois majeurs, et avec le premier doublé Roland-Garros / Wimbledon depuis un certain Bjorn Borg en 1980, et le premier triplé Roland-Garros / Queen’s / Wimbledon de l’ère Open. En 2009, Nadal se blesse après un début de saison fulgurant (Open d’Australie, Indian Wells, Monte-Carlo, Barcelone, Rome, finale à Madrid), il est sorti par l’homme aux yeux de husky à Paris (Söderling), forfait à Wimbledon, à court de compétition à l’US Open (pulvérisé par Del Potro) et fantomatique au Masters. Redevenu dauphin de Federer à l’ATP, Nadal n’en reste pas moins un joueur d’exception, même s’il se retrouve sans titre du Grand Chelem après sa défaite à l’Open d’Australie 2010 contre Andy Murray.

Le phénix espagnol renaît de ses cendres à partir du printemps 2010 avec une razzia sur terre battue (Monte-Carlo, Rome, Madrid et Roland-Garros) et un Petit Chelem (triplé Roland-Garros, Wimbledon, US Open). Son seul échec véritable en 2010 reste la finale perdue du Masters londonien contre Roger Federer, pour un titre qui reste encore utopique face au tennis panache du Suisse.

En 2011, Nadal se heurte à un cosmic Djokovic, et perd six finales en autant de duels : Indian Wells, Miami, Madrid, Rome, Wimbledon et l’US Open… A Roland-Garros, en perte de confiance après deux défaites en deux sets secs dans ses fiefs madrilène et romain, le Taureau de Manacor frôle l’élimination au premier tour contre John Isner. Vainqueur en cinq sets, Nadal passe les tours les un après les autres, avant de retrouver son niveau en quarts de finale, étrillant Robin Söderling, puis Andy Murray en demi-finale. Dans l’autre demi-finale, Federer redevenu le temps d’un match le monstre de 2006 élimine Novak Djokovic jusque-là invaincu sur l’année 2011, et le Suisse empêche donc les retrouvailles tant attendues entre le Serbe et l’Espagnol pour la grande finale parisienne.

Seulement vainqueur de trois tournois en 2011 (Monte-Carlo en l’absence de Djokovic, Barcelone et Roland-Garros), Nadal finit l’année par un succès en Coupe Davis, après un très beau duel contre le champion argentin Juan Martin Del Potro. N°2 mondial derrière Djokovic, l’Espagnol ne re^ve que d’une chose, reconquérir son trône en 2012, surtout que tout le monde pense Roger Federer sur le déclin après une année sans Grand Chelem, lui qui avait toujours gagné au moins un trophée majeur entre 2003 et 2010 (1 + 3 + 2 + 3 + 3 +1 + 2 + 1 = 16 GC en 8 ans pour le Suisse).

En 2012, Nadal commence l’année par une défaite frustrante en finale de l’Open d’Australie contre sa nouvelle bête noire, Djokovic. Mais l’Espagnol écrase la saison sur terre battue, stoppant sa série de défaites contre le Serbe à Monte-Carlo. En Principauté, Nadal gagne pour la huitième année consécutive, série record pour un tournoi ATP… Encore vainqueur du Serbe à Rome mais défait sur la terre battue bleue de Madrid, Rafa retrouve le natif de Belgrade en finale de Roland-Garros, et bat le n°1 mondial en quatre sets d’une finale prolongée jusqu’au lundi. Mais à Wimbledon, Nadal est éliminé au deuxième tour par le Tchèque Lukas Rosol. Manquant ensuite les Jeux Olympiques de Londres, alors qu’il était désigné porte-drapeau de la délégation espagnole, ainsi que l’US Open et les Masters, Nadal finit l’année convalescent à cause de son genou blessé, lui qui était leader du classement Race fin juin 2012 après son élimination sur le gazon de Wimbledon.

Mais Nadal effectue en 2013 un retour encore plus impressionnant qu’après sa courte convalescence de l’été 2009. Forfait en Australie, l’Espagnol choisit la saison sud-américaine de terre battue pour son retour à la compétition, plutôt que l’indoor européen de Marseille et Rotterdam. Finaliste à Vina del Mar, vainqueur à Rio de Janeiro, lauréat à Acapulco en pulvérisant David Ferrer en finale, le Majorquin va étonner le monde du tennis pour son quatrième tournoi, Indian Wells. Sur le ciment californien, Rafa fait des merveilles et gagne ce Masters 1000. Absent à Miami pour ménager son genou, Nadal zappe volontairement la Floride pour mieux préparer la saison européenne de terre battue.

Battu en finale de Monte-Carlo par un Djokovic impressionnant, l’Espagnol se venge à Rome et Madrid, où il écrase tout sur son passage, avant de triompher à Roland-Garros, après une demi-finale d’anthologie enlevée en cinq sets contre Djokovic, sans doute le match le plus disputé qu’ait joué Nadal à Paris depuis ses débuts en 2005, et l’un des plus complexes de sa carrière sur ocre avec ses duels contre Federer en 2006 à Rome ou le même Djokovic en 2009 à Madrid. La finale contre Ferrer n’est qu’une formalité. A Wimbledon, le Belge Steve Darcis piège Nadal dès le premier tour mais l’Espagnol termine l’été comme un bulldozer : lauréat des Masters 1000 de Montréal et Cincinnati, il se montre le plus fort à New York, gagnant un deuxième US Open après celui de 2010. Redevenu logiquement n°1 mondial en 2013, Nadal finit l’année par une défaite contre son dauphin au classement, Novak Djokovic, lors de la finale de la Masters Cup, seul titre majeur qui se refuse encore à lui.

En 2014, Nadal échoue contre Stanislas Wawrinka en finale à Melbourne, victime de problèmes physiques lors de ce match, avant de connaître une saison compliquée sur l’ocre : vaincu avant la finale à Monte-Carlo et Barcelone, défait en finale à Rome par Djokovic, lauréat à Madrid contre un Nishikori qui se blesse pendant la finale. Moins souverain sur terre battue, l’Espagnol reste intouchable à Roland-Garros où seul David Ferrer et Novak Djokovic, le temps d’un set chacun, parviennent à troubler son jeu implacable.

Avec cette neuvième victoire en dix ans à Paris, le Majorquin consolide son titre subjectif mais mérité de plus grand joueur de terre battue de tous les temps. Encore vaincu de façon précoce à Wimbledon par le jeune espoir australien Nick Kyrgios, Nadal doit déclarer forfait pour l’US Open, manquant une fois de plus un tournoi du Grand Chelem, le quatrième en six ans (Wimbledon 2009, US Open 2012, Open d’Australie 2013). Terminant l’année comme un zombie, Nadal se classe n°3 derrière Djokovic et Federer à l’ATP.

Le bilan reste toutefois impressionnant :

-  N°1 ATP en 2008, 2010 et 2013
-  N°2 ATP en 2005, 2006, 2007 et 2011 derrière deux monstres, Federer sur la période 2005-2007 et Djokovic en 2011
-  Blessé plus ou moins longtemps en 2009, 2012 et 2014 mais malgré tout dans le top 4 ATP en fin de saison

Contrairement à Federer sans vrai rival crédible entre 2004 et 2006 (malgré tout le respect dû à Andy Roddick) ou à Djokovic qui n’a pas connu les plus grandes années Federer en 2005-2006 (le Serbe était trop jeune et encore classé trop loin pour subir l’impact de l’hégémonie du Suisse), Nadal a toujours évolué dans un environnement super concurrentiel, avec Federer comme n°1 d’abord, l’émergence progressive de Djokovic puis Murray amenant à la constitution du fameux Big Four du tennis masculin, l’éclosion du Serbe en 2011, l’incroyable propension de Federer à repousser l’usure du pouvoir et l’inexorable érosion du temps…

Malgré tout cela, Rafael Nadal a remporté la Coupe Davis, la médaille d’or olympique mais surtout 14 titres du Grand Chelem, comme Pete Sampras, gagnant au moins un titre majeur pendant 10 saisons consécutives entre 2005 et 2014 (1 + 1 + 1 + 2 + 1 + 3 + 1 + 1 + 2 +1 = 14). Son seul échec reste l’indoor avec une absence au palmarès de la Masters Cup que tous les plus grands du tennis ont gagné. Mais cette longévité et cette résistance aux blessures, cette capacité à revenir à son meilleur niveau force le respect pour ce joueur hors normes, ce Borg méditerranéen qui n’a pas fini d’étonner…

  1. avatar
    8 février 2015 a 12 h 37 min

    Rafael Nadal n’a vu sa domination interrompue que par les blessures ou cosmic Djokovic en 2011.

    Dauphin émérite de Federer entre 2005 et 2007, l’Espagnol saura-t-il gagner en Grand Chelem pour la onzième consécutive ?

    Saura-t-il combler le seul trou de son palmarès, la victoire en indoor à la Masters Cup ?

    S’il parvient à réaliser ces deux exploits, le Taureau de Manacor sera définitivement le plus grand au panthéon du tennis moderne, libre après de le comparer aux titans du passé, Tilden, Gonzales, Rosewall, Laver, Borg, Lendl et Sampras.

    Car pour Federer, plane toujours l’ombre de ses duels avec Nadal largement à l’avantage du Majorquin.

    Seul Djokovic parvient à limiter la casse en confrontation directe avec Nadal, qui mène de peu, mais le palmarès du Serbe est encore trop maigre (8 Grands Chelem et 4 Masters Cup) pour rivaliser avec ceux, colossaux, de l’Espagnol (14 Grands Chelem et 1 titre olympique) et plus encore du Suisse (17 Grands Chelem et 6 Masters Cup)

  2. avatar
    8 février 2015 a 16 h 15 min
    Par Giaccomi

    Hello Axel,

    Très bon texte, comme d’habitude.
    J’aime bien le caractère argumenté de l’ensemble: évidemment, tu fournis des éléments chiffrés et vérifiables, et ton angle d’attaque – l’élégance contre la combativité – se tient.

    Le débat – et il aura nécessairement lieu – tiendra à ce que l’on entend par le superlatif “le plus grand”, et là, on rentre dans la subjectivité la plus totale.

    De mémoire, j’avais entendu Ali reconnaître dans une interview que Frazier était meilleur boxeur que lui mais qu’il demeurait “le plus grand” (titre de son autobiographie mégalo). Dans la même veine – l’ai-je rêvé ? – je crois bien avoir entendu Jagger dire que les 4 de Manchester avaient constitué un groupe plus mythique que les Stones mais que ces derniers restaient “le plus grand”: the greatest band…

    Alors, “le plus grand”, ça tient à quoi ? Qu’est-ce que la grandeur ? Elle n’est pas synonyme de succès, ou au moins, elle ne saurait se confondre avec cette notion (sinon il n’y a pas débat, et en effet le taurillon est le plus grand).

    Je définirais la grandeur comme la capacité à privilégier le panache, la créativité, la magnanimité, le fair-play, l’idée qu’on se fait de soi-même, au résultat brut.

    Si personne ne peut nier à Nadal le droit à user de son fabuleux coup droit lifté, sur le revers de vous-savez-qui pour gagner ses matchs (c’est un professionnel, hein, c’est pas votre cousin Bertrand qui veut pas vous latter sous les yeux de votre copine) on ne saurait lui accorder le titre du “plus grand” parce que la formule magique est trop systématique pour emporter l’adhésion.

    Mais je suis certain que parmi tes lecteurs habituels se trouveront les séides d’une autre conception.

    Bien à toi,

  3. avatar
    8 février 2015 a 19 h 57 min

    Bon texte plein de details et d informations.

    Je crois que NADAL est tout simplement le meilleur de l ere OPEN.;;Je crois qu une 10e victoire a RG va faire taire tous les detracteurs a propos du GOAT.

    Perso

    j aurai aimé qu il gagne un deuxieme AUSSIE et realisé un deuxieme GC en carriere.

    Mais bon je crois que nadal va donner de la joie en gagnant un 10e et dernier RG

    Autre chose AXEL

    Le fait d ‘avoir gagné 1 GC au moins pendant 10 ans est FABULEUX c est un record.

    Autre chose le fait d etre present dans le top 5 depuis 2005 malgré les blessures et les absences

    • avatar
      9 février 2015 a 11 h 47 min

      Salut armand,

      Nadal le plus grand de l’ère Open, je ne sais pas c’est tellement difficile de comparer les époques.
      Je pense en tout cas qu’il fait partie des 5-6 qui méritent d’être inclus dans le débat du GOAT de l’ère Open, avec Laver, Borg, Lendl, Sampras et Federer.

      Ce qui n’est pas le cas d’autres grands joueurs depuis 1968, je pense à Connors, McEnroe, Vilas, Becker, Edberg, Wilander, Courier, Agassi, Djokovic, Murray …

      On verra s’il parvient à arracher un 10e titre à Roland-Garros mais c’est vrai que le chiffre est fascinant sacré record

      Dans beaucoup de sports avec des compétitions annuelles, peu d’hommes ou de femmes ont atteint le chiffre 10

      Cyclisme sur Route, 7 Paris-Nice pour Sean Kelly, 7 Tours de France (avant déclassement) pour Lance Armstrong, 7 Milan San Remo pour Eddy Merckx

      Football, 13 titres de champion d’Angleterre pour Ryan Giggs, 6 Coupes d’Europe des Clubs Champions pour Francisco Gento, 4 Ballons d’Or pour Lionel Messi

      Formule 1, 7 titres de champion du monde de F1 pour Michael Schumacher

      Rallye, 9 titres de champion du monde de WRC pour Sébastien Loeb

      Moto, 8 titres de champion du monde 500 cm3 pour Giacomo Agostini

      Basket, 11 titres NBA pour Bill Russell

      Tennis, 7 Wimbledon pour Pete Sampras et Roger Federer (9 pour Martina Navratilova), 5 US Open pour Jimmy Connors, Pete Sampras et Roger Federer (), 6 Australian Opens pour Roy Emerson (11 pour Margaret Court Smith), 7 Roland-Garros pour Chris Evert chez les dames

      Pour la présence de Nadal dans le top 5 de façon ininterrompue, oui c’est prodigieux et c’est du à son énorme matelas de points sur terre battue qui lui a permis de ne pas chuter trop bas pendant les longues blessures, comme fin 2012 / début 2013 où il manqua JO, US Open, Masters puis OA.

      • avatar
        9 février 2015 a 11 h 54 min

        Rajoutons 8 Grands Prix de France de F1 pour le même Michael Schumacher (record sur une même épreuve)

        8 victoires aux 24 Heures du Mans pour Tom Kristensen

        9 victoires aux GP moto de Catalogne et d’Italie pour Valentino Rossi (toutes catégories confondues)

        9 victoires au Rallye d’Allemagne pour Sébastien Loeb

        Et 10 Tourist Trophy de l’île de Man pour Giacomo Agostini

  4. avatar
    9 février 2015 a 7 h 36 min

    Salut Giaccomi,

    Cela fait longtemps !

    Oui tout dépend ce qu’on met derrière plus grand, en effet.
    Mon article traite de la marque imprimée en terme de domination, donc palmarès brut + contexte de la concurrence.
    Mais je ne parle que des années 2000-2010, pas du GOAT global où je mettrais peut être Rod Laver et ses deux Grands Chelems, Ken Rosewall voire Bjorn Borg.

    Mais pour reprendre l’exemple de la boxe, Ali était le plus grand par son charisme, Rocky Marciano par son palmarès.

    Si l’on considère que le plus grand est celui qui avait le plus de charisme, alors Ali en boxe, Cruyff (voire Beckenbauer) en football, Anquetil en cyclisme, Senna ou Fangio en F1, Owens en athlétisme

    Si l’on considère le palmarès brut (hors concurrence), Pelé en football, Merckx en cyclisme, M.Schumacher en F1

    Si l’on considère le palmarès + la concurrence, Maradona en football, Coppi en cyclisme, Clark en F1

    Si l’on considère celui qui a le plus fait évoluer son sport (mentalités et/ou approche du sport), Stewart en F1, LeMond en cyclisme, Borg ou Lendl en tennis, Lomu en rugby

    Pour en revenir à l’article, le raisonnement est simple pour Nadal :
    - palmarès de Federer entre 2004 et 2007 acquis en période creuse de concurrence (Safin, Ferrero et Hewitt souvent blessés, Roddick trop tendre, Nalbandian et Davydenko trop irréguliers, Nadal et Djokovic trop jeunes sauf l’Espagnol sur terre battue bien sûr)
    - palmarès de Djokovic encore trop maigre par rapport à celui de Nadal si l’on arrête les compteurs après l’Open d’Australie 2015 (14 GC à 8, 0 Masters Cup contre 4, 1 titre olympique contre 0)
    - l’Espagnol ayant un palmarès loin d’être ridicule par rapport au Suisse tout en ayant eu toujours vécu une concurrence de très haut niveau (Federer jusqu’en 2010, Djokovic depuis 2011), c’est donc lui le GOAT des années 2000-2010 sur le critère palmarès / concurrence

    • avatar
      9 février 2015 a 12 h 47 min
      Par Baglioni

      Bonjour,

      Voici mon avis sur le sujet :

      Premièrement, dire que Federer n’avait pas de concurrence réelle entre 2004 et 2007 est une absurdité que les néophytes utilisent souvent. C’est un manque de respect envers Federer et surtout envers ses concurrents. Federer était simplement au-dessus de tout les autres. Le sport évolue et les athlètes sont de plus en plus performants et complets. Il est inutile de comparer deux athlètes pratiquant le même sport mais à deux époques différentes. Dire que Pelé est le plus grand footballeur de tout les temps est simplement une ânerie car le foot a évolué en 50 ans et les joueurs aussi.

      Pete Sampras ne peut figurer dans la liste des plus grands car il n’a jamais réussi à aller en demi-finale de RG. Nadal est un des 3 plus grands sans aucun doute. Le plus complet sûrement pas. Djokovic et Federer sont bien plus complets que lui. Le meilleur sur terre battue définitivement. Finalement, tout ceci est très subjectif mais nous avons eu la chance de voir 3 des plus grands joueurs de tout les temps : Nadal, Federer et Djokovic. Ceux qui doutent que Djoko puissent leur ravir la première place se mettent le doigt dans l’oeil. Depuis 2011, Djokovic est un monstre de régularité. S’il continue à gagner 2 GC par an, il risque de vite les rattraper.
      D’ailleurs, je mets également une petite pièce sur Djoko à RG cette année.

      • avatar
        9 février 2015 a 15 h 19 min

        @Baglioni,

        Djokovic a une chance de rattraper Nadal et Federer en effet entre 2015 et 2017, tout dépend de l’éclosion des jeunes derrières, les Raonic, Dimitrov et Nishikori.
        Gagner à RG dès 2015 pourrait enlever de la pression à Nole, et lui permettre de jouer plus libéré pour Wimbledon et US Open, et pourquoi pas envisager un 2e Petit Chelem (je ne veux pas parler de Grand Chelem pour le Serbe car c’est vraiment un exploit trop énorme même si je respecte son talent)

        Encore une fois pour Federer, je veux bien admettre qu’il a atteint son sommet personnel entre 2004 et 2007 et régressé après (mononucléose en 2008, problèmes physiques à partir de 2011).
        Mais on ne peut pas ne pas tenir compte de la concurrence, Nadal et Djokovic c’est quand même autre chose que Roddick, Hewitt, Safin et Nalbandian, malgré le talent de ces 4 joueurs là.
        Idem pour Roy Emerson entre 1963 et 1967, il n’aurait jamais gagné autant de GC si Laver et Rosewall n’étaient pas partis sur le circuit pro. Ce n’est pas dénigrer Emerson ni les autres joueurs amateurs de cette période, c’est juste relater des faits. Roddick ou Hewitt moins bons joueurs de tennis que Nadal et Djokovic, c’est factuel, pas subjectif !

        Federer s’est débloqué mentalement en 2003 avec Wimbledon puis la Masters Cup. Car entre 2001 et début 2003, il était un peu comme Safin, super talentueux mais trop fragile sur le plan pyschologique, laissant filer trop de matches bêtement en cassant des raquettes en effet.
        Quand il a réglé ce problème, en effet il est devenu le monstre qu’on a connu pendant 4 saisons, car super complet : virtuosité technique, sang-froid, physique très solide …

        Nadal est moins complet techniquement mais symbolise encore plus le champion pour sa faculté à revenir de l’enfer, que ce soit dans un match (par exemple de 2-5 à 7-5 au 1er set de la finale de Roland Garros 2011) ou en carrière (phénix en 2010 et en 2013 après deux blessures en 2009 et 2012).
        Mon avis est que Nadal a plus de mérite pour ses 14 GC, voilà tout. Cela n’enlève rien au palmarès titanesque de Fed Ex, 17 GC et 6 Masters Cup cela ne sera pas battu de sitôt.
        Car si Nadal ne montre pas rapidement du mieux physiquement, il plafonnera à 15-16 GC mais n’ira pas à 18 GC.
        Quant à Djokovic, je lui souhaite d’aller à 12-13 GC voire plus, mais je crains qu’il ait laissé filer trop de finales de GC dans le passé (RG 2012, US Open 2012, Wimbledon 2013 notamment), ce qui le pénalisera en bout de course dans la chasse au record du Bâlois.
        Hônnetement, d’un point de vue statistique, le Suisse peut dormir tranquille je pense.

        Pour Pelé, relis mon post. Palmarès brut c’est Pelé, palmarès + concurrence je pense que Maradona mérite le titre de GOAT, c’est mon avis.

        Pour Sampras, c’est un peu sévère mais je veux bien comprendre ton argument, le problème est surtout que jamais Pistol Pete n’a essayé d’adapter son jeu à la surface ocre, plus que ses résultats (demi en 1996, trois quarts entre 1992 et 1994).
        Là où Federer et Murray par exemple ont vraiment fait un gros travail pour se rapprocher d’un pur terrien comme Nadal.

  5. avatar
    9 février 2015 a 10 h 48 min
    Par Windstorm

    Federer sans vrai rival 2004-2007 ?
    Quel manque de respect pour les joueurs de cette époque…dommage l’article était bien mais plusieurs choses font preuve de manque d’objectivité ^^

    • avatar
      9 février 2015 a 11 h 34 min

      Salut Windstorm,

      Entre 2004 et 2007, peux-tu citer un seul joueur capable de rivaliser sur la durée avec Federer ?
      Ce n’est pas un hasard si le Suisse a réalisé 3 Petits Chelems en 4 ans, avec 237 semaines consécutives comme n°1 mondial entre février 2004 et août 2008.

      Roddick et Hewitt ont vite été écrasés par le Suisse sur le plan psychologique, je pense pour l’Australien à la finale de l’US Open 2004 (double 6-0) pour l’Américain à celle de Wimbledon 2005 où A-Rod parlait déjà de FedEx comme du GOAT alors qu’il n’en était qu’à son 5e titre en GC …

      Marat Safin était un intermittent du spectacle, malgré ce match d’anthologie en demi-finale de l’OA 2005 contre Federer.

      Ferrero trop souvent blessé, Nadal, Murray et Djokovic trop jeunes à l’époque. Agassi était trop vieux pour jouer la place d’ATP 1, idem pour Henman, Sampras venait de prendre sa retraite en 2003, Kafelnikov fin 2002.

      Je l’ai écrit dans un autre commentaire d’article, bien trop peu de joueurs ont pu rivaliser avec le Big Four depuis 10-11 ans, sans pouvoir durer au top niveau : Coria, Nalbandian, Davydenko, Soderling, Del Potro, Ferrer, Wawrinka …

      Le reste, Roddick, Ferrero, Safin, Hewitt, Blake, Isner, Ljubicic, Monaco, Berdych, Tsonga, Gasquet, Simon, Monfils, Stepanek, Baghdatis, Gonzalez, Haas, Nieminen, Troicki, Tipsarevic n’a rien pu faire, trop limités ou trop irréguliers.

      • avatar
        9 février 2015 a 14 h 12 min
        Par Baglioni

        Je le répète : Dire qu’il n’y avait pas de concurrence est vraiment absurde. En gros, tout les autres joueurs de tennis étaient des baltringues hormis Federer. Federer était simplement au dessus de tout les autres. Nalbandian était un sacré joueur, tout comme Roddick et Hewitt. Cet article manque cruellement d’objectivité. Je n’oserai pas jouer un match contre Roddick aujourd’hui alors qu’il est retraité. C’est un peu facile de dire derrière son écran en consultant Wikipedia et en regardant Youtube, Marat Safin était irrégulier. Le joueur le plus régulier de tout les temps c’est Federer, perso j’ai du mal à comprendre qu’il puisse enchainer les tournois à un tel niveau depuis 2003. Le mec à gagner plus de 1000 matchs !!!! Evidemment qu’à côté de lui, tout les autres joueurs sont irréguliers. L’auteur de ce post est bien évidemment un fan de Nadal et par conséquent, il ne peut être objectif. Lorsqu’on parle du meilleur dans sa discipline, on regarde le palmarès, les records. Aujourd’hui, le plus beau palmarès du tennis revient à Roger Federer. Nadal pourrait le dépasser, je pense même qu’il le fera et ce jour là, il sera le plus grand tennisman de tout les temps. Comme Navratilova a dit : Roger Federer est le plus grand de tout les temps. Nadal est meilleur que Federer.

        Tout ça me rappelle une discussion que j’ai eu avec un ami sur le MotoGP : Il disait que Rossi avait profité d’une période où il n’y avait pas de concurrence. La période s’étend de 2000 à 2010. En gros, cela revient à dire que pendant 10 ans, les pilotes de MotoGP étaient des baltringues hormis Rossi. Je vois les choses différemment : Rossi a dominé outrageusement le MotoGP pendant 10 ans parce qu’il était simplement le meilleur. Celui qui affirme qu’il n’y avait pas de concurrence ne s’est jamais retrouvé au coude à coude à 300 km/h en sachant que l’autre pilote derrière toi, c’est Valentino Rossi.

        • avatar
          9 février 2015 a 14 h 53 min

          @Baglioni, tu trompes lourdement je ne suis pas fan de Nadal, j’ai toujours préféré voir jouer Federer et de loin !
          Le joueur que je préfère est Novak Djokovic, tu peux demander à armand justement, vu le nombre de désaccords que nous avons sur le sujet !
          C’est sans doute le premier article que tu lis de moi et tu en conclus que je suis pro-Nadal.
          J’essaie juste de regarder les choses de façon objective. Je vois juste qu’entre 2004 et 2007 la concurrence proposée à Federer est moins élevée qu’entre 2008 et 2014.
          Où est la subjectivité de dire que Nadal et Djokovic sont des rivaux plus coriaces pour le Suisse que ne l’étaient Roddick, Hewitt et autres Safin ? Je ne vois pas la subjectivité, désolé …

          Prendre le palmarès brut comme seul critère pour choisir un GOAT ? Mais quelle erreur monumentale !
          Mais que fais-tu d’un Ken Rosewall alors, qui a choisi le circuit pro entre 1963 et 1967 ?
          D’un Jim Clark en F1 qui a écrasé son époque malgré seulement 2 titres mondiaux ?
          D’un Fausto Coppi en cyclisme qui n’a gagné que 2 Tours de France, par la faute de la Seconde Guerre Mondiale ?
          D’un Ferenc Puskas en foot, finaliste de la Coupe du Monde 1954 avec le onze d’or hongrois, et seulement 2 C1 gagnées avec le Real Madrid (un peu dans l’ombre de Di Stefano buteur dans les 5 finales de C1 entre 1956 et 1960) ?

          Et ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dit, je ne dis pas “pas de concurrence”, je dis “concurrence trop limitée pour véritablement pousser Federer dans ses ultimes retranchements”.
          C’est toi qui parle de baltringues, pas moi. Loin de moi l’idée de mépriser des Roddick, Hewitt, Safin, Ferrero et autres Nalbandian. Mais aucun n’a su durablement menacer Federer pour diverses raisons : psychologiques, techniques, physiques …

          Combien de matches, entre 2004 et 2007, a-t-on vu Federer vraiment challengé et poussé à sa limite ?
          Wimbledon 2004 en finale contre Roddick, Wimbledon 2007 en finale contre Nadal, Miami 2005 contre Nadal pour les victoires, OA 2005 en demi-finale contre Safin ou Masters 2005 pour les défaites … Cela fait bien peu, c’est cela que je veux mettre en valeur.
          Alors que depuis 2008, le Suisse est servi avec une opposition bien plus forte, Nadal et Djokovic parvenant à maturité en 2008 pour le premier, en 2011 pour le second.

          Cela n’enlève rien au talent colossal de Federer qui excepté 2013 nous sort des saisons superbes depuis 2003, soit une douzaine d’années, longévité remarquable.

        • avatar
          9 février 2015 a 15 h 02 min

          @Christian,

          Oui les records de Federer sont proprement hallucinants, notamment les 23 demi-finales consécutives, sans doute le chiffre le plus ahurissant de tous.

          Le Suisse fait preuve d’une longévité exceptionnelle, d’une motivaiton sans cesse renouvelée pour le jeu de tennis, d’une résistance fabuleuse à l’usure du pouvoir, à l’érosion du temps, en témoigne son incroyable saison 2014 à 33 ans (finale de Wimbledon, 5 finales de MS, victoire en Coupe Davis, n°2 mondial ATP …).

          La différence entre Nadal et Federer avait un jour été bien résumée : Federer aime le tennis, Nadal aime gagner.
          C’est plus compliqué que cela bien entendu car on pourrait inverser la phrase, mais le Suisse est plus passionné que l’Espagnol, tandis que le Majorquin est plus viscéralement attaché à la victoire que le Bâlois.

          Puisqu’on parle de capacité à se réinventer, je citerais en exemple Nadal à l’US Open 2010, et sa progression au service sur le tournoi new-yorkais.
          Inversement, chapeau à Federer d’avoir su progresser en 2005-2006 sur la terre battue, jusqu’à menacer Nadal en finale de Rome 2006, un de leurs plus beaux matches.

          Bref, mon article n’est pas là pour dénigrer Federer pas plus que Djokovic, deux immenses champions.
          Mais sur un trône, il n’y a qu’une place, et je pense que Nadal mérite la couronne de roi sur la période, pour les raisons exposées dans l’article.
          Et sur le critère palmarès + concurrence encore une fois, je ne parle pas de l’aspect charisme, influence sur son sport, panache …

          Sinon le Kaiser Michael Schumacher serait le plus grand pilote de F1 de tous les temps, or le débat est largement permis avec Nuvolari, Fangio, Clark, Prost et Senna voire Alonso …

          idem pour le cyclisme, perso je mets Coppi plus haut que Merckx justement sur la notion de concurrence.
          Désolé mais dominer Bartali, Bobet, Ockers, Koblet, Kubler, Robic, Van Steenbergen et Magni, c’est pour moi plus fort que battre Ocana, Thévenet, Zoetemelk, Van Impe, Poulidor, Gimondi, Pingeon, Roger de Vlaeminck et Agostinho …

          • avatar
            10 février 2015 a 22 h 11 min

            @baglioni,

            Pour Marat Safin, désolé mais c’est l’archétype du joueur irrégulier, comme Gulbis aujourd’hui.
            Combien de matches le Russe a-t-il bêtement perdu par énervement alors qu’il avait la clé pour gagner ?
            En cassant des raquettes, en se déconcentrant, en perdant tant de fois contre bien moins bien classé que lui … Bref, en gaspillant son talent intrinsèque (immense), sans parler de son manque de sérieux à l’entraînement.
            Safin fut un George Best du tennis, beau gosse, étoile filante … Je connais une fille qui s’est faite draguer par Safin après un tournoi, le gars a privilégié les plaisirs de l’alcool à sa carrière.
            Son manque de travail et sa fragilité mentale expliquent un palmarès faible comparé à son potentiel …

            C’est justement le même écueil qui guettait Federer en 2001-2002, et que le Suisse a brillamment corrigé depuis 2003.

            Et c’est la même qualité qui fait aussi de Nadal et Djokovic deux purs champions, ils ne paniquent jamais et savent mettre le turbo dans les moments décisifs (tie-breaks, 5e sets …).

            Car Safin, quand on voit la raclée qu’il met à Sampras en 2000 en finale de l’US Open, aurait pu concurrencer Federer s’il l’avait vraiment voulu et s’il avait travaillé son approche mentale. Il ne l’a pas fait, dommage car sa victoire sur Federer en 1/2 de l’OA 2005 (peut être le plus beau match de la décennie) nous laisse un vrai goût d’inachevé.

            Quant à Valentino Rossi, le contexte est différent par rapport à Federer, il était le plus fort sauf que personne n’a un palmarès comparable au sien juste avant ou juste après, même si des gars comme Casey Stoner, Max Biaggi, Jorge Lorenzo ou Sete Gibernau ont opposé une superbe résistance au Dottore italien.
            Et Rossi a réussi le prodige de gagner avec Yamaha en 2004 et 2005 après ses titres acquis avec Honda, pour bien montrer qu’il était la raison n°1 de ses propres succès, plus encore que sa machine …

            Pour trouver un énorme palmarès en 500 cm3 ou Moto GP, il faut remonter à Michael Doohan que Rossi n’a pas croisé (l’Australien finissant sa carrière en 1999), ou alors parler d’un autre prodige qui a le potentiel pour faire une carrière digne du numéro 46 : Marc Marquez of course.
            Qui dans ce cas, pourrait disputer à Nadal le titre du plus grand sportif espagnol de tous les temps (Rafa l’ayant pris à Miguel Indurain) …

  6. avatar
    9 février 2015 a 12 h 17 min
    Par Cullen

    Je ne vais pas rentrer dans ce débat puéril qui consiste à savoir qui de Federer ou Nadal pisse le plus loin mais il y a certaines idées reçues que je ne cautionne pas. Réduire le palmarès du Suisse à son unique talent sous prétexte qu’il est plus élégant sur le court et mettre au crédit de l’Espagnol son dur labeur et sa volonté hors norme, c’est une vision très réductrice de la réalité.

    Le Suisse a appris à se canaliser, il montre beaucoup moins ses émotions aujourd’hui, mais on ne compte pas le nombre de raquettes broyés à ses débuts. Nadal, lui, a davantage besoin de se transcender pendant une rencontre, ce qui donne l’illusion qu’il est davantage motivé par chaque point disputé. Mais être capable de réaliser 3 petits Chelems en l’espace de 4 ans, d’enchainer 10 finales, 23 demi-finales et 36 quarts de finale consécutivement a forcément nécessité une condition physique irréprochable et l’a surtout obligé à trouver une nouvelle motivation à chaque fois, preuve de sa volonté à ne jamais rien lâcher.

    Après, dans ses face à face avec Nadal, on lui a souvent reproché de ne pas changer de stratégie voire même de se montrer battu d’avance ( sa soit disant bête noire… ). Mais c’est surtout que l’Espagnol ne lui a jamais donné cette possibilité. Le majorquain a trouvé la faille, la seule et unique, agresser en permanence le Suisse sur son revers avec son lift, et sur terre battue ce travail de sape a toujours eu raison de Federer, contrairement à Djokovic par exemple qui, avec son revers à 2 mains pris à hauteur d’épaules, est beaucoup moins gêné.

    Au final, je rejoins Giaccomi, cette notion de “meilleur joueur” est vraiment très subjective et ne m’intéresse pas beaucoup d’ailleurs mais si ça peut faire plaisir à Armand c’est déjà ça…

    • avatar
      9 février 2015 a 14 h 27 min
      Par Baglioni

      Monsieur Cullen,

      Je suis tout à fait d’accord avec vous. Mais je pense que quand Federer et Nadal disent que ce n’est pas le plus important de savoir qui est le meilleur, c’est du bluff. Tout les deux sont des compétiteurs hors normes, ils ont amenés le tennis à un niveau qu’on ne pouvait imaginer. Et tout les deux sont motivés à battre le plus de records possible. Si Federer n’a pas encore pris sa retraite, je pense que c’est parce qu’il pense être capable de gagner encore Wimbledon et il veut tenir à distance Nadal de son record.

      • avatar
        9 février 2015 a 15 h 29 min

        @Christian,

        Oui les records de Federer sont proprement hallucinants, notamment les 23 demi-finales consécutives, sans doute le chiffre le plus ahurissant de tous.

        Le Suisse fait preuve d’une longévité exceptionnelle, d’une motivaiton sans cesse renouvelée pour le jeu de tennis, d’une résistance fabuleuse à l’usure du pouvoir, à l’érosion du temps, en témoigne son incroyable saison 2014 à 33 ans (finale de Wimbledon, 5 finales de MS, victoire en Coupe Davis, n°2 mondial ATP …).

        La différence entre Nadal et Federer avait un jour été bien résumée : Federer aime le tennis, Nadal aime gagner.
        C’est plus compliqué que cela bien entendu car on pourrait inverser la phrase, mais le Suisse est plus passionné que l’Espagnol, tandis que le Majorquin est plus viscéralement attaché à la victoire que le Bâlois.

        Puisqu’on parle de capacité à se réinventer, je citerais en exemple Nadal à l’US Open 2010, et sa progression au service sur le tournoi new-yorkais.
        Inversement, chapeau à Federer d’avoir su progresser en 2005-2006 sur la terre battue, jusqu’à menacer Nadal en finale de Rome 2006, un de leurs plus beaux matches.

        Bref, mon article n’est pas là pour dénigrer Federer pas plus que Djokovic, deux immenses champions.
        Mais sur un trône, il n’y a qu’une place, et je pense que Nadal mérite la couronne de roi sur la période, pour les raisons exposées dans l’article.
        Et sur le critère palmarès + concurrence encore une fois, je ne parle pas de l’aspect charisme, influence sur son sport, panache …

        Sinon le Kaiser Michael Schumacher serait le plus grand pilote de F1 de tous les temps, or le débat est largement permis avec Nuvolari, Fangio, Clark, Prost et Senna voire Alonso …

        idem pour le cyclisme, perso je mets Coppi plus haut que Merckx justement sur la notion de concurrence.
        Désolé mais dominer Bartali, Bobet, Ockers, Koblet, Kubler, Robic, Van Steenbergen et Magni, c’est pour moi plus fort que battre Ocana, Thévenet, Zoetemelk, Van Impe, Poulidor, Gimondi, Pingeon, Roger de Vlaeminck et Agostinho …

  7. avatar
    9 février 2015 a 15 h 11 min

    Salut. En gros c’est la thèse d’agassi. Pour moi là où nadal aura été très fort c’est quand après avoir été outrageusement dominé par djokovic, en 2011, il a quelque peu relevé la tête en 2012 2013. Federer n’a pas su faire cela face à nadal.

    Sinon, je partage quand même l’avis d’axelborg sur le manque de concurrence de Federer en 2004 à 2007. Et pour moi l’argument est que sampras avait déjà un bilan positif ou neutre en gc contre les hewitt, safin, philipoussis, Agassi, roddick voire henman qui rappelons le était la bête noire de Roger au début. Et donc ce n’étaient pas des cadors

    • avatar
      9 février 2015 a 15 h 23 min

      Salut Mocte,

      Oui en effet bon argument, Federer n’a jamais vraiment su se relever de l’arrivée de Nadal au pouvoir, sauf en 2009 où l’Espagnol se blesse.

      Tandis qu’en 2013 Nadal prend sa revanche de 2011 contre Djokovic, en redevenant le patron du circuit. C’est ça qui est très fort et que le Suisse n’a jamais su faire, excepté quelques semaines comme ATP 1 au 3e trimestre 2012.

      J’oublie Coria et Henman dans les joueurs de 2004-2005 qui auraient pu menacer Federer, il n’y a pas qu’Agassi, Safin, Ferrero, hewitt, Roddick et Nalbandian en effet.

  8. avatar
    9 février 2015 a 15 h 26 min

    En revanche, je pense quand même que Federer restera plus parce qu’il est en train aussi de battre des records de longévité, ce qui semble plus difficile à imaginer pour nadal

  9. avatar
    9 février 2015 a 16 h 31 min

    BAGLIONI

    Entre 2004-2007 la concurrence en face de Federer etait moindre que celle a la quelle des BORG, Connors, Lendl ,Sampras Agassi faisait face. Ce n est nullement un manque de respect envers le suisse. Si l on prend comme point de repere le debut du BIG 4 : 2008 . Federer est parvenu a gagner combien de GC ?

    Perso je crois que si entre 2004-2007 il y avait le big 4 Federer n aurai pas pu aligner 3 petit chelem.
    a mon sens c est evident.

    En quoi NOLE est plus complet que NADAL ? Je suis impatient d avoir la reponse….

    Deja depuis 2011 NOLE n a pas gagné 2 GC par an
    s il te plait corrige tes propos. A ce jour NOLE n a gagné plus d un GC qu en 2011

    AXEL

    NOLE rattraper NADAL je rêve un peu…Ca voudrait dire que NOLE doit gagner 6 GC en 2 ans…..Ni plus ni moins

    Je refuse d argumenter : je prends les paris. Je mise 200 € que ce ne sera pas le cas.

    AXEL

    En ce qui concerne le suisse ca depend de Nadal. Si Nadal gagne 2 GC cette annee alors le record du suisse il l egalera au moins. J ai toujours dis ca depend de Nadal. Ne l enterre pas trop vite.

    NOLE a 12 Gc je demande a voir….Maxi en carriere il s arrêtera a 11 GC.

    Par contre je te rejoins sur Maradona pour quelle raison, pas pour les heures des la TV couleur (qui arrive en 1970) pour une raison simple : Maradona pouvait debloquer des matches…SEUL. Et entre le niveau de jeu et la technicité de DIEGO et celui des autres y avait plusieurs classes d ecart(même si Burruchaga ,Valdano etaient loin d être des manchots) Or on oublie souvent de mentioner la qualité technique de ceux qui jouaient aux côtés de Pélé(Tostao,Rivelino, Jairzinho, Garrincha,Didda,Vava, Carlos alberto) Bref pour ceux qui connaissent l histoire du Bresil ils reconnaissent pélé comme roi ( titre donné par le pape, je crois que s il on avait demandé a Jean paul 2;Benoit 16 ,Francis je ne suis pas sur qu il allaient voter Pélé)

    BAGLIONI

    La tu te plantes royalement AXEL n ajamais été fan de Nadal. Il a souvent donné a Nadal l aura qu il merite mais n a jamais été fan de Nadal. ses preferences vont a NOLE et FEderer.

    BAGLIONI

    Ca depend de quelle maniere tu regarde les chiffres

    Si tu regarde le nombre de GC et tu butes dessus OK c est FEDERER. Mais si tu es un accro des stats decortiquees tu verra que

    1) en finale de GC rapport nombre de finale jouees/ nombre finale gagnees. Nadal est 1er avec 70%

    2) Si tu regarde la precocité Nadal 1er GC a 19 ans. Federer 1er GC a 22 ans.

    3) Federer n a toujours pas gagné l or olympique en simple.

    4) Nadal a realisé le GC avant Federer(en âge. Nadal a 24 ans Federer a 28 ans)

    5) Nadal au moins 1 GC gagné chaque annee pendant 10 ans( Federer s est arrêté a 8 ans)

    6) Nadal en 10 ans n est jamais sorti du top 5( Federer si)

    Je m arrête là. Juste pour te dire que Nadal a des arguments qui permettent a Navratilova de dire

    Nadal est meilleur que Federer. Donc ca depend de quelle maniere tu analyse les stats.

    Par contre je rejoins AXEL quand il affirme

    Federer aime le tennis Nadal adore gagner

    Je suis egalement d accord avec MOCTE

    Salut. En gros c’est la thèse d’agassi. Pour moi là où nadal aura été très fort c’est quand après avoir été outrageusement dominé par djokovic, en 2011, il a quelque peu relevé la tête en 2012 2013. Federer n’a pas su faire cela face à nadal

    PS

    J ai toujours aimé Federer se devouant a rechercher des solutions a RG contre Nadal helas il a abdiqué. NOLE semble en mal de solutions egalement face a nadal a RG, il compte plus sur un jour sans de Nadal(fatigue, crampes,blessures) que sur une veritable tactique mettant en echec Nadal a RG.

    MOCTE

    perso je vois Nadal arrêter à 30 ans. S il parvient a rattraper Federer il risque d arrêter

  10. avatar
    9 février 2015 a 17 h 03 min

    @armand, je dis juste que Nole peut rattraper Rafa si jamais

    1/ L’Espagnol ne gagne plus rien car cramé physiquement

    2/ Les jeunes Raonic, Nishikori, Dimitrov n’explosent pas autant et aussi vite que prévu entre 2015 et 2018

    3/ Nole garde son niveau excellent depuis 2012-2014 (sans parler du niveau stratosphérique de 2011)

    Mais je te rejoins, 6 GC cela fait beaucoup comme écart, et le Serbe risque de payer certaines finales perdues dans le passé en GC …

  11. avatar
    9 février 2015 a 17 h 56 min
    Par Fandic Arthur

    Le plus grand est celui qui avouera son dopage ET qui rendra tous ses titres (l’égo n’a pas de pris).

  12. avatar
    9 février 2015 a 17 h 56 min
    Par Fandic Arthur

    Pardon prix

  13. avatar
    9 février 2015 a 20 h 09 min

    Salut Axel, je suis dans la même posture que toi, c’est-à-dire pas une groupie de Nadal, mais devant les faits, dans l’obligation de le reconnaître comme un grand champion, suffisamment pour le mettre dans l’enclos avec les autres chèvres (GOAT).

    D’ailleurs dans un des commenrtaires sur sportvox, j’avais mentionné l’idée de ne pas parler de GOAT, mais plutot de classes (“tiers” en anglais).

    Dans le top tier, il y aurait seulement les champions d’exception, par exemple Laver, Rosewall, Gonzales (?), Borg, Sampras, Federer, Nadal.

    Après, on peut dire que les différences entre les époques (même de quelques années seulement, cf. le débat sur le relatif manque de concurrence de très haut niveau entre 2004-2007) empêche de classer ces gens-là avec rigueur et certitude.

    Qu’en pensez-vous?

    • avatar
      10 février 2015 a 11 h 57 min

      Salut Fabrice,

      A ton groupe, il faudrait rajouter Bill Tilden et Ivan Lendl selon moi.

  14. avatar
    9 février 2015 a 20 h 12 min

    @armand, tu as parfaitement résumé dans ta réponse à Baglioni, je préfère Djokovic et Federer à Nadal mais je respecte l’Espagnol, car il est un immense joueur, ce n’est pas pour rien qu’il dure depuis 10 ans au sommet du tennis. Les 3 titans doivent être respectés même si chacun a ses préférences

    @Fandic Arthur, oui pour le dopage mais dans ce cas les palmarès dans tous les sports sont vierges à 98 %. Question bien complexe

    La vraie question en tennis est la suivante : en quelle mesure le dopage sanguin a-t-il bouleversé la hiérarchie ?

    Plus de puissance au service et dans la frappe de balle en général, plus d’endurance, il est évident que les produits donnent un bonus sur ces 3 points.

    L’EPO a tout changé en cyclisme, où des coureurs qui n’auraient jamais pu (et du) gagner le Tour de France l’ont fait : Indurain, Riis, Armstrong, Wiggins !

    Tandis que d’autres l’ont réussi tout en améliorant leurs performances : Ullrich, Pantani, Contador, Froome, Nibali.

  15. avatar
    9 février 2015 a 22 h 59 min
    Par windstorm

    +100 Baglioni

    Axel Borg a juste pondu son article pro-nadalator et essaye de le défendre à chaque commentaire avec des arguments fallacieux. Amusant et affligeant à la fois ;)
    Bref, perte de temps sur cette article finalement sans saveur et irrespectueux pour la quasi-totalité des autres joueurs que R. Nadal ^^

    • avatar
      10 février 2015 a 12 h 36 min

      @Baglioni, Windstorm,

      Essayons de regarder les 3 joueurs cités par Baglioni

      - Roddick ? OK je veux bien que la pluie ait changé le destin de la finale de Wimbledon 2004 mais soyons sérieux, Roddick était avant tout un gros serveur et un combattant, très limité techniquement par rapport à Federer (ou Djokovic qui le déborda dès 2007 de la 3e place). Comment aurait-il pu le concurrencer pour la place de n°1 ? Il a fait illusion en 2003 car Federer venait à peine d’avoir son déclic

      - Nalbandian ? Joueur très brillant techniquement, mais trop friable mentalement c’est pour cela qu’il ne compte que 2 gros faits d’armes, la finale de Wimbledon 2002 perdue contre Hewitt et la victoire au Masters Cup 2005 contre FedEx. L’Argentin est un Safin bis, trop irrégulier bien que capable de battre ni’mporte qui dans ses grands jours comme Federer fin 2005 justement, on peut aussi parler du début de match en 1/2 finale de la demi de 2006 contre le Suisse.

      - Hewitt ? Véritable tigre ne lâchant jamais rien, vrai guerrier. Il a connu des blessures OK, mais prendre deux fois 6-0 en finale de l’US Open 2004 lui a fait super mal, plus la défaite après à Melbourne début 2005 contre Safin. Bref Federer était plus fort que lui, cela n’enlève rien à ses grandes années 2001 et 2002 où il fut n°1. D’une époque de transition, Sampras en pré-retraite, Agassi moins tranchant bien qu’encore très fort, Federer trop tendre …

    • avatar
      10 février 2015 a 13 h 13 min

      @Christian,

      Nadal (comme Federer à RG et Agassi à RG + Wimbledon) a eu plusieurs occasions de réaliser un 2e Grand Chelem en carrière, ratées

      Donc difficile de juste brandir son palmarès sur terre battue, l’Espagnol gagne quand même 5 GC hors Paris, ce n’est pas rien !

      A moins d’instaurer une hiérarchie entre GC, du style Wimbledon 4 pts, US Open 3 pts, Roland Garros 2 pts et Melbourne 1 pt

      Auquel cas les deux superstars de l’ère Open seront Roger Federer et Pete Sampras, mais c’est un autre débat …

  16. avatar
    10 février 2015 a 1 h 34 min

    oui AXEL

    la question est a quel moment la releve ( Nishikori , Cilic, Dimitrov,Raonic) enclenchera t elle la surmultipliee et constituera a chaque occasion UN FAVORI credible en GC

    Moi j adore parier et je pronostique Nishikori ou Dimitrov en finale a RG face a Nadal ( l un ou l autre barrant a NOLE la route de la finale)

    AXEL

    6 GC c est un gouffre pour NOLE. S il etait âgé de 24 ans on pouvait raisonablement penser que….(un hold up soit possible) mais la il va sur ses 28 ans. Comme je l ai deja dis je sens Nadal surmotivé à l’idee d être le seul dans l histoire a avoir été capable de gagner 1 Gc à 10 reprises. Sauf blessure, j’ai du mal a voir le majorcain perdre cette annee…Je vais publier sur la terre battue le mois prochain (avant Monaco)

    • avatar
      10 février 2015 a 11 h 54 min

      Salut armand,

      Je suis d’accord sur le fait que Nole ne rattrapera pas Nadal je pense, que l’Espagnol reste à 14 GC ou a fortiori passe à 15 voire GC.

      6 GC d’écart à 28 ans pour le Serbe, cela fait beaucoup surtout que les jeunes arrivent.
      Il faudrait en effet encore 2 GC par an sur les 3 prochaines années, ce qui me semble vraiment compliqué.
      Beau challenge pour le Djoker, on verra s’il peut repousser l’usure du pouvoir et contenir la montée des jeunes.

      Tout en allant chercher l’or olympique aux Jeux d’été de Rio de Janeiro, auter grand titre qui lui manque avec Roland Garros.

  17. avatar
    10 février 2015 a 9 h 14 min
    Par Windstorm

    Mon commentaire ne vous a pas plu ?
    Ça fait mal la vérité hein ? ;)

  18. avatar
    10 février 2015 a 9 h 17 min
    Par Windstorm

    Alors je le redis +100 baglioni
    Article irrespectueux et fallacieux envers les joueurs de 2004-2007
    Manque cruel d’objectivité à M. Axel Borg qui cherche à défendre son article en répondant à chaque commentaire ^^
    Ou en supprimant le mien ;)

    • avatar
      10 février 2015 a 11 h 52 min

      @Windstorm (et Baglioni par la même occasion),

      Primo je n’ai pas cherché à supprimer ton post

      Secundo que je te réponde pour exprimer mes arguments est le principe d’un forum au cas où tu ne l’aurais pas compris. Il y a désaccord et débat, c’est ce qui fait l’intérêt. J’ai développé les miens voilà tout …

      Tertio j’attends toujours que tu nous expliques lequel (voire lesquels) des joueurs de 2004-2007 fut un rival crédible pour Federer : Roddick ? Hewitt ? Nalbandian ? Safin ? Ferrero ? Agassi ? Davydenko ? Henman ? Ljubicic ?
      Développe donc tes arguments sur cet ogre du tennis méconnu …

      Quattro tu ne sembles pas comprendre (ou pas vouloir comprendre) la différence entre “concurrence moindre” et “pas de concurrence” terme que je n’emploie nulle part dans l’article

      Cinco Nadal 2008-2013 et Djokovic 2011-2014 sont des rivaux bien plus coriaces que tous les joueurs ayant challengé Federer entre 2004 et 2007, j’enfonce une porte ouverte en disant ça, cela n’enlève rien au talent du Suisse. Je ne parle pas d’imposture à l’encontre de Federer, je dis juste que le contexte a facilité l’accumulation de ses titres. Mais sur les 11 titres qu’il emporte sur ces 4 ans, il en aurait sans doute gagné au moins 7 ou 8 même avec un super Nadal ou un cosmic Djokovic en face, car il était à l’époque à son zénith.

  19. avatar
    10 février 2015 a 9 h 29 min

    Bon, j’étais surpris par le titre de l’article au début, mais bon, rien de bien choquant, la plupart des choses sont des faits.

    Oui, je pense également que Nadal est meilleur que Federer. Leurs confrontations directes et notamment en finale de Grand chelem ne me laisse aucun doute.

    L’argument des blessures ne tient pas, car le jeu de Nadal provoque ces blessures, alors que le jeu de Federer est fluide plus souple et ne provoque pas ces blessures. Aussi, les absences de Nadal sont le prix à payer pour battre Roger qui n’a jamais passer la porte de la blessure pour vaincre NadaL

    Roger a choisi de parier sur le long terme et restera le plus “grand” palmarès du tennis mondial, rafa gardera son bilan positif et RG…. Au final, le long terme gagne très souvent sur tous les tableaux.

    • avatar
      10 février 2015 a 11 h 46 min

      Salut general,

      Oui Nadal a un jeu à blessures c’est vrai, mais malgré cela il a su se construire un palmarès énorme.

      Federer n’a battu que 2 fois Nadal en finale de GC (Wimbledon 2006 et 2007) pour 6 défaites (Australian Open 2009, Roland-Garros 2006, 2007, 2008 et 2011, Wimbledon 2008), ça fait bien peu malheureusement.

      Mais tu as raison, la postérité retiendra le nom de Federer plus que celui de Nadal pour une raison simple, 17 > 14, point barre.

    • avatar
      10 février 2015 a 14 h 42 min
      Par duracuire

      +1 EL GNL ALCAZAR

  20. avatar
    10 février 2015 a 10 h 49 min

    Le GOAT c’est Roddick bande de béotiens ! (Tennix, va !)

    Bon, Nadal a tôlé Federer sur toutes les surfaces, même à Wimbledon, il a perdu au début, mais après il l’a tôlé. Je pense que s’il était allé à Bâle, il l’aurait tôlé à Bâle.

    Donc difficile de dire que Federer > Nadal sur une décennie ou 9 fois sur 10 dans les grands matches, le Majorquin l’a emporté.

    Mais je rejoins l’analyse générale, on s’en fout un peu, chacun aura son avis, certains pensent que Tsonga est le N°1 Français et Gasquet le plus doué, alors que Gilles Simon avait encore, avant le no-contest de Gasquet contre Janowicz, le plus gros palmarès des 4 mousquetaires.

    Comme quoi…

    PS : a Giaccomi, les “4 de Manchester” ? Kezaco. Soit c’est le Fab Four de Liverpool, soit tu parles des Herman’s Hermits,(qui effectivement étaient pas mal) mais ils étaient 5.

  21. avatar
    10 février 2015 a 11 h 14 min

    Tout à fait Zancky, même si au fond on s’en fout (de tout hein, pas seulement du tennis), Gilles Simon est le GOAT français.

  22. avatar
    10 février 2015 a 11 h 50 min
    Par Cullen

    Mouais… J’ai un peu de mal à suivre votre raisonnement. Nadal a le profil type qui pouvait empêcher le jeu du Suisse de s’exprimer. C’est un gaucher, doté d’un énorme lift, et le seul regret que peut avoir Federer c’est de n’avoir jamais su trouver l’antidote. Mais après, Nadal a construit l’essentiel de sa carrière sur terre battue, et si on met de côté ses titres remportés porte d’Auteuil, c’est quand même très maigre comme pédigrée pour aspirer au titre de “plus grand joueur de l’Histoire”, ou même de sa génération.

    Et si son ratio est si positif face à Federer en Grand Chelem, c’est aussi parce qu’il a très souvent croisé la route du Suisse en finale à Paris, une surface favorable à Nadal, mais on ne peut pas en dire autant à Melbourne ou New-York, où l’Espagnol a très souvent chuté prématurément quand il n’était pas forfait. Bref, Nadal est surement le meilleur joueur actuel sur terre battue mais Federer le meilleur joueur tout court. Cet article a au moins un mérite, celui d’avoir fait sortir le Zanck de sa grotte. Merci Axel !

    • avatar
      10 février 2015 a 11 h 59 min

      Salut Christian,

      A Melbourne, Nadal domine Federer pour rappel 3-0, victoires en 2009 (finale) puis 2012 et 2014 (demi-finales).

      A New York, ils ne se sont jamais croisés c’est vrai tu as raison, la faute à Del Potro qui priva Nadal de la finale en 2009 avant de terrasser le Suisse, puis à celle de Robredo en 2013.
      Je pense que Federer aurait battu Nadal en 2009, et l’inverse en 2013 vu le contexte, donc 1-1 théorique ;-)

      • avatar
        10 février 2015 a 13 h 45 min

        Christian,

        Nadal (comme Federer à RG et Agassi à RG + Wimbledon) a eu plusieurs occasions de réaliser un 2e Grand Chelem en carrière, ratées

        Donc difficile de juste brandir son palmarès sur terre battue, l’Espagnol gagne quand même 5 GC hors Paris, ce n’est pas rien !

        A moins d’instaurer une hiérarchie entre GC, du style Wimbledon 4 pts, US Open 3 pts, Roland Garros 2 pts et Melbourne 1 pt

        Auquel cas les deux superstars de l’ère Open seront Roger Federer et Pete Sampras, mais c’est un autre débat …

        • avatar
          10 février 2015 a 14 h 02 min

          Bien vu Axel, tu mets 15pts au Tournoi de Bâle et -10pts au Tournoi de Monte Carlo, et Federer va enterrer Nadal.

          Marrant, les puristes excusent Sampras pour sa nullité sur terre battue : c’est la faute à la terre,, pas la sienne, alors qu’il aurait pu bosser sur cette surface, même Lendl a bouffé de m’herbe pour essayer de gagner Wimbledon, il a gagné le queens et a pas fini si loin d’être le seul joueur des 80′s à gagner les 4 GC, et c’était un tout autre exploit que ce qu’ont fait Nadal et Federer.

          Nadal a gagné 9 RG ? Federer a gagné 7 Wimbledon (un tournoi qu’Ivanisevic a gagné à 35 piges, que Bartoli a gagné (!!!) où Malivaï Washington a perdu une finale contre Philipoussis y’a même pas 20 ans (regardez le nom du mec qu’il bat en quarts, je me souviens que Mc Enroe disait que cette année-là, dans le bas du tableau, il aurait pu atteindre les 1/2 à 50 piges) et 5 USO.

          Gagner 9 fois RG en 10 participations ? On a l’impression que c’est une tare à en écouter certains. Dans 30 ans, c’est ce record-là qui fera de Nadal un joueur légendaire.

          • avatar
            10 février 2015 a 14 h 33 min
            Par duracuire

            Je ne crois pas qu’on se souvienne de Sampras pour ses 7 Wimbledon… mais pour sa capacité à être assez bon partout (hormis TB, et encore, il y a pire).
            Une statistique sur un des tournois du GC reste bien moins impressionnante que la régularité à mon sens.

  23. avatar
    10 février 2015 a 14 h 17 min
    Par Windstorm

    Bizarrement mon commentaire a réapparu comme par magie.
    Et je n’ai nul besoin de me justifier auprès de toi AXEL.
    Fais toi-même des recherches de façon objective encore une fois et tu verras que le titre de l’article en lui-même n’est qu’un “attrape pro-nadal” et rien de plus.
    C’est juste fatiguant d’encore croiser des frustrés comme ça qui cherche à refaire le monde avec des “et si” en ne prenant en compte que les paramètres qui promouent leur version des faits.
    Après ça je te laisse dans ton “débat”…ahah je souris en écrivant ce mot xD
    Affirme simplement ce qui te brûle les lèvres, ça me chatouille jusqu’ici :p

    Je ne réagirai plus désormais, sois tranquille, nul besoin de modérer davantage ;)

  24. avatar
    10 février 2015 a 14 h 20 min
    Par Windstorm

    cherchent*

  25. avatar
    10 février 2015 a 15 h 21 min

    Windstorm, tu sembles vraiment t’acharner contre Axel, sans raison ni argumentation. Il a plusieurs fois expliqué son raisonnement, auquel la plupart ici souscrivent, mais tu ne sembles pas vouloir écouter.

    Explique en quoi le fait de dire que Roddick, Nalbandian, Safin et cie. ne sont pas des champions de l’envergure de Federer, Nadal et Djokovic est “irrespectueux et fallacieux envers les joueurs de 2004-2007″?

    Les simples faits (qu’Axel a répété 3 fois plus haut) le montrent.

    Expose ton argumentation, je suis réellement curieux de découvrir ton point de vue.

    • avatar
      10 février 2015 a 16 h 56 min

      @Fabrice, laisse tomber pour windstorm / baglioni, il(s) ne veu(len)t pas rentrer dans le débat, il(s) veu(lent)t juste dire que Federer est le meilleur snas justifier.

      Chacun a le droit d’avoir ses opinions bien entendu, dommage de ne pas les développer et de réduire mes arguments au simple titre de l’article sur Nadal …

      Que puis-je faire contre une personne qui ne raisonne qu’en palmarès brut et surtout qui refuse de développer d’autres arguments que le peu constructif “je suis pas d’accord …” aux antipodes de la vie d’un forum …

      Si Windstorm a raison, qu’il nous sorte les recherches dont il parle qui prouve de façon formelle et scientifique que Federer est meilleur que Nadal.

      Puisqu’il a la science infuse et semble avoir été récompensé du prix Nobel sur une thèse “Federer meilleur que Nadal”, je lui laisse la parole, s’il souhaite la reprendre …

      Moi je ne prétends pas avoir raison sur Nadal meilleur que Federer puisqu’il y a bien sur un peu de subjectivité (et encore je suis fan de Federer ce que Monsieur Windstorm refuse de croire !), j’essaie juste de remettre de l’objectivité dans mon analyse et mes réponses, après j’ai juste pondu un article dont je savais qu’il ferait réagir, mais pour parler avec des gens qui ont envie de débattre, comme toi Fabrice, ou general, armand, Mocte, Cullen, darkrio qui n’est pas venu ..

      Pour te convaincre Windstorm (dernier essai). Je suis fan du Barça depuis plus de 20 ans, mais je n’ai aucun problème à reconnaître que le Real Madrid est le plus grand club du monde.

  26. avatar
    10 février 2015 a 15 h 46 min

    Ah, ça fait du bien de s’écharper sur un débat qui “Federer ou Nadal”, “Prost ou Ayrton”, … le bon vieux clivage qui permet de ‘insulter de partir en claquant la porte et de dire huit fois qu’on reviendra JAMAIS! Pas la peine de me retenir les gars, cette fois-ci c’est la bonne! Hein, vous avez retenu …. bon retenez-moi quoi!

    ça me rappelle le bon vieux temps, cassedédi à SV et un débat tennistique avec Goelzer notamment… souvenirs, souvenirs.

    J’aime bien ton argument Christian “et le seul regret que peut avoir Federer c’est de n’avoir jamais su trouver l’antidote”… Putain mais c’est exactement ça, j’ai juste pas trouver le remède contre les mecs qui étaient plus forts que moi, sinon je serais numéro 1 quoi, ça me vénère, ça se joue à rien. Champion a pas trouvé le remède face à Brugera, Roddick non plus face à Fed, c’est con quand même!

    Pareil en F1, Alesi a pas trouvé le remède contre la sortie de piste… ça se joue à rien des fois.

    @Duracuire,

    Merci mec, enfin qui me comprend.

    @Axel, et oui… 17>14. D’ailleurs c’était pas à Sampras à qui on avait demandé la différence entre lui et Rafter et qui avait répondu un truc genre “10 GC”.

    • avatar
      10 février 2015 a 17 h 06 min
      Par Cullen

      Je me suis peut-être mal exprimé Général. Ce que je cherchais à faire comprendre c’est qu’en sport, et d’une manière plus générale, quand A > B et B > C ça ne veut pas forcément dire que A > C et encore moins qu’il va lui mettre une trempe à chaque fois. Et là on est un peu dans ce schéma avec Nadal, Federer et Djokovic.

      Nadal a un jeu qui dérange énormément Federer, Federer est souvent supérieur à Djokovic quand ce dernier accepte le combat de jeu rapide, et Djokovic s’est souvent montré à son avantage contre Nadal, dont le lift est souvent moins efficace. Qu’en déduire alors ? Que Nadal est supérieur à Nadal ? Que Federer est meilleur que Djokovic ou que Djokovic est supérieur à Nadal ? …

      • avatar
        10 février 2015 a 17 h 08 min
        Par Cullen

        Je finis par m’embrouiller :-) “Que Nadal est supérieur à Federer ?”

      • avatar
        10 février 2015 a 17 h 11 min

        hihihi…

        Nan mais c’était juste pour te charrier gratos Christian, c’est le zanckynho effect, j’avais bien compris ce que tu voulais dire, je te rassure.

        • avatar
          10 février 2015 a 21 h 39 min

          @general, bien vu pour Prost vs Senna, car en effet pour les amateurs de F1 ce débat s’enflammerait vite … Tout comme un Messi vs CR7 pour le foot, un Contador vs Froome pour le vélo.

          @Christian, Nadal franchement supérieur à Federer en confrontations directes, c’est beaucoup moins tranchant pour Djokovic meilleur que Nadal (l’Espagnol mène au duel même si en effet le Serbe a souvent trouvé l’antidote au lift de Rafa), et pour Federer vs Djokovic.

          • avatar
            11 février 2015 a 10 h 58 min
            Par Lauzen

            @ AXEL BORG

            ” Nadal franchement supérieur à Federer en confrontations directes”. C’est vrai mais il serait bon de rappeler que quinze de leurs confrontations se sont déroulées sur terre battue, qui est de loin le terrain de prédilection de Nadal (13-2 à l’avantage de Nadal).
            Nadal est un ogre de la terre battue si on considère ces statistiques :
            http://www.atpworldtour.com/News/Tennis/2014/04/16/Clay-Records-Nadal.aspx

            A la lumière de ces données, il me semble plus juste de dire que Rafael Nadal est le plus grand joueur de la décennie…sur terre battue.

  27. avatar
    10 février 2015 a 16 h 51 min

    oui debat passionant Federer Nadal

    Helas Nadal a eu la balle de match et il ne l a pas saisie
    il menait 4-2 au 5e set de la finale Aussie 2012

    il aurai gagné ce titre et aurai realisé 2 fois le grand chelem et cela aurai mis fin au debat.

    bon un exploit apres l autre, j esperes qu un 10e RG va renforcer sa place dans l histoire du tennis.

    Avant de voir s il pourra remporter Aussie 2016

  28. avatar
    10 février 2015 a 17 h 01 min

    Mais comme je l ai deja dis les chiffres sont la et les chiffres sont têtus

    Nadal ecrase tout le monde sur la decennie 2000-2010 ( AXEL l a bien fait ressortir)

    • avatar
      10 février 2015 a 21 h 47 min

      @armand, deux remarques sur ta phrase pour nuancer ton propos par rapport à l’article.

      1/ Je ne dis pas que Nadal écrase tout le monde, loin de là ! Je dis juste qu’il dépasse Federer (et Djokovic même si cela fait beaucoup moins débat sur la carrière pour le Serbe), statut que Rafa obtient pour moi en palmarès relativisé par le contexte de concurrence, le Suisse étant devant en palmarès absolu.

      2/ La période à considérer est 2000 -> 2014, car si l’on avait arrêté les compteurs en 2010, avec 15-9 en GC en faveur de Federer pas certain du tout que j’aurais alors mis Nadal 1er des années 2000, même si l’Espagnol avait déjà obtenu la peau du Suisse en confrontations directes.

  29. avatar
    10 février 2015 a 17 h 05 min

    ZANQUE

    j aimerai que NADAL ajoute un 10e afin d être le seul joueur ayant un palmares a 2 chiffres dans un tournoi de GC

  30. avatar
    10 février 2015 a 21 h 01 min

    Ouais, 10 Roland Garros ce serait juste énorme. Cela dit, il en manquerait encore 2 pour battre le record de Margaret Court à l’open d’Australie. A mon avis déjà à Monte Carlo Nadal aura les crocs.

    C’est vrai que l’article est polémique, le coup de la concurrence faible fait toujours son effet… Tiens, ça me rappelle ce que j’avais écrit pour déconner

    https://web.archive.org/web/20090602034422/http://www.sportvox.fr/article.php3?id_article=24982

    • avatar
      11 février 2015 a 16 h 44 min
      Par duracuire

      mdr ton article xD

  31. avatar
    10 février 2015 a 22 h 09 min
    Par Giaccomi

    Oh putain, c’est historique, je vais donner raison à Zankounet:

    Oui, en effet, grossière erreur de ma part, je voulais bien parler des 4 de Liverpool, et pas de Manchester.

    Mais ça, c’est parce que j’ai trop écouté Daniel Guichard ces derniers temps. J’ai perdu tous mes repères…

    En même temps, ça prouve que tu me lis, ce qui m’étonne.

    C’est curieux l’acharnement de certains à interdire tout débat, surtout à propos d’un forumeur qui s’échine à faire vivre le site comme le fait Axel, avec une patience et une courtoisie assez rares, faut bien l’avouer.

    Comme si vous n’aviez jamais pris le contre-pied d’un pote dans une soirée ou un dîner, juste pour voir où va la castagne, même si vous pouviez signer le moindre de ses mots. Ben ça, ça s’appelle l’esprit gaulois, le goût du débat, le plaisir de l’échange.

    Les mecs ont pas écrit une ligne, mais viennent cracher à la gueule du seul qui possède suffisamment d’altruisme pour affronter le désert des 2 commentaires par article. Et ça se drape dans sa dignité blessé, à coup de “c’est bon, je ne commenterai plus, pas besoin de me modérer”.

    Décoincez, les mecs, tout va bien, ça pourrait être pire, on pourrait commenter du foot !

    • avatar
      11 février 2015 a 16 h 47 min
      Par duracuire

      Tiens ? Un pouet disparu ? :)

  32. avatar
    10 février 2015 a 23 h 00 min

    Swissleak

    Donc SAFIN avait egalement 1 compte chez HSBC. ou il avait fait transiter pres de 5 millions $

  33. avatar
    11 février 2015 a 9 h 53 min

    Armand, je te rassure, il paraît que FedEx aussi à un compte en Suisse chez HSBC…

  34. avatar
    11 février 2015 a 13 h 07 min

    @Lauzer, en effet bonne remarque mais Nadal ne va pas s’excuser non plus d’être un tueur sur ocre :p

    Souvenons nous cependant qu’à Melbourne, Nadal mène 3-0 contre Federer (finale 2009, demies 2012 et 2014), qu’ils ne se sont jamais rencontrés à l’US Open et qu’à l’inverse de l’Australie, le Suisse mène 3-0 en indoor en Masters Cup (demi 2006, finale 2010, poules 2011).
    Federer est le meilleur joueur indoor depuis 15 ans, avec un seul gars capable de le titiller, Djokovic.
    Donc logique que Rafa se soit fait écraser par le Suisse en Masters Cup, mais sur le dur outdoor, l’Espagnol n’est pas ridicule.

    Donc sur surfaces rapides cela fait 3-3 sur les gros tournois entre les deux titans, 4-4 si l’on considère que leurs affrontements théoriques à New York (finale 2009 gagnée par Federer si Nadal avait battu Del Potro en demi, quart 2013 remporté par Nadal si Federer avait éliminé Robredo en huitièmes).

    • avatar
      15 février 2015 a 12 h 30 min
      Par LAUZEN

      @ AXEL BORG

      “en effet bonne remarque mais Nadal ne va pas s’excuser non plus d’être un tueur sur ocre :p”

      Certes, mais les statistiques sont formelles : durant cette décennie, personne n’a pu rivaliser avec Nadal sur terre battue.
      Cela permet de nuancer quelque peu la thèse selon laquelle Nadal aurait eu à faire face à une concurrence supérieure à celle à laquelle aurait été confrontée Federer.
      En effet ni Federer, ni Djokovic ne sont des spécialistes de terre battue. Les experts de cette surface tels que Kuerten et Carlos Moya étaient au crépuscule de leur carrière. Ce qui fait que Nadal a eu le champs libre sur terre battue, comme ses victoires à Roland Garros en 2005, 2006, 2007 et 2008 le prouvent.

      Ce n’est qu’à partir de 2008 que Nadal parvient à remporter un GS sur une autre surface en remportant Wimbledon aux dépends de Federer.
      Les conditions de jeu ne me semblent pas suffisamment abordées dans cette discussion, dont notamment les caractéristiques des surfaces.
      http://www.ilosport.fr/tennis/tout-savoir/le-tennis-en-surface/

      D’après cet article, la terre battue est de loin la surface la plus lente sur laquelle le rebond de la balle est le plus important, alors que le gazon est la surface la plus rapide avec de très faibles rebonds.
      Or les choses ont changé et la tendance est au ralentissement des surfaces d’après cet article du Figaro rédigé en 2009 :
      http://www.lefigaro.fr/tennis/2009/06/24/02004-20090624ARTSPO00476-un-gazon-qui-fait-parler.php
      Certains joueurs considéraient même que Wimbledon serait devenue une surface encore plus lente que Roland Garros.

      Voici une vidéo comparative d’une reconstitution des conditions de jeu à Wimbledon en 2003 et en 2008 :
      https://www.youtube.com/watch?v=soJ_FVnijAw
      La différence de vitesse et de rebond de la balle entre 2003 et 2008 est édifiante.
      Ceci semble corroborer les impressions des joueurs retranscrites dans l’article du Figaro : de telles conditions favorisent les spécialistes de terre battue.
      James Blake va même plus loin en évoquant l’uniformisation des surfaces.
      D’après lui, la vitesse de jeu est identique que ce soit sur terre battue, sur gazon ou sur surface dure. Ainsi un terrien serait tout à fait capable d’être compétitif sur ces trois types de surfaces :
      http://www.welovetennis.fr/atp/68976-blake-tacle-l-uniformisation-des-surfaces sur gazon et sur le dur

      Il y a sans doute bien d’autres facteurs à prendre en considération, mais la problématique de l’uniformisation des surfaces mérite d’être approfondie.

  35. avatar
    11 février 2015 a 15 h 00 min

    MOCTE

    Ce qui me rejouis est que Nadal a deja repris l entrainement sur terre. Je continue a peaufiner mon article sur la saison sur terre battue(prêt a 95%)

    j aimerai tant qu il remporte un 10e et dernier RG.

    DURACUIRE

    Une statistique sur un des tournois du GC reste bien moins impressionnante que la régularité à mon sens

    PS

    je crois que NAdal avec 9 finale a Rg, 5 a Wimbledon 3 a Aussie 3 a Us open. a largement demontré sa regularité. Car il a été vu au moins a 3 reprise en finale dans chaque tournoi de GC.A au moins 5 reprises dans deux tournoi de GC

    • avatar
      11 février 2015 a 16 h 49 min
      Par duracuire

      Je reconnais tout a fait que Nadal est et restera sans doute pour très longtemps le meilleur joueur de tennis sur terre battue.

      Mais voilà, sur terre battue, point.

    • avatar
      11 février 2015 a 17 h 21 min
      Par duracuire

      Ca on avait compris qu’il était plus mieux à tes yeux.

      Tu as des actions Nadal d’ailleurs ? Elles se vendent bien ? =P

      Plaisanterie mise à part, comme je l’ai dit implicitement plus haut, tu retires les titres sur ocre (GC & master 1000), Nadal est un très bon joueur mais arrive alors même en-dessous de Djokovic.

      C’est le meilleur joueur de terre tennis sur terre battue de tous les temps.
      Et en effet, son jeu gêne celui de Federer, c’est indéniable. Comme le jeu de Federer gêne celui de Djokovic (bien que le premier commençant bien évidemment à se faire vieux)

      Ceci étant dit, toute opinion est à respecter et toute opinion dépend également du référentiel je dirais ;)

  36. avatar
    11 février 2015 a 15 h 09 min

    A axel, juste une rectification, nadal a battu Federer en demi de masters en 2013. Ce qui fait donc 3 à 1 pour le suisse.

    Sinon je crois que c’est pas faux de dire qu’avant 2009, nadal était trop médiocre sur dur pour parvenir jusqu’à Federer et que donc le face à face est aussi biaisé à cause de ça.

    • avatar
      11 février 2015 a 17 h 07 min
      Par Cullen

      “nadal était trop médiocre sur dur pour parvenir jusqu’à Federer et que donc le face à face est aussi biaisé à cause de ça.” Merci Mocte, c’est ce que je me tue à expliquer.

  37. avatar
    11 février 2015 a 16 h 23 min

    Bonjour Mocte,

    Autant pour moi pour le Masters 2013.

    Oui Nadal trop irrégulier sur dur avant 2009 en effet, d’où le peu de duels avec Federer en GC sur ces surfaces.

    En tout cas l’Espagnol a atteint au moins 3 fois la finale de tous les GC (3 + 9 + 5 + 3), Federer ayant encore fait mieux avec au moins 5 finales par tournoi (5 + 5 + 9 + 6).

    Djokovic n’a réussi que 2 finales à RG (5 + 2 + 3 + 5), mais il a les moyens de rejoindre Nadal dans ce club avec une 3e finale en 2015 ou 2016 à Paris.

    Agassi avait réussi au moins 2 finales par GC à son époque (4 + 3 + 2 + 6).

    La stat où Nadal domine vraiment Federer est le pourcentage de tournois du GC gagnés : 35 % pour Rafa (14 / 40), 27 % pour FedEx (17 / 63) soit pareil que Sampras à 26.9 % (14 / 52)

  38. avatar
    11 février 2015 a 16 h 57 min

    @duràcuire,

    Toni Nadal a son opinion et c’est son droit. Tout dépend les critères qu’on prend en compte.

    Toni Nadal a toujours justifié son assertion par le palmarès brut, et en effet 17 > 14, jusqu’ici on a pas réinventé la roue.

    Ma thèse porte sur le palmarès ramené à la concurrence et au contexte, et là dessus Nadal est plus méritant que Federer voilà mon avis.

    Et encore une fois, Federer se faisant dominer par Nadal à Wimbledon et à Open d’Australie, en plus des échecs répétés à RG, ça fait pas terrible dans le tableau.

    Sa bête noire est justement le gars qui est le n°2 selon les critères du palmarès absolu.
    C’est aussi pour cela que je mets Nadal plus haut que Federer dans mes classements persos …

    • avatar
      11 février 2015 a 17 h 23 min
      Par duracuire

      Ca on avait compris qu’il était plus mieux à tes yeux.

      Tu as des actions Nadal d’ailleurs ? Elles se vendent bien ? =P

      Plaisanterie mise à part, comme je l’ai dit implicitement plus haut, tu retires les titres sur ocre (GC & master 1000), Nadal est un très bon joueur mais arrive alors même en-dessous de Djokovic.

      C’est le meilleur joueur de terre tennis sur terre battue de tous les temps.
      Et en effet, son jeu gêne celui de Federer, c’est indéniable. Comme le jeu de Federer gêne celui de Djokovic (bien que le premier commençant bien évidemment à se faire vieux)

      Ceci étant dit, toute opinion est à respecter et toute opinion dépend également du référentiel je dirais ;) (comme tu l’as dit, ton classement perso, mais ça n’est pas unanime et quand on s’attarde sur un référentiel et qu’on prend en compte terre battue ou pas terre battue, ça change les données)

      ps : désolé pour le double post, j’ai oublié de cliquer sur “répondre” au bon endroit

      • avatar
        11 février 2015 a 18 h 45 min

        @duracuire,

        Je comprends ton raisonnement sur l’aspect terre battue de Nadal, mais cela veut dire que tu introduis la notion de hiérarchie entre GC.
        Que Wimbledon et même l’US Open soient plus prestigieux que RG historiquement, je veux bien l’entendre car je suis d’accord.

        Mais si on pousse le raisonnement plus loin et qu’on considère que la terre battue vaut moins (4 pts Wimbledon 3 pts US Open 2 pts Roland Garros 1 pt US Open), alors en effet Federer et Sampras sont les plus grands joueurs de tous les temps, mais Nadal est 3e ex aequo Bill Tilden ce qui montre bien qu’il a réussi à gagner sur d’autres surfaces …

        1) Federer : 49 pts
        2) Sampras : 45 pts
        3) Nadal : 33 pts
        4) Tilden : 33 pts
        5) Borg : 32 pts
        6) Laver : 29 pts
        7) Connors : 24 pts
        8) McEnroe : 24 pts
        9) Emerson : 24 pts
        10) Perry : 24 pts
        11) Wilander : 18 pts
        12) Lendl : 17 pts
        13) Becker : 17 pts
        14) Djokovic : 16 pts
        15) Edberg : 16 pts
        16) Agassi : 16 pts
        17) Rosewall : 14 pts

        Evidemment Laver et Rosewall sont pénalisés par leurs années en circuit pro, on ne va pas revenir mille fois sur ce point …

        En gros, si je mets Nadal devant Federer, c’est que le Suisse n’a jamais pu dominer l’Espagnol, complexe mental qui l’a petit à petit contaminé sur les autres surfaces que la terre battue …

        Entre Prost et Senna, je vote Senna car encore plus complet que Prost et surtout Senna a dominé Prost en 1988 (je ne parle pas de 1989 où double biais, Senna pilotait comme un enragé après la brouille d’Imola Pembrey tandis que Prost était désavantagé par Honda et marginalisé par McLaren dans le garage).

        • avatar
          12 février 2015 a 10 h 34 min
          Par duracuire

          Hein ? Je n’ai jamais parlé de hiérarchie, tu pars loin là, j’ai juste dit “si tu enlèves la surface de prédilection de l’espagnol, le serbe a plus de constance, plus de titres (plus de titres du GC)

          J’ai pas du tout capté ton système de point, mais je suis d’accord avec toi, si tu fais des additions, ça additionne, et si tu fais des soustractions, bah ça soustrait :p

        • avatar
          12 février 2015 a 12 h 33 min
          Par duracuire

          En fait AXEL, ton étude à la base est intéressante, mais c’est ta conclusion qui est disproportionnée, ne serait-ce que dans le titre. J’aurais plutôt dit que l’Espagnol a en effet évolué dans un milieu très compétitif (surtout face à Federer à partir de 2005) et que Federer a tellement haussé le niveau qu’il a créé en quelque sorte indirectement les monstres que sont les Nadal et Djokovic d’aujourd’hui.

          La conclusion plus adaptée selon moi serait de titrer cet article : “Pourquoi Nadal est le plus compétitifs des années 2000-2010″.

          Cela me semblerait plus proche de la réalité.
          Toutes les tergiversations qui ont suivi pour le “débat” ne réveillent que la passion qui dort en chacun de nous (punaise j’deviens presque pouet !)

          Enfin bon, après, je comprends aussi une envie brûlante d’intitulé ton article de la sorte, c’est bien plus accrocheur pour susciter la passion une fois encore, mais pas forcément approfondir l’analyse.

          Qu’en penses-tu ?

  39. avatar
    11 février 2015 a 17 h 35 min

    DURACUIRE

    je crois que tu raisonnes dans l absolu….Tu as bien parlé de presence au haut niveau dans tous les tournois de GC. Je crois que Nadal a disputé 20 finale de GC dont je t ai donné le detail….Le limiter a la terre battue serai faire preuve de mauvaise foi , car tu effacerai volontairement 5 finales a Wimbledon 3 finales a Us open 3 finales a Open australie ce qui represente 11 finales de GC hors terre battue soit plus de 55% du total des finales de GC disputées a ce jour par NADAL.

    Concernant Tony Nadal helas si nous etions encore sur SPORTVOX je te donnerai le lien de l article que j avais redigé sur lui. tu apprendrais beaucoup de choses…Je crois qu il y a une dimension du personnage qui t echappe. Je l avais mentionnée dans mon article, permet moi de le redire ici…Entre 2005-2008 alors que tous les feru de tennis voyaient que le jeu de Nadal posait de serieux problemes a Federer. Voici ce que Tony Nadal declarait a chaque fois lors d un face a face Rafa vs Federer

    ” Federer est le meilleur joueur de l histoire,…” Alors qu il s agissait d une strategie pour “mieux endormir ” Federer et 2 fois sur 3 Federer se faisait battre a plate couture. A mon sens les propos de Tony Nadal ont toujours eu pour but de motiver son neveu, si tu ne l a pas encore compris alors tu ne cernes pas le personage.
    Plusieurs journalistes ont voulu pieger RAFA en lui disant TONY a dit ceci ou cela (voulant creer une polemique) voici la reponse de RAFA : ” Tony peut dire ce qu il veut…”

    N oublie pas une chose les NADAL dinent ensemble tous les soirs, et TONY assiste parfois aux seances de massages et c est à cet instant qu il insiste sur certains points ( Rafael au cours du match n oublie pas tel detail, pense a ceci) donc leur grande proximité sans pareil avec les autres relations entraineurs / joueurs couplée au fait que RAFA a quasiment été elevé par TONY donc……il faut reflechir par deux fois quand tu lis une declaration de TONY.

    Je te conseille de voir le film “Nadal secret d un geant” realisé par LEQUIPE21 sur Youtube et de bien lire les propos de TONY traduits et sous titrés. Tu apprendra davantage

  40. avatar
    11 février 2015 a 17 h 38 min

    Et sur 11 finales hors terre battue cela fait 5 victoires soit 45% ce qui n est pas mal.

    • avatar
      11 février 2015 a 17 h 47 min
      Par duracuire

      euh ? xD
      désolé Armand21, je ne postais l’article citant Tony Nadal que pour taquiner Axel.

      Ton commentaire montre bien que tu as raté mon ironie. Ce n’est pas grave, mais ça m’a fait bien rire.

      Et Federer c’est 25 finale de tournois du GC.
      Si tu crois que je limite Nadal à la terre battue, non. Je dis juste que sans ses résultats sur cette surface, nous n’aurions probablement pas cette discussion aujourd’hui. Et ceci est un fait. ^^

    • avatar
      11 février 2015 a 17 h 51 min
      Par duracuire

      Et il n’y a pas besoin de sous-titre d’attardés pour comprendre le sens caché des discours de Tony mdr

  41. avatar
    11 février 2015 a 17 h 54 min

    Rappelle toi Duracuire

    que TONY NADAL a declaré en 2008 apres que Nadal ait realisé un quadruplé comme BORG. ” Quand je vois Rafael sur terre battue ,je ne suis pas impressioné. BORG me donnait l impression d être invincible pas Rafael qui d apres moi peut perdre à tout moment ”

    Pour rappel BORG 46 match d invincibilité, Nadal 83 matchs

    Apres le 8e titre de Nadal Tony Nadal etait toujours convaincu de la superiorité de BORG bien que BORG ait publiquement declaré ; ” le meilleur de l histoire sur terre c est NADAL”

    Donc tu as la preuve de ce que j avance plus haut. Je souhaite que Nadal egale les 17 GC et qu un journaliste repose la question a Tony Nadal

    • avatar
      12 février 2015 a 10 h 30 min
      Par duracuire

      gné ? xD mais de quoi tu parles, je t’ai déjà dit que le vieux Tony n’était pas non plus un grand maître de la ruse hein, c’est flagrant ^^

  42. avatar
    11 février 2015 a 18 h 01 min

    Tiens je ne pensais pas qu’un sujet aussi classique puisse déchaîner autant les passions d’autant qu’il est impossible de faire changer quiconque d’avis à ce sujet :-)

    Je tiendrais à tempérer l’avis d’Axel sur le fait (qui a été rappelé dans moultes commentaires) que Nadal n’a longtemps jamais été dans la capacité de challenger Fed en dehors de la terre battue. Son statut de n°2 impliquait une confrontation en finale que l’espagnol avait bien du mal à atteindre.
    Fed restera un des seuls à avoir infligé un 6-0 au monstre de la terre battue mettant fin à une série extraordinaire de victoires. Il est aussi le joueur à avoir stoppé le monstre Djoko de 2011

    Je déteste trop les confrontations Nadal/Fed pour estimer l’espagnol au dessus du suisse :-) (la finale de RG 2008 m’a fait tellement mal alors que j’y croyais quand même un peu à 14h59….)

    • avatar
      11 février 2015 a 18 h 58 min

      @Darkrio,

      Bien vu pour le 6-0 au 3e set de Hambourg 2007.

      En effet Nadal était n°2 entre 2005 et 2007, et donc Federer n’a pas souvent rencontré Nadal en finale à part RG et Wimbledon.

      Les choses ont changé quand Djokovic a vraiment explosé en 2011, là le Suisse recontrait soit Nadal soit Nole en demi, d’où le nombre de finales de GC en chute libre depuis 2011 (3 seulement, RG 2011, Wimbledon 2012 et 2014)

      Mais encore une fois, chapeau bas pour ses 10 finales, 23 demies et 36 quarts de rang. Enormissime !

  43. avatar
    11 février 2015 a 21 h 49 min

    Duracuire

    Cite moi le tournoi de GC hors terre battue dans lequel Nadal a été 5 fois en finale pour 1 titre ( stat de NOLE a US open)

    Il ne s agait pas de respecter mon opinion mais de voir les stats.
    Et surtout d avoir l humilité de s abaisser devant la verité des stats…J ai peur que tu te detourne de la verité

    combien de finale NOLE a Wimbledon 3 a 28 ans a cet age la Nadal en avait deja jouée 5.

    Donc stat hors terre battue Nadal demeure meilleur que NOLE.

    Helas c est la verité des chiffre en GC

    concernant la blague sur les actions sur NADAL : marrante en effet.
    Je n ai jamais demandé que les gens acceptent mon opinion religieusement…Aaah non; je donne mon avis, c est tout. On peut tres bien ne pas être d’accord avec moi.

    Nadal tres fort sur terre comme Federer sur gazon…Oui ce sont des faits…. tu as raison

    DARKRIO

    quel long silence…La finale RG 2008 c est une boucherie. Le meilleur NADAL a RG…Ce gars la marchait sur l eau. Même son tournoi de 2010 (dans lequel il ne perd aucun set) n egale pas celui de 2008 dans lequel il n a disputé qu un seul set au tie break face a NOLE en demies finales. L autre tournoi similaire etant Monaco 2010

    • avatar
      12 février 2015 a 10 h 06 min

      @armand,

      Avant la finale de 2012, le tournoi RG 2012 était aussi un véritable démonstration de force de Nadal.

      Mais en effet 2008 reste la référence, avec un tout petit peu de résistance de Nole au 1er set en demi.
      Pour le reste, Verdasco, Almagro et même Federer en finale se sont fait laminés par le rouleau-compresseur majorquin, avec des scores dignes du grand Bjorn Borg qui ironie du destin était venu remettre la Coupe cette année là.

    • avatar
      12 février 2015 a 10 h 32 min
      Par duracuire

      j’ai juste dit : “si tu enlèves la terre battue, Nadal est en-dessous de Djokovic”

      Il suffit de compter, et par terre battue, je compte aussi les M1000.
      Tu vas voir, c’est tout pas beau, ça fait un gros trou :p

  44. avatar
    12 février 2015 a 7 h 10 min
    Par cyril

    Bonjour, passage rapide.

    Je ne commenterais pas de savoir qui est le meilleur entre Federer et Nadal, chacun a ses arguments.

    Mais juste un mot pour dire que ce site vit aussi car Axel écrit une bonne partie des articles à lui tout seul et sur plusieurs sports et que pour avoir depuis longtemps échangé avec lui, je peux certifier qu’il est tout ce qu’il y a de plus courtois et correct (comme l’a déjà écrit Giaccomi) et qu’il est bien plus ouvert à la discussion et aux avis des autres, contrairement à ceux qui le critiquent ici ou sur des précédents articles.

    Je ne souhaite pas lui ériger une statue non plus, s’il le fait, c’est qu’il en a l’envie et le temps, peut-être qu’il n’intervient pas assez au goût de certains sur d’autres articles (en même temps, il en écrit déjà une bonne part, cela limite forcément les occasions d’aller ailleurs, c’est quand même plus facile quand on écrit rien…), peut-être que ses choix et goûts ne plaisent pas mais je trouve assez malvenu et honteux la pluie de critiques parce que, messieurs les critiques, le jour où il ne fera plus ses articles, vous ne pourrez plus étaler vos “connaissances” ou les prédictions astrologiques.

    Ayez au moins ce respect là.

    • avatar
      12 février 2015 a 12 h 34 min
      Par duracuire

      @AXEL

      En fait, ton étude à la base est intéressante, mais c’est ta conclusion qui est disproportionnée, ne serait-ce que dans le titre. J’aurais plutôt dit que l’Espagnol a en effet évolué dans un milieu très compétitif (surtout face à Federer à partir de 2005) et que Federer a tellement haussé le niveau qu’il a créé en quelque sorte indirectement les monstres que sont les Nadal et Djokovic d’aujourd’hui.

      La conclusion plus adaptée selon moi serait de titrer cet article : “Pourquoi Nadal est le plus compétitifs des années 2000-2010″.

      Cela me semblerait plus proche de la réalité.
      Toutes les tergiversations qui ont suivi pour le “débat” ne réveillent que la passion qui dort en chacun de nous (punaise j’deviens presque pouet !)

      Enfin bon, après, je comprends aussi une envie brûlante d’intitulé ton article de la sorte, c’est bien plus accrocheur pour susciter la passion une fois encore, mais pas forcément approfondir l’analyse.
      Qu’en penses-tu ?

      • avatar
        12 février 2015 a 17 h 16 min

        @duracuire,

        Oui en effet on aurait pu l’intituler “Le plus compétitif”.

        J’avais mis “le plus grand” un peu pour provoquer les réactions c’est vrai.
        Après comme bien rappelé par Giaccomi, tout dépend du critère.

        • avatar
          12 février 2015 a 17 h 22 min
          Par duracuire

          Content qu’on converge Axel :)

          Et sinon ton analyse était très bien !! sincèrement

  45. avatar
    12 février 2015 a 15 h 57 min

    Duracuire

    Vois tu

    je t ai donné les stat des finales de nadal en GC hors terre battue

    toi en reponse tu ne m a donné aucune stat tu avance seulement des conclusions dans le vent

    Tu veux parler de MS ? je suis mort de rire Ok Nadal 8 Monaco 7 Rome 3 Madrid soit 18 MS sur 26

    Vois tu la discussion est faussée par toi des le depart

    1) tu pars du postulat NADAL= joueur de terre battue

    2) le hic c est que tu aurai aussi du dire NOLE = joueur de….

    On compare sur des bases. Or tu emets un jugement a base d un a priori

    La comparaison de joueur je ne me base pas sur les MS. Si on se base sur ce type de tournoi je peux tres bien faire le même type de conclusion que toi. Nadal 26 MS NOLE est derriere donc superiorité de Nadal point a la ligne.

    Je suis un peu surpris que tu veuille faire une analyse detaillée des stats en MS quand je te le demande en GC tu botte en touche….

    Rappelle toi que Nadal a 21 avait 3 GC NOLE a gagné son 1er GC a 21 ans donc fin du debat…

    Bref NOLE ne peut être comparé a Nadal quelque soit l angle que tu prends. NOLE 25 demi finale GC pour 8 titres….Voila des faits que tu peux commenter….

    Nadal se bat contre Sampras( a depasser en nombre de GC) et Federer( a rattraper) NOLE est loin derriere,

    ta polemique n a pas loin d être. Car aucune comparaison n est possible. Même dans les H2H en finale de GC Nadal est devant

    Meme dans les H2H globaux Nadal est devant.

    Donc j ai du mal a comprendre tes arguments car il ne repose sur rien de tangible

    Ne fais pas de l exces de zele car tu te definis comme etant un DURE A CUIRE…..

  46. avatar
    12 février 2015 a 17 h 21 min
    Par duracuire

    mdr, c’est mignon tu prends la défense d’axel, trop chou :)
    Bon, j’ai plus rien à faire ici moi. Ca sent pas bon et j’ai des choses plus intéressantes à faire en fait :)

    Tchao bobby

    ps : encore une fois, lis, lis et relis bien ce que je dis, tu ne sembles pas bien comprendre le français manifestement. Je ne t’en veux pas hein ^^

  47. avatar
    12 février 2015 a 19 h 01 min

    Duracuire ***

    rassure toi je reflechis en russe…Lol

    Nadal deja a Rio De Janeiro on aura une premiere indication de ses reglages pour la saison sur terre battue

  48. avatar
    12 février 2015 a 20 h 12 min

    Déjà Rio, bonne nouvelle, enfin du vrai tennis. Si tout est normal, on aura une finale Ferrer Nadal, dans ce cas, on en saura vraiment plus sur ce qu’on peut attendre de Nadal cette année. En 2013, il l’avait éclaté à Acapulco, ce qui avait auguré d’une grande année.

  49. avatar
    12 février 2015 a 23 h 54 min
    Par Fabien

    Hello, je vais y aller de mon petit commentaire “profane” bien que mes connaissances soient sujettes à caution car mes idoles du tennis sont Richard Gasquet et Fabrice Santoro ! Dans un registre différent, j’aime bien aussi Fognini pour son “fair play” apprécié de tous. De plus, je n’ai jamais été plus loin que la balle orange et ne vais donc pas squatter le topic “tennis”.

    OK, Nadal joue très bien au tennis, son jeu de gaucher qui lifte super bien gêne bien ses adversaires et surtout il est sur toutes les balles avec un mental de battant qui ne renonce jamais. De plus, il a l’air d’être un gentil garçon en dehors du cours. Nadal reste pour moi une référence et en tout cas une source d’inspiration inépuisable pour égayer mes parties de raquettes de plage : la remontée de short, les gros muscles, les lifts pourris, les vamos qui exaspèrent l’adversaire… Et si c’était finalement ça être le plus grand joueur des années 2000-2010 ?

    En revanche, je n’ai jamais pu m’enthousiasmer pour ce mec qui tient une telle condition physique pendant si longtemps dans un sport où le dopage sanguin est répandu voire encouragé, spécialement chez nos amis espagnols. Nadal peut mal jouer et mettre les balles dehors mais physiquement, il reste au top tout le match ou presque. Trop pour être crédible. Fatalement, sur terre battue, même quand les matchs sont mal engagés, il finit par renverser la vapeur ! Certes, ça ne suffit pas pour avoir un tel palmarès (il n’y a qu’à voir David Ferrer), certes Federer et Djokovic se font probablement aussi “oxygéner” le sang. Mais je n’ai jamais pu accrocher ! Je ne peux m’empêcher de penser à des types qui le domineraient peut-être physiquement sans tout ça mais qui sont en seconde zone face aux top players (Gaël Monfils ?).

    En fait, par sa condition physique implacable, il me fait penser à Armstrong, le tempérament mafieux en moins (ça c’est Toni qui s’en occupe) !

    • avatar
      13 février 2015 a 10 h 18 min
      Par duracuire

      mdr

      • avatar
        13 février 2015 a 11 h 51 min

        @Fabien,

        Ton post me rappelle un commentaire d’un des frères Rochus laminés par Nadal au 1er tour d’un Open d’Australie il y a 5 ou 6 ans.

        Le Belge qui n’avait pas sa langue dans sa poche avait déclaré sur l’Espagnol qqch du genre : “A ce niveau, ce n’est plus du tennis …”

        Que Nadal soit dopé (comme Federer ou Djokovic) est presque certain à 99.9 %, mais comme Armstrong d’un certain côté il mérite sa victoire, car il gère bien mieux que d’autres plein d’aspects de la préparation qui mènent à la victoire, notamment sur le plan mental, ce qui ne peut s’acquérir par une seringue ou une poche de sang transfusée.

        Idem pour Fed et Nole d’ailleurs, le dopage n’explique pas tout tant ils écrasent leur sport.

        Mental de guerrier, stakhanoviste de l’entraînement, les grands champions sont spéciaux, dopage ou pas.

        • avatar
          13 février 2015 a 22 h 08 min
          Par Fabien

          Oui, t’as raison, Nadal, il a tous les coups du tennis et une volonté à toute épreuve. C’est un authentique champion. Cependant, le tennis d’aujourd’hui est un sport épuisant où la fraîcheur physique joue beaucoup, spécialement sur terre battue et dans les longs matchs de grand chelem. Qui sait s’il serait le meilleur ou aussi lucide avec son vrai physique ?

          Cela dit, je le critique aussi parce qu’en bon Français, je préfère les types inconstants qui ont du génie. Quel plaisir de voir le Petit Caporal exulter après avoir vu ses Berbizier, Charvet, Sella, et Blanco faire tourner en bourrique une fois de plus ces Anglais stéréotypés ! Le petit Robocop de Castres qui mesure 1,65 m et passe toutes ses pénalités, aussi. Leconte, Cantona, Candeloro, Pensec et tous ces types capables du meilleur comme du pire, génial…

          Par contre, Ribéry, Benzema, Anelka et leurs potes fouteux sont aussi capables du meilleur comme du pire, mais faut pas pousser quand même : quelle médiocrité ! Quoique la vidéo d’Evra était bien sympa…

          Bon allez, je retourne travailler mes imitations d’Adam-Jalabert-Holtz-Vasseur pour cet été… et vive le tennis en pension !

  50. avatar
    13 février 2015 a 0 h 01 min

    Daniele Bracciali et Potito Starace sont suspendus quarante jours, le temps d’enquêter.L’Italien Potito Starace, 170e joueur mondial, et son compatriote Daniele Bracciali, spécialiste du double, ont été suspendus quarante jours «à titre préventif» par la fédération italienne (FIT). Ils sont «soupçonnés d’avoir altéré le résultat de certaines rencontres afin de réaliser des gains illicites à travers des paris

    PS

    Es ce le debut d une vraie enquête ou juste 2 bouc emissaire pour etouffer un scandale ?

  51. avatar
    13 février 2015 a 0 h 03 min

    MOCTE

    a mon sens Nadal est encore en grand manque de match ( condition physique) Voyons ce que la donnera au bout de 15 matchs ( 3 tournois) pour moi l essentiel ce sont les sensations (pas forcement les titres)

    Je pense qu au mental il pourra rallier la finale….ce qui m interessera le plus ce sera les sensations.(qualité de jeu)

  52. avatar
    13 février 2015 a 11 h 42 min

    Ah bah c’est cool, on a enfin de nouveaux adhérents!

    Va falloir que je ressorte les vieux débats et à coup sur on pète les 1000 commentaires et les 10000 lectures…

    Faudra faire quelque chose pour la section foot qui est sous dialyse et qui ne s’est pas relevé du départ de sebtheouf et encore moins du monopole des articles des brèvistes sans intérêt…

    Arrêtez vos débat sur nadal/fed, Super Gillou (SG) joue contre Murray à Rotterdam dans ce qu’on appelle déjà là bas comme une finale avant l’heure. Véritable révélateur, ce combat verra le vainqueur gagner un des deux futurs masters américain à venir (d’ailleurs y en a 3 là bas, c’est pas trop non??? à quand un master en Am.Sud!). Faites gaffe, ça va envoyer du lourd.

  53. avatar
    13 février 2015 a 16 h 18 min

    Oh quelle merveille, SG vient de s’offrir le finaliste du dernier OA, il est décidément immortel.

    SG gagnera donc indian wells ou miami, c’ets obligé!

  54. avatar
    13 février 2015 a 20 h 13 min

    Ouais, excellent le gilou. Encore un preuve du théorème d’Armand (ça faisait 12 défaites de suite de gilou sur murray )

  55. avatar
    13 février 2015 a 20 h 23 min

    Oui, sur le dopage il est quand même à craindre qu’un jour un scandale éclate et dans ce cas nadal pourrait sauter comme lance autrefois. Et je dois dire que ce serait tout aussi injuste qu’on lui enleve ses titres seulement à lui comme on l’a fait pour Armstrong.

    Quoi que certains pourraient en profiter, si on faisait gagner tous les finalistes contre qui il a gagnés, Federer aurait 23gc, 4 Roland, 1 Wimbledon, 1 Open d’Australie en plus, Nole en serait déjà à 11 Gc et aurait gagné roland, et surtout, mariano puerta et David Ferrer et soderling auraient gagné roland garros

    • avatar
      14 février 2015 a 15 h 27 min

      Salut Mocte,

      Oui si scandale de dopage il y a sur le tennis, et que Nadal est le seul à payer (ou alors Djokovic seul, Federer seul), ce sera aussi stupide que la jurisprudence Armstrong de l’UCI en 2012.

      Il aurait fallu déclasser depuis Miguel Indurain en 1991, quitte à faire un trou béant de plus de 20 ans.

      Et en supposant que Nadal tombe un jour pour dopage, je ne serais pas favorable à redonner 6 GC à Federer, 1 GC à Puerta, 1 GC à Soderling, 1 GC à Berdych, 1 GC à Ferrer et 4 GC à Djokovic …

      Ou même chose en cas de seule chute d’un Djokovic : 1 GC pour Tsonga, 3 GC pour Murray, 1 GC pour Federer, 3 GC pour Nadal

      Ou encore pour Federer s’il tombait : 2 GC pour Nadal, 1 GC pour Djokovic, 4 GC pour Roddick, 1 GC pour Hewitt, 1 GC pour Philippoussis, 1 GC pour Baghdatis, 3 GC pour Murray, 1 GC pour Gonzalez, 1 GC pour Soderling, 1 GC pour Agassi, 1 GC pour Safin …

  56. avatar
    13 février 2015 a 22 h 34 min

    Ouais ALCAZAR

    Simon bat murray apres 12 defaites d affilee Encore la loi des series

    Ca fait 20 fois que j en parles

    Davydenko 12 defaites d affilee face a Federer finit par gagner le 13e match
    Wawrinka 12 defaites d affilee face a Nadal fini par gagner le 13e match

    Simon 12 defaites d affilee face a Murray finit par gagner le 13e match( un vendredi 13…..ahahahahha )

  57. avatar
    13 février 2015 a 22 h 38 min

    @
    AXEL
    @
    Fabien

    Si telle est la verité alors le tennis est une vaste escroquerie car a eux trois cela fait 39 GC pourris

    • avatar
      14 février 2015 a 15 h 29 min

      Oui mais rien ne dit que Sampras, Agassi et les vainqueurs de GC des années 90 étaient propres.

      Quand on voit Kafelnikov gagner RG en 1996 en simple et en double, il y a de quoi se poser des questions …

      Surtout que le Russe ne s’entraînait presque jamais, il ne faisait que jouer en tournoi pour amasser le maximum de gains.
      Donc peu de travail physique en amont de la compétition.

      Suspicion aussi sur des Korda, Moya, Rios, Courier, Bruguera, Kuerten par exemple de mon point de vue

    • avatar
      14 février 2015 a 15 h 32 min

      @armand, oui assez surpris aussi pour le Brésil. Rio de Janeiro accueille l’ATP sur terre battue, le plus grand tennismen du pays fut un terrien (Gustavo Kuerten), bref assez étrange, mais tant mieux pour Federer qui aura plus de chances dans sa quête de médaille d’or, lui qui pourra vraiment regretter sa défaite de 2004 contre Berdych aux JO d’Athènes.

      A Nadal de leur faire un pied de nez en gagnant sur dur à Rio l’an prochain.
      Surtout qu’on sait déjà qu’à Tokyo ce sera du dur et pas de la terre battue.

    • avatar
      15 février 2015 a 12 h 17 min
      Par Fabien

      @Armand,

      On n’atteindra jamais le niveau d’escroquerie du cyclisme post’90.

      Comme le foot, le tennis est un sport où le talent et la technique comptent beaucoup plus qu’au vélo, comme le foot. Nadal a beaucoup de talent et même sans aide occulte, il a un tel mental qu’il aura travaillé très sérieusement pour avoir un super physique. De toute manière, je me trompe peut-être mais je n’ai pas l’impression que sa compétition avec les top players soit spécialement faussée par son probable dopage. La question se pose plus avec le 2ème chapeau. Le cas de Gasquet, qui était très fort chez les jeunes et très prometteur lors de son arrivée chez les pros et désormais surclassé par des joueurs comme Wavrinka m’interroge. Je ne connais pas assez le tennis pour en juger, peut-être que je me trompe totalement d’ailleurs.

      @Axel, j’ai fait ce matin un rêve que peu de gens pourraient faire. C’était le championnat du monde de cyclisme dans la dernière côte : Voeckler avec son maillot jaune s’apprête à emmener son leader (je ne sais plus qui c’était dans le rêve !), quand soudain, c’est l’attaque de… Tony Rominger qui se met 3 secondes debout puis se rassoit sur sa selle. Mais il n’est pas seul, le Polonais Zenon Jaskula parvient à recoller. Je ressentais comme une sorte d’indignation dans mon rêve “oh, non, pas eux”. Si ça ce n’est pas de l’obsession lol ?

  58. avatar
    14 février 2015 a 11 h 29 min

    Ouais, en fait ça ferait 12 GC pour nole sans Nadal.

    Mais bon, on ne réécrit pas facilement les palmarès compte tenu du dopage généralisé, Axel l’a déjà prouvé avec ses articles sur le cyclisme.

  59. avatar
    14 février 2015 a 13 h 23 min

    Nadal

    Je suis surpris que dans un pays qui possède des joueurs spécialistes de la terre battue, les Jeux se déroulent sur dur»,

    PS

    les JO de Rio auront lieu sur dur…Apres Pekin sur dur , Wimbledon sur gazon, il aurai normal qu on ai droit aux JO sur terre battue. Le choix du bresil est mauvais

  60. avatar
    14 février 2015 a 17 h 09 min

    @

    AXEL

    Agassi dans ses memoires a avoué avoir pris de la cortisone
    oui ces mecs des annees 90 qui passaient davantage de temps en boite de nuit (sans hygiene de vie) et qui gagnait des GC (a l epoque seul LEndl avait une discipline severe) ouais c est suspicieux

    Concernant le Bresil je me joins a la critique et l etonnement de Nadal

    Perso j aurai aimé la terre battue pour une simple raison…sur terre les joueurs vont au bout de l effort….les matchs auraient été plus passionants.

    ALCAZAR

    Simon corrigé par Berdych

  61. avatar
    14 février 2015 a 17 h 12 min

    Berdych tenant du titre va vendre cherement sa peau…..

  62. avatar
    14 février 2015 a 17 h 57 min

    Concernant les JO, en effet, c’est complètement incohérent, surtout qu’ils viennent de lancer un tournoi sur terre à Rio depuis l’année dernière.

    Ca me rappelle aussi Acapulco qui est passé de la terre au dur l’an dernier, j’aimerais voir un mouvement dans l’autre sens, avec pourquoi pas Miami et Key Biscayne sur terre…

  63. avatar
    14 février 2015 a 17 h 58 min

    Pardon, Key Biscayne est à Miami (enfin les deux sont séparés d’un simple pont) Je voulais dire Indian Wells.

  64. avatar
    14 février 2015 a 21 h 32 min

    Ce sera Wawrinka Berdych ……

  65. avatar
    15 février 2015 a 20 h 51 min

    Apres un GC, un MS Il faudrait dire qu il avait commence par gagner en atp 250…..Bon apres un GC, un MS voila Wawrinka qui triomphe en ATP 500.

    Pour ceux qui en doutaient STAN est la et bien la…..Il a gagné toute la hierarchie de titres en tennis

    Je me pose des questions concernant Berdych….au vu du deroulé de ses tournoi de feu ( Aussie 2014, Rotterdam 2015) on comprend qu il ne gagnera presque plus rien….(en Atp 500, MS ou GC)

  66. avatar
    15 février 2015 a 20 h 52 min

    MOCTE

    je partage ton avis concernant la terre battue….Vivement un changement. Pour memoire le seul changement dans ce sens a ete Madrid ( de l indoor vers la terre battue)

  67. avatar
    15 février 2015 a 20 h 55 min

    Berdych

    J’avais beau agresser Stan avec de lourds coups droits, la balle revenait toujours. Il a fait un gros match. J’ai toujours autant de difficulté à appréhender son jeu

  68. avatar
    16 février 2015 a 11 h 23 min

    Je ne commente pas les défaites de SG, seulement les victoires, ça me prend moins de temps…

    Bah, Murray était venu à Rotterdam surement encaisser un chèque et filer à l’anglaise vite fait bien fait…

    Gilles a toujours du mal avec ses débuts de match et surtout son service qui ne lui donne quasiment plus de points gratuits maintenant. Il va falloir qu’il varie plus ses zones de frappes.

  69. avatar
    16 février 2015 a 13 h 05 min

    Berdych est un loser, comme David Ferrer. Tous les deux sont très réguliers, mais une incapacité à gagner des finales ou des demies qui font d’eux des joueurs sans gros palmarès.

    1 titre à Bercy chacun (2005 Berdych, 2012 Ferrer), 1 finale de GC chacun (Wimbledon 2010 Berdych, Roland-Garros 2013 Ferrer) et tant d’occasions manquées !

    Quant à Wawrinka, il confirme sa régularité et son beau début de saison, je pense qu’il sera au moins n°3 mondial, voire même n°2 derrière Djokovic.

  70. avatar
    16 février 2015 a 14 h 13 min

    1. Novak Djokovic (SRB) 13.045
    2. Roger Federer (SUI) 9.205
    3. Rafael Nadal (ESP) 5.745
    4. Andy Murray (GBR) 5.460
    5. Kei Nishikori (JPN) 5.205
    6. Milos Raonic (CAN) 4.980
    7. Stan Wawrinka (SUI) 4.550 (+1)

    PS

    Perso je crois que Wawrinka peut remonter a la n 5 atp
    Berdych se stabilisant a la 7-8e atp

  71. avatar
    16 février 2015 a 20 h 44 min

    une premiere depuis 10 ans Nadal arrivera a Barcelone puis Monaco sans être tenant du titre

  72. avatar
    17 février 2015 a 0 h 32 min

    La Fédération française de tennis a fait part lundi de son “incompréhension” après les conclusions d’un rapport d’experts publié par le ministère de l’Ecologie concluant à la “faisabilité” du projet alternatif de modernisation de Roland-Garros préservant l’intégrité du Jardin des Serres d’Auteuil.

    “La Fédération exprime son incompréhension devant les conclusions paradoxales du rapport du Conseil général de l?environnement et du développement durable (…) concernant le projet de modernisation du stade Roland-Garros et appelle à l’aboutissement rapide de l’instruction des permis de construire”, écrit la FFT dans un communiqué.

    AFP

    Le rififi a la francaise on n a pas fini de rigoler

  73. avatar
    17 février 2015 a 0 h 39 min

    Demain Nadal croisera le fer avec Belucci….Je me souviens d un Nole Belucci a Madrid au cours duquel Nole avait bien bavé

  74. avatar
    17 février 2015 a 0 h 51 min

    je regarde Robredo vs Ymer. Il a quelques phases de jeu interessante le jeune suedois… Esperons qu il grandira en maturité tres vite

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter