Wimbledon : favoris et outsiders
Photo Panoramic

Wimbledon : favoris et outsiders

La tradition et le talent se donnent rendez-vous du 3 au 16 juillet pour l’édition 2017 de Wimbledon. Le plus ancien tournoi de tennis de la planète prend ses quartiers au sud-ouest de Londres. L'unique grand chelem sur gazon de la saison est un rendez-vous incontournable de l’année sportive. Cette année encore le suspens est à son comble. Voici les favoris et les outsiers de l'édition 2017 que vous propose Antosport.

Roger Federer, l’héroïque

Et oui ! Le talentueux Suisse de 35 ans fait encore parler de lui en raison de ses performances époustouflantes ! Dès le début de l’année, il a remporté l’Open d’Australie après plusieurs matches très disputés, dont un dernier face à Rafael Nadal. Il a ensuite gagné presque successivement Indian Wells, face à son acolyte Wawrinka, puis l’Open de Miami face à Rafael Nadal, qui a cumulé les finales perdues contre le Suisse.

Les seules contre-performances enregistrées par Federer ont eu lieu à Dubaï puis Stuttgart. Ce week-end, il a encore soulevé le trophée du tournoi de Halle : bref, il fait bonne impression avant Wimbledon et est notre grand favori pour le Grand Chelem.

Andy Murray, l’incontournable

L’Ecossais se présente comme l’un des favoris de ce Wimbledon 2017 mais également en tant que tenant du titre. Son début d’année a été un peu compliqué : sa saison avait été lancée par le tournoi de Doha au Qatar, où il avait proposé un bon jeu mais insuffisant pour battre Novak Djokovic en finale. Il a ensuite été décevant lors de l’Open d’Australie, éliminé dès les huitièmes de finale en quatre sets. Il s’est consolé en remportant de manière remarquable le tournoi de Dubai.

Mais en 2017, Murray manque de régularité : il a très rapidement perdu à Indian Wells face au Canadien Pospisil, enchaînant ensuite les tournois sans concrétiser. Il sort de Miami après une blessure à l’épaule, est éliminé en huitièmes de finale à Monte Carlo puis en demi-finale à Barcelone face au talentueux Dominic Thiem dont je vais vous parler par la suite. Il a montré un beau visage lors des Internationaux de France 2017, arrivant avec plus ou moins de difficulté en demi-finale pour s’incliner face à Stan Wawrinka. Il vient cependant d’être éliminé dès le premier tour au Queen’s, soulignant une fois de plus ses problèmes pour enchaîner les bonnes performances.

Novak Djokovic, le retour ?

Novak Djokovic s’inscrit parmi les prétendants au titre pour ce Wimbledon 2017, même s’il reste sur une saison en demi-teinte et semble loin de son niveau de jeu de 2016. Cela avait pourtant bien commencé en gagnant le titre à Doha face à Murray. Cependant, lors du premier grand rendez-vous, Novak Djokovic est éliminé dès le deuxième tour face à Istomin. A Acapulco, il sort dès les quarts de finale face à l’Australien Nick Kyrgios (20ème mondial) qui fait partie des outsiders pour ce Wimbledon 2017.

Vient ensuite la saison sur terre : à Monte-Carlo, il s’incline encore une fois en quarts de finale face à David Goffin, tête de série n°10. Les performances sont correctes puisqu’il reste tête de série n°4 mais elles s’arrêtent au porte du carré final, comme lors du grand chelem de Roland Garros où son cas a été expédié par le prometteur Dominic Thiem en quarts. Djokovic saura-t-il se remettre sur la bonne voie et utiliser son expertise pour hausser son niveau de jeu lors de Wimbledon 2017 ? A suivre…

Rafael Nadal, la suite logique ?

Une année très impressionnante pour Rafael Nadal qui a proposé un excellent tennis dans ses nombreux tournois. Il s’est dirigé vers l’Open d’Australie avec ambition et détermination : tour après tour, il est arrivé jusqu’en finale face à Roger Federer pour un match très attendu qui a tenu toutes ses promesses mais a tourné à l’avantage du Suisse. Il a ensuite dominé l’Open du Mexique, ne concédant pas un seul set jusqu’en finale ou il s’est incliné face à l’Américain Querray. Nadal s’est ensuite incliné à Indian Wells et Miami face au patron Federer.

Il a ensuite remporté haut la main les tournois de Monte-Carlo et de Barcelone, signant à chaque fois une Decima… Impressionnant. Sa technique sans faille lui a ensuite permis de remporter Rolland Garros avec la manière puisqu’il n’a pas concédé un seul set dans le tournoi et a dominé la finale face au Suisse Wawrinka. Sa saison 2017 est impériale et pourrait devenir la meilleure de sa carrière s’il venait à remporter le prestigieux tournoi du grand chelem sur gazon qui n’est pas sa surface de prédilection.

Et aux niveaux des outsiders…

Stanislas Wawrinka : Demi-finaliste de l’Open d’Australie et finaliste de Roland-Garros, Wawrinka est l’outsider n°1.

Milos Raonic : Finaliste de la dernière édition, le Canadien, auteur d’une saison correcte et réputé pour son esprit revanchard et ses matches à rallonge, pourrait créer la surprise.

Dominic Thiem : Un jeune joueur très polyvalent, auteur d’un bon Roland-Garros 2017, qui aura à cœur d’aller chercher le carré final de ce tournoi de prestige auquel il n’as pas participé l’année dernière.

Alexander Zverev : Trois finales cette saison dont celle de Rome malheureusement perdue face à Djokovic malgré un excellent parcours ! Décevant à Roland Garros, il reste sur une finale à Halle face au grand Roger Federer qui a dominé assez largement la rencontre.

Marin Cilic : Titré à Istanbul et finaliste au Queen’s, le Croate peut prétendre au dernier carré après trois éditions de Wimbledon où il a atteint les quarts de finale.

  1. avatar
    26 juin 2017 a 13 h 53 min

    Merci pour l’article !

    Je suis globalement d’accord avec ta sélection, mais évidemment ça ne serait pas intéressant si personne ne venait pinailler sur la présence ou l’absence des uns et des autres. Pinaillons donc ;-)

    J’ajouterai en outsider: Feliciano Lopez qui nous réalise une remarquable saison sur gazon (finale à Stuttgart et vainqueur au Queen’s). Son jeu colle bien à la surface et s’il part de loin pour viser la victoire finale, il va surement faire des dégâts sur le trajet. Je pense que tous les cadors croisent les doigts pour l’affronter le plus tard possible.

    Dans le même genre de coupeurs de tête, Dimitrov peut participer. Il revient à un niveau plus que correct cette année et a souvent eu de bons résultats sur gazon. Maintenant, avec lui c’est souvent tout ou rien.

    Enfin, je ne suis pas d’accord avec toi quand au statut d’outsider n°1 pour Wawrinka. Il réalise une belle saison mais le gazon n’est pas sa surface de prédilection et il n’a jamais dépassé les 1/4 à wimbledon). Alors évidemment, Stan the Man nous a habitués à délivrer là où on ne l’attend pas mais une victoire finale serait quand même très surprenante.

    • avatar
      26 juin 2017 a 19 h 18 min
      Par A. Dou

      Il n’y a pas de quoi c’est avec plaisir !
      Je suis d’accord avec toi Feliciano Lopez est auteur d’une bonne saison sur gazon mais pour le moment il n’a jamais réussi véritablement a performer dans les grands chelems. Alors mon avis reste partagé. Rappelons que cette saison il signe 20 victoires pour 13 défaites. A suivre…
      Concernant Grigor Dimitrov, une bonne saison et un très bon Open d’Australie, comme tu le soulignes il manque de régularité, il pourrait donc être outsiders dans de nombreux tournoi mais en vue des performances récentes de Federer, Nadal et bien d’autres je pense qu’il n’atteindra pas la carré final et qui ne feras pas mieux qu’a son dernier Wimbledon (1/16 de finale).
      Enfin, pour Wawrinka je pense que ce joueur est très polyvalent et qu’il réalise malgré le fait qu’il ne concrétise pas une bonne saison. Effectivement ce n’est pas sa surface de prédilection mais c’est le seul titre du grand chelem qu’il n’a pas remporté : alors pourquoi pas ?

  2. avatar
    26 juin 2017 a 19 h 12 min
    Par Elvis

    Très bon article.

    Une petite erreur cependant, Zverev n’a pas perdu contre Djokovic à Rome.

    J’espere voir Federer gagner pour la 8ème fois!!

  3. avatar
    26 juin 2017 a 20 h 12 min

    Je ne vois ni Djoko ni Murray faire un retour tonitruant sur ce Wimbledon là. Leur niveau actuel ne me semble pas leur donner les clés contre Fed ou même un Nadal du moment, même si pour ce dernier il reste un gros point d’interrogation sur l’enchaînement TB gazon cette saison. Mais les outsiders cités (Cilic, Raonic (remis?), lopez. ..) peuvent faire “le sale boulot ” avec nos 2 trentenaires détenteur des 1ers GC DE l’année. Mais il me semblent qu’ils ont plutôt des profils de coupeur de têtes que de vainqueur potentiel. ..
    Thiem, Zverev et même Wawrinka (erreur Louharse il a déjà été en 1/2) sur gazon je n’y crois pas du tout ; une 1/2 serait déjà un beau résultat pour ceux là.
    En cas d’un potentiel remake de 2008, je pense que le grand Suisse aura soif de revanche, d’exploit (8 titres, 11 finales, plus vieux vainqueur etc.) et de confirmer qu’il a peut-être trouvé les clés face à son homologue ( son supérieur !!) terrien.
    Il faut attendre le tirage pour faire des pronostics plausibles…

    • avatar
      29 juin 2017 a 4 h 54 min
      Par olivier

      Oui, le tirage au sort est fondamental: Le danger est grand pour les favoris de chuter tôt, notamment quand il y a des manques de repères et de certitudes. Le 3e tour est très dangereux avec des coupeurs de tête comme Kyrgios, un des plus dangereux à ce stade de la compétition. Ensuite, mieux vaut ne pas tirer Zverev en 1/8e ou Raonic en quart!
      Celui ayant le plus de certitude sur herbe est Fed avec ses 9 Halle, ses 7 Wimbledon, sa superbe démonstration face à Zverev et il est donc le favori logique. Pour Murray et Nole, tout dépend d’eux et il faut voir s’ils sauront enfin retrouver tous leurs moyens pour avoir de bonnes chances de l’emporter.
      Rafa sur herbe actuellement? Assez peu probable sur le papier mais qui sait? cette édition semble en effet très ouverte.

  4. avatar
    27 juin 2017 a 1 h 50 min
    Par Houngbedji Marc

    Pas mal d’erreurs …
    Le Zverev qui a battu Murray à l’OA n’est pas celui qui est 12 ème mondial aujourd’hui, Istomin était pas 33 eme quand il a battu Djoko à l’OA

  5. avatar
    27 juin 2017 a 9 h 58 min
    Par A. Dou

    Merci Elvis, ça fait plaisir

  6. avatar
    27 juin 2017 a 10 h 05 min
    Par A. Dou

    Je suis assez d’accord avec ton analyse Lauchou. Pour moi le coupeur de tête le plus dangereux peut être Raonic! Mais effectivement comme tu le soulignes Murray et Djokovic vont devoir se donner à 100% et réalisé un sans faute pour pouvoir prétendre au titre car il y a un Federer en face qui jusque là , a réalisé une belle saison et peu de raté.

  7. avatar
    27 juin 2017 a 10 h 07 min
    Par A. Dou

    Toute mes excuses Marc , effectivement ce n’était pas le bon Zverev… Concernant Istom cependant je confirme qu’il était bien 33eme!

  8. avatar
    27 juin 2017 a 11 h 31 min
    Par Cullen

    Je vous trouve bien clément avec l’auteur parce que, outre quelques approximations (confondre Mischa et Alexander Zverev), mettre dans les favoris les 4 meilleurs joueurs du monde, sachant qu’en dehors de Cilic à l’US Open 2014, aucun joueur classé au-delà de la 5ème place n’a remporté un tournoi du Grand Chelem depuis mathusalem ça n’est quand même pas très risqué :-) Et comme quelqu’un l’a fait remarqué, y ajouter en plus Wawrinka, allergique à l’herbe, ça ne témoigne pas d’une grande connaissance tennistique (sans méchanceté aucune). Et j’espère que le Suisse ne me fera pas mentir d’ailleurs :-)

    Federer sera évidemment le grand favori, il est monté en régime depuis son retour à la compétition, et après une élimination prématurée à Stuttgart (contre un bon joueur de gazon), il s’est pleinement rassuré cette semaine. Nadal qui a retrouvé des couleurs sera un candidat aussi mais ça dépendra vraiment du tirage, notamment la première semaine, car les conditions de jeu y sont encore favorables aux attaquants et s’il tombe sur un spécialiste avant que le gazon ne se désagrège, il pourrait très bien se faire sortir prématurément comme c’est le cas depuis 2012. Murray lui est toujours n°1 mondial et tenant du titre, à partir de là il est forcément à ranger du côté des favoris, d’autant qu’il sera chez lui ou presque avec la motivation que ça implique. Mais j’ai quand même du mal à le voir gagner. Djokovic est un peu comme lui, éclipsé par les deux vétérans du circuit depuis le début de saison, mais je ne le trouve plus assez concerné pour réussir un exploit. Parmi les poils à gratter, outre Lopez et Cilic, on pourrait rajouter Kyrgios, qui finira bien par exploiter son énorme potentiel un jour, ou encore Mischa Zverev qui a plus le jeu pour embêter que son petit frère.

    Un mot sur les Français. Gasquet semble avoir le meilleur potentiel mais le Biterrois a (encore) montré des limites en demi-finale à Halle en paraissant cuit physiquement au troisième set… Reste Lucas Pouille qui a récemment battu Lopez en finale à Stuttgart mais une présence en seconde semaine serait déjà pas mal pour lui.

  9. avatar
    27 juin 2017 a 12 h 50 min
    Par A. Dou

    Salut Cullen! Forcément pour des sujets comme ça il faut débattre alors oui je suis d’accord sur certains points de ton analyse! Concernant mes erreurs je m’en excuses mais comme mon article je trouve est assez complet et descriptif les erreurs reste minimes! Concernant Wawrinka je l’ai mis comme principal outsiders et non comme un favoris donc je ne vois pas trop en quoi on devrait s’acharner sur mon article

    • avatar
      27 juin 2017 a 16 h 55 min
      Par Cullen

      Oh il n’y avait vraiment rien de méchant dans mes propos (je l’ai d’ailleurs précisé), simplement il faut bien reconnaitre que l’argumentation est un peu légère. Mais c’est pas grave car comme tu le dis toi-même, ça permet de débattre et c’est bien là l’essentiel.

  10. avatar
    27 juin 2017 a 14 h 08 min

    @Lauchou

    Pour Wawrinka, tu parles de Wimbledon ou tous tournois sur gazon confondus ? Car à moins que je ne sache pas à lire les tableaux wikipedia (auquel cas, rachetez moi des lunettes ^^), Stan est allé deux fois en 1/4 (2014 et 2015 où il a perdu contre Federer et Gasquet) mais n’a pas réalisé de meilleurs résultats (et je ne parle pas des JO de 2012 où il s’est incliné dès le 1er tour).

    @Cullen
    Je suis d’accord avec toi pour Kyrgios qui mérite pleinement l’étiquette d’outsider. S’il ne sera certainement jamais n°1, je serai très étonné qu’il n’arrive jamais à accrocher un Grand Chelem tant il est talentueux et résistant à la pression des gros matchs.

    Et j’avais pensé également à faire un petit point chauvin dans mon commentaire mais comme toi, je ne crois pas trop aux chances françaises cette année. Quelle dommage pourtant, ça aurait été l’année idéale pour un Gasquet ou un Tsonga en pleine forme, entre les favoris revenant de blessure ou toujours blessés au mental.

  11. avatar
    27 juin 2017 a 16 h 40 min

    Roger Federer est LE favori de ce Wimbledon mais le Suisse devra se méfier car le tennis est devenu fou depuis un an : Djokovic qui tombe de Charbyde en Scylla après son légendaire Nole Slam, Wawrinka qui prend de plus en plus souvent son costume de loup-garou, Nadal sorti de ses oubliettes pour conquerir la Decima à Paris, Murray champion olympique à Rio de Janeiro et Hercule du 2e semestre 2016 avant de se reveler incapable d’enfiler le costume du king de l’ATP …

    Il y a un joueur que l’auteur a oublié et don’t il faut se méfier comme de la peste sur gazon : le géant argentin Juan Martin Del Potro, demi-finaliste des JO 2012 à Londres et de Wimbledon 2013.

    Mon pronostic ? Federer 40 % de chances de gagner ce Wimbledon 2017, Murray 20 %, Nadal 10 %, Del Potro 10%, Djokovic 5 %, Zverev 5%, Raonic 5 %, Wawrinka 5 %.

  12. avatar
    27 juin 2017 a 17 h 15 min

    Méa culpa. Je croyais qu’il avait fait une 1/2. Pour le reste je maintiens qu’il n’est même pas outsider et ça restera peut être d’ailleurs son seul échec en GC. Je dis ça tout en l’appréciant beaucoup.
    Kyrgios oui mais je crois qu’il est blessé ou en tout cas pas au top. C’est le seul que je vois au mieux de sa forme embêter Federer lui même au top…

  13. avatar
    27 juin 2017 a 21 h 12 min

    Axel je demandais ton prono sur un autre film, je l’ai !
    Pas mal les %âges, je me lance. ..
    Fed 50%, Nadal 20% ( mais je triche, j’y ajoute s’il est en 2e semaine ) , Kyrgios et Murray 10 (parce qu’ils ne sont pas au top physiquement ) et 5% du gâteau pour tous les outsiders. Attention WIM c’est souvent des surprises mais en cours de chemin, rarement pour le résultat final…Quel est le dernier vainqueur surprise ?

    • avatar
      28 juin 2017 a 14 h 28 min
      Par Cullen

      Le dernier vainqueur surprise ? Je dirai Hewitt en 2002. Certes il était n°1 mondial et assez à l’aise sur gazon mais jusque-là, seuls les serveurs volleyeurs parvenaient à s’imposer là-bas. La finale contre Nalbandian lors de laquelle il n’y avait pas eu une seule montée au filet avait d’ailleurs beaucoup choqué à l’époque. Aujourd’hui on est presque blasé…

      Sinon, les têtes de séries ont été désignées. A priori Federer et Nadal ne pourront pas s’affronter avant la finale. Je ne me lance pas pour l’instant dans des pronostics, le tirage au sort sera déterminant.

  14. avatar
    28 juin 2017 a 10 h 40 min

    Le dernier vainqueur surprise à Wimbledon ? Ce serait injure que de coller cette étiquette à Goran Ivanisevic laureate 2001 avec une wild-card mais triple finaliste auparavant en 1992, 1994 et 1998.

    allez on va dire Sitch en 1991 ou Krajicek en 1996 mais ça fera ptet grincer quelques dents.

  15. avatar
    28 juin 2017 a 20 h 51 min
    Par the sampras

    La victoire à Halle, la prestation quasi-parfaite en finale et le trophée remis par Eva Herzigova avec la bise en prime : Federer arrivera effectivement avec le plein de confiance.
    Attention aux outsiders surtout sur gazon : Lopez, Kyrgios, Karlovic, Isner, Querrey, Del Potro, Kachanov : ça c’est la liste non exhaustive des adversaires possibles au 3ème tour pour les cadors.

  16. avatar
    28 juin 2017 a 21 h 35 min

    Merci messieurs, je n’en attendais pas moins de vous !
    je suis d’accord avec Axel, Stich et krajicek’en effet je pensais à eux et vous conviendrez que ça commence à remonter non? Ivanisevic à suivre saisir sa dernière chance mais quel ennui!! Rafter le méritait autrement plus et avait une autre classe!
    Moins d’accord avec Cullen. Tu donnes d’ailleurs toi même les arguments sur le côté pas si surprenant que ça de la victoire de Hewitt. Quant aux serveurs volleyeurs c’est un peu oublier Agassi, 10 ans plus tot non? Le parallèle avec la victoire de Hewitt me paraît d’ailleurs frappante même si Dédé tentait plus de conclure au filet…
    Attendons à présent le tableau peut-être plus encore la 2e semaine, mais j’aimerais et crois à une revanche de Federer sur Nadal 2008 et Djoko 2015 et 2016. Je le crois supérieur à eux sur gazon ( et dur d’ailleurs ) en ce moment s’il garde cette forme. Et contre l’un ou l’autre il y a encore peu je n’y croyais absolument plus…battre les 2 à la suite serait en revanche peut-être un peu dur…

    • avatar
      29 juin 2017 a 10 h 59 min
      Par Cullen

      Stich et Krajicek n’étaient peut-être pas favoris à l’époque mais s’il avait dû y avoir une surprise l’année de leur succès, c’est eux qui étaient les plus à même de la créer. Ce sont les deux seuls joueurs de sa génération (avec Bruguera mais lui c’est grâce à la terre battue) à avoir un bilan positif contre Sampras. Et ils avaient vraiment le jeu adéquat pour briller sur gazon. Sinon, moi aussi j’aurai bien aimé voir Rafter (ou Henman) triompher à Wimbledon, ils avaient un peu la même élégance qu’Edberg mais, même si c’était surtout une machine à aces, le destin d’Ivanisevic à Londres (bénéficiant in extremis d’une wild-card pour ses 3 finales perdues) est quand-même extraordinaire.

      • avatar
        29 juin 2017 a 13 h 59 min

        Federer a toujours été meilleur que Nadal et Djokovic à Wimbledon.

        En 2008 le Suisse perd à Londres car il n’avait pas digéré le bagel parisien infligé par Nadal (6-1, 6-3, 6-0).
        Certes l’Espagnol restait sur 2 finales perdues (2006, 2007) et en jouera encore 2 autres après à Wimbledon (2010 gagnée contre Berdych et 2011 perdue contre Djokovic), mais le Suisse est largement au-dessus de Nadal sur gazon.

        Pour Djokovic, il perd en 2012 en demie contre Rodgeur, mais se venge par 2 finales gagnées en 2014 (sublime en 5 sets) et 2015.
        En 2014, le Serbe sortait d’un an et demi de disette en GC après son 6e titre acquis à Melbourne en 2013, donc grosse pression, mais en face aussi pour le Bâlois qui visait déjà son 18e titre.

        En 2015, à part au 2e set, pas de match tant Nole était supérieur.
        Mais globalement, il n’y a pas photo au vu de leurs carrieres respectives, Federer est un vrai jardinier, Djokovic beaucoup moins.

        Sur dur enfin, c’est LA surface où il y a débat entre le Suisse et le Serbe, idem pour l’indoor. Je mets Fed Ex légèrement devant en dur outdoor car Nole a trop souvent foiré ses finales new-yorkaises à l’US Open (5 perdues sur 7), mais le Djoker légèrement devant en indoor, car 5 Masters Cup et 4 titres à Paris-Bercy (contre 6 et 1 pour le Suisse respectivement).

        @Cullen, oui et non pour Hewitt en 2002, puisque Sampras était alors jugé incapable de remonter sur son trône (ce que confirmera sa défaite contre Bastl sur le court n°2 alias le cimetière des champions), qu’Henman semblait plafonner en demie (ce sera encore le cas), il ne restait plus grand monde en face : Federer (battu au 1er tour par Ancic alors), Rafter ou Agassi. La victoire de l’Australien était logique, c’était le numéro 1 mondial et il n’était pas dégueulasse au service.

  17. avatar
    29 juin 2017 a 14 h 34 min

    J’aurais de loin comme toi, Cullen, aimé voire triompher Henmann et son beau tennis d’attaquant volleyeur triompher devant le public britannique. Et ce plutôt que ce grincheux de Murray dont le tennis et la personnalité me font le même effet que son mentor, Lendl…Certes il est efficace…
    Rafter et WIM font partie des rdv manqués de l’Histoire du tennis, Henman peut être un peu moins…
    Ivanisevic? Oui, bof…
    Stich, attaquant de grande classe! Très grand volleyeur, l’un des rares à exceller des 2 côtés (comme Rafter et Krajicek d’ailleurs) alors que Sampras était meilleur en coup droit, Edberg Becker et Mac en revers. Un attaquant académique, relativement solide au fond de cours aussi, presque un peu à l’ancienne, comme Henman.

  18. avatar
    30 juin 2017 a 10 h 58 min

    Je suis d’accord avec Axel, Fed a importé dans son jardin sa psychose nadalienne (et j’ajouterais son orgueil blessé). Tout comme d’ailleurs il l’a fait 6 mois + tard en Australie sur une surface où là aussi(E ;-) ) il était je pense supérieur…Qu’on ne me fasse pas croire que le légendaire lasso lifté du gaucher Ibérique avait la même efficacité sur ces 2 surfaces! Ça n’enlève rien aux efforts de l’Espagnol pour progresser ailleurs que sur TB mais il y a toujours eu une part de complexe (j’irai jusqu’à 50% sur surface rapide) et une part de efficacité technico-tactique Nadalienne dans leur H2H. Et c’est à tout à l’ honneur de l’enfant de (la) Bâle d’avoir enfin vaincu en 2017 le “signe Espagnol” sur le lieu du crime australiende 2009 (“it’s killing me!”). J’avoue un peu honteux que je ne lui donnais aucune chance…

    A lui, pour revenir au sujet du fil, de boucler la boucle dans son jardin cette année s’ils sont au rdv! Je lui donne cette fois-ci 80% de chances dans un tel scénario au regard des 4 dernières victoires consécutives, 5 sets compris!

    Et pourquoi ne pas signer un petit chelem de type “oeil pour oeil, dent pour dent, bagel pour bagel” et célébrer les 10 ans du 6/0 de 2008 (une spécialité de la boucherie-charcuterie Nadal, petite échoppe renommée de la porte d’Auteuil) en en collant un à Rafa à RG 2018?? On a le droit d’aimer la Science Fiction, non ?! ;-)

  19. avatar
    30 juin 2017 a 16 h 35 min
    Par Cullen

    Là je ne vous suis pas du tout. Les effets du lift de Nadal étaient peut-être moins marqués à Melbourne en 2009 qu’à RG à la même période mais ils étaient suffisamment efficaces pour que l’Espagnol en abuse et en abuse encore sur le revers du Suisse. C’est cette technique et uniquement cette technique qui a permis à Nadal de s’imposer à Wimbledon en 2008 et à Melbourne l’année suivante, d’autant que l’Espagnol était alors au sommet de sa forme. Je ne crois pas une seconde à cette histoire de “bête noire”, d’obstacle psychologique supplémentaire qu’aurait à franchir Federer au moment d’affronter Nadal. A Roland Garros il s’est peut-être rapidement fait une raison, ce qui pourrait expliquer que l’humiliation subie en 2008 ne l’a pas tellement affecté. En revanche, il ne s’est jamais présenté en victime expiatoire à Melbourne et encore moins à Wimbledon, tournoi qu’il a toujours considéré au-dessus des autres et avec qui il a une relation très particulière (rappelez-vous le contraste pendant la remise des prix, très détaché à Paris et en larmes à Londres). Et encore une fois, si Nadal avait atteint la finale plus souvent à Melbourne et à New-York au moment où le Suisse était sur un nuage, le ratio victoires/défaites entre les deux hommes ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui et on ne parlerait même pas de ce soit-disant complexe.

    Sinon, le tirage au sort a eu lieu et même si je ne l’ai pas encore analysé de près, le tableau a l’air assez équilibré. On peut se mettre à rêver d’une nouvelle finale entre Federer et Nadal, ça ne serait pas pour me déplaire, surtout si le Suisse s’impose pour devenir le seul recordman de victoires dans le plus grand tournoi au monde.

    • avatar
      2 juillet 2017 a 6 h 58 min

      Salut Cullen,

      En 2008 à Paris après le 6-0 Federer est sonné, abasourdi, il ne réalise pas.
      Mais c’est bien ce bagel qui lui a fait tant de mal mentalement lors de la finale 2008 de Wimbledon.

      Sans cela, il n’aurait ptet pas perdu les 2 premiers sets 6-4. Bref, avec des si …

      Quand à sa réaction en 2008 à Londres, elle est compréhensible, c’était son jardin avec 5 titres de rang, Bjorn Borg égalé.
      Idem pour 2009 à Melbourne où il perdait un 3e GC sur l’année glissante face à Rafa, lequel n’avait alors que 22 ans. L’horizon semblait bien gris pour le Suisse, avec en prime Djokovic et Murray derrière …

      Le lift de Nadal (ainsi que le fait qu’il soit gaucher) a toujours gêné Federer mais rien à voir entre la terre et les autres surfaces. Mais par dessus tout, c’est cette combativité hors normes que le Suisse n’avait pas l’habitude de voir en face lui, tant de joueurs sombrant face aux coups virtuoses du maestro …

      Un mot sur le Serbe, espérons que son titre à Eastbourne et l’apport de Mario Ancic vont lui faire du bien, on espère qu’il va revenir dans le jeu …

  20. avatar
    30 juin 2017 a 17 h 06 min
    Par Jean 06350

    Très intéressant tous vos commentaires

    N’oublions pas non plus que Federer a mis 3 bagels à Nadal dont 1 à Wimbledon en 2006 – mais je n’enterrerai pas trop vite Nadal sur gazon : avant d’avoir battu Fed à W2008, ils avaient disputé une finale de dingos à Wimbledon en 2007 (aujourd’hui beaucoup de spécialistes pensent que sur la qualité tennistique pure, la finale de 2007 a été supérieure même à celle de 2008), or Nadal est passé très près de la victoire et avait les armes pour battre Federer sur gazon …

    Certes Nadal va devoir affronter une première semaine piégeuse avec de gros et rapides serveurs … et une herbe rapide non delitée mais s’il passe l’écueil, avec un gazon qui ressemblera de plus en plus à la terre battue je n’hésite pas à placer Rafa favori 1 et bien sûr Federer en 2 du fait que Djokovic et Murray sont inconstants … Wawrinka peut-être mais s’il tombe sur Federer il sera battu (ou s’il tombe sur Rafa)

  21. avatar
    30 juin 2017 a 18 h 07 min
    Par Jean 06350

    Pour préciser ma réponse à Lauchou

    Les 3 bagels que le Maître (Federer) a infligés au Maestro espagnol

    W2006, finale, 1er set
    Hambourg 2007, finale, 3e et dernier set (oui c’était bien sur TB)
    Masters de Londres (demi-finales mais je ne suis pas sûr) 2011 qui a vu le 6e sacre du Bâlois … un de ses nombreux records)

  22. avatar
    30 juin 2017 a 18 h 28 min

    Pas très grave Cullen, nous ne sommes d’accord sur l’aspect psy de la relation Nadal Federer mais nous nous rejoignons sur l’idée que Nadal a faussé la donne en n’étant pas toujours au RDV en finale, on en a parlé ailleurs. Je dis juste que cette année Federer s’est fait violence et ne s’est pas laissé embarquer dans les filières démoniaques (et je rajoute un peu faciles) de l’Espagnol. Et qu’il aurait dû le faire bien plus tôt dans leur h2h, quitte à se faire transpercer plus souvent plutôt que de jouer avec orgueil au jeu funeste “mon petit gars je vais te battre à ton propre jeu”…J’ai même entendu Edberg (mon autre chouchou, d’où mon avatar ) l’expliquer clairement dans une interview, bien avant de coacher Fed.
    A présent faisons 2 rêves concernant ces 2 monstres
    Une finale à WIM avec le résultat que nous sommes nombreux à souhaiter
    Une à Flushing inédite pour le coup même si je pense que d’ici là Djoko et Murray se seront peut être refait la santé qu’ils ne semblent pas avoir retrouvée en abordant ce 3ème GC…
    JEAN Nadal favori je ne suis pas d’accord, objectivement, en revanche oui pour la comparaison entre 2007 (plus de beauté et de technique ) et 2008 (plus de mythe, de surprise et de tension dramatique ). Suite à 2006 et 2007 ou Nadal grignotait inexorablement (avec le double effet Kiss cool d’un RG toujours plus humiliant…) je me souviens avoir prévenu mes proches fans de Fed ” la prochaine sera la bonne pour Nadal”…

  23. avatar
    30 juin 2017 a 19 h 22 min
    Par A. Dou

    Salut tout le monde,
    Vos analyses sont juste excellentes! Il faut noter tout de même que globalement Federer et Novak Djokovic se retrouvent dans partie basse du tableau avec deux coupeurs de têtes dès le premier tour et avec des sérieux adversaires potentiels dès le troisième tour (Mischa Zverev pour Federer et Del Potro s’il arrive en forme pour le Serbe). Pour Andy Murray, son deuxième tour est à surveiller face à Dustin Brown. De plus il pourrait rencontrer Fognini au troisième tour. Cependant pour Rafael Nadal, son premier potentiel client serait Karen Khachanov au troisième tour qui s’annonce tout de même moins périlleux que pour les autres membres du Big Four.
    @cullen
    Je suis d’accord avec toi sur le fait que Gasquet est le plus en vue du clan tricolore depuis la saison sur gazon, il commencera sa quinzaine face David Ferer, avant de potentiellement devoir batailler face à Tomas Berdych (14e) au troisième tour : un beau challenge !
    Mon pronostique du Big Four :
    Partie basse: Federer 70%, Djokovic 30% (projection à la demi-finale)
    Partie haute : Murray 40%, Nadal 60% (projection à la demi-finale)

  24. avatar
    30 juin 2017 a 19 h 28 min
    Par A. Dou

    Concernant les autres membres du clan tricolore, les projections pour les huitièmes de finales: Jo-Willfried Tsonga -Stan Wawrinka
    Lucas Pouille- Andy Murray
    Gaël Monfils- Novak Djokovic

  25. avatar
    30 juin 2017 a 22 h 21 min
    Par Jean 06350

    Lauchou,

    Nous ne sommes pas aussi contradictoires que cela … Il est vrai que Nadal doit passer l’épreuve de la première semaine où il peut toujours être à la merci d’un gros serveur. Mais s’il atteint la finale avec Federer en face (rêvons, nostalgie quand tu nous tiens) je ne le vois guère lifter en direction du revers du Suisse : cette technique a fait long feu à l’Open d’Australie et c’est sur gazon qu’elle est le moins payante. Mais je le vois plutôt multiplier les montées au filet comme il l’a fait en 2007 : option non sans risque pour Nadal (les passings coup de lasso de Federer sont on ne peut plus redoutables) mais qui peut aussi assommer Federer (comme l’a fait Stakhovsky au 2e tour de Wimbledon 2013)
    Mais je suis d’accord que, avec une 1e semaine piège, la “probabilité” d’arriver en finale est plus élevée pour Federer

    • avatar
      2 juillet 2017 a 11 h 14 min
      Par cullen

      Je t’invite vivement à revoir la finale de 2007 et me dire à quel moment il a multiplié les montées au filet…

  26. avatar
    1 juillet 2017 a 11 h 53 min

    Jean
    Stakhovsky était un serveur volleyeur naturel, très en forme ce jour là et c’est ça qui a surpris Fed. Pour Nadal il devra forcer sa nature mais ça lui serait c’est vrai aussi bénéfique et économique pour ses genoux d’argile. Mais encore une fois il ne me paraît pas en mesure de faire tomber qui a retrouvé les crocs, la forme et passé un cap psychologique en GC face à…l’ibère (et délivré ? ;-) )

  27. avatar
    1 juillet 2017 a 12 h 02 min

    Une stat que j’ai proposée sur un autre film voisin
    10 finales pour Nadal a RG et 5 à WIM
    5 finales à RG pour Federer et 10 à WIM
    Bien sûr le ratio de l’Espagnol est nettement à son avantage mais je trouvais amusant de constater ça et quel mérite pour ces 2 “monstres”!!

  28. avatar
    1 juillet 2017 a 15 h 22 min
    Par Jean 06350

    Désolé c’est parti tout seul …

    Lauchou je pensais justement à certaines statistiques dont celle dont tu fais état …

    Il est vrai que Nadal ne passera pas s’il ne s’économise pas sur les premiers matchs

    De plus le ratio favorable (37 matchs, 14 victoires Federer et 23 v Nadal) est à tempérer pour 2 raisons

    Federer a battu Nadal lors de leurs 4 dernières confrontations

    Et Federer a beaucoup plus souvent battu les vainqueurs de Nadège que le contraire

    Où tu as raison aussi c’est que Nadal doit préserver ses genoux : le gazon est plus difficile que la TB à ce niveau

    Mais en cas de finale je vois bien Nadal sinon innover du moins varier ses styles – cela dit Federer lui enverra des aces à la pelle et des volées …

    Je te rejoins aussi pour l’accès en finale : plus probable pour Federer que pour Nadal, certes Federer n’aura pas un long fleuve tranquille mais je crois qu’on surestime les pièges des 1r et 3e tours

  29. avatar
    1 juillet 2017 a 15 h 24 min
    Par Jean 06350

    Décidément

    Je ne fais pas attention aux saisies semi-automatiques ! Voilà que Nadal devient Nadège mais tu avais forcément compris

  30. avatar
    2 juillet 2017 a 8 h 40 min

    Ah ah ah! J’ai adoré que Nadal qui est quand même l’incarnation de la virilité au tennis subisse “l’opération Nadège ” par l’opération du Saint-Clavier !
    On devrait garder ça comme private joke ici, c’est excellent !
    Pour le H2H, oui, toi et Cullen avez parfaitement raison, je l’ai souligné ici et ailleurs, Nadège (donc) à souvent loupé les rdv où il aurait sans doute perdu. Et je le soupçonné même certaines fois…enfin non j’irais peut-être trop loin….;-). Enfin il se présente à WIM, c’est l’essentiel et je lui souhaite de tondre le gazon avec son pire ennemi les 16 juillet ! Nadège, vamos! :-))

  31. avatar
    2 juillet 2017 a 16 h 47 min
    Par Jean 06350

    Finale 2007 de Wimbledon c’est surtout dans les 2 premiers sets que Nadal (plus d’intervention du Saint Clavier cette fois lol) a pris d’assaut le filet, peut être pour économiser ses genoux. Ensuite je te l’accorde, le 3e set (particulièrement brutal et intense) a été une terrible lutte du fond de court les 3/4 du temps, et dans le 4e Nadal s’est offert un 6-2 impensable sur gazon grâce à une augmentation des fautes du Suisse

    Je suis d’accord aussi vivement une finale Federer Nadal le 16, avec l’intensité et le niveau de celle de 2007, le scénario (quelque soit le vainqueur) de la finale de 2008 … Une finale idéale et unique, en somme

  32. avatar
    2 juillet 2017 a 16 h 53 min
    Par Jean 06350

    Axel

    Je n’avais pas lu ton commentaire et il est vrai que la combativité hors norme de Rafa a bien longtemps été le “oui mais” à la domination sans partage de Federer

    Maintenant que celui-ci semble degagé de cette emprise psychologique, place à un (éventuel) combat où la technique et le physique s’exprimeront pleinement

    D’ailleurs si Federer a gagné à l’arraché cette finale titanesque W2007 c’est en partie parce que Nadal a un peu craqué dans le 5e set après 2 balles de break écartées

  33. avatar
    2 juillet 2017 a 19 h 39 min

    Justement Cullen, pour vérifier ( car j’avais moi aussi un doute ) j’ai révisionné une bonne partie hier et c’est vrai que “Nadège” monte beaucoup ; plus qu’en 2008 j’ai l’impression. Je pense qu’il l’a jouait à la fois au culot et à la Borg…
    Axel à raison sur la combativité de Nadège qui surprenait Fed! Les autres de type Roddick, voire Hewitt étaient doués mais plus souvent résignés et son altesse ( que j’adore, je précise ) s’était mal habituée…l’Espagnol était très admiratif de son aîné mais avais fait son objectif de le déboulonner, de le marquer à la culotte, de le dépasser. ..

  34. avatar
    3 juillet 2017 a 12 h 04 min
    Par Cullen

    J’ai voulu en avoir le cœur net alors j’ai revisionné le match à mon tour mais désolé, je n’ai pas vu davantage de volonté offensive de la part de Nadal, les rares fois où on le voit suivre au filet, c’est sur des balles très courtes de Federer. La seule différence notable en revanche avec Roland Garros un mois plus tôt c’est sa position en retour de service, beaucoup plus proche de la ligne de fond de court. Quant au fait que Nadal ait infligé un 6-2 dans la quatrième manche c’est surtout dû à un mal récurrent chez le Suisse, des sautes de concentration après avoir remporté un set, mais dans la dernière, même si Nadal “manque” en effet 2 balles de break, Federer délivre surtout 2 ou 3 coups droits exceptionnels sur service adverse qui font la différence.

  35. avatar
    3 juillet 2017 a 12 h 42 min
    Par Guga57

    Federer part favori c’est sur mais ce statut n’est jamais evident a porter (meme pour Rodgeur). Derriere, la meute de pretendants parait immense cette annee tant les autres BIG ne semblent pas en mesure d’aller au bout. Alors certes Nadal a ecrase RG mais les annees passees ont montre o combien la transition terre/gazon etait devenue compliquee pour l’Espagnol. Quant a Djoko et Murray, je rejoins Lauchou, je ne les vois pas en mesure de se refaire la cerise sur ce Wimbledon-la. D’ici a l’US Open, les choses peuvent changer mais pour le GC a venir, honnetement je n’y crois pas. En revanche (et c’est la que ca devient interessant), derriere les 4 galactiques, y a un troupeau d’outsiders avec, a mes yeux, une longueur d’avance pour Cilic, Raonic et Zverev. Enfin dans les premiers tours, qui sait ce qui peut se passer. L’herbe nous reserve souvent de grosses surprises avec des gros serveurs comme Feliciano Lopez, Gilles Muller, Kevin Anderson, John Isner, etc. qui pourraient bien faire tomber quelques grosses tetes avant la deuxieme semaine. Wait and see comme on dit a Wimby ;)

  36. avatar
    3 juillet 2017 a 12 h 48 min
    Par Jean 06350

    Cullen je te rejoins sur les 4e et 5e sets de W2007

    Plus généralement j’ai remarqué moi aussi une sorte de syndrome de décompression de la part de Federer (quelque soit l’adversaire d’ailleurs)

    Et au 5e set Federer a récité quasiment l’intégralité de ses gammes en 20 minutes dans une démonstration dont je suis sûr qu’on trouverait très peu d’équivalents de toute l’histoire du tennis (s’il a perdu en 2008 c’est aussi parce qu’il n’a pas reproduit ce tennis ultra-stratosphérique)

    D’ailleurs sur la finale 2007, à la question “Que pouviez vous faire au dernier set” Nadal a répondu “Quand Roger joue ainsi vous ne pouvez rien faire … seulement espérer des points gratuits”

    Que ce jour-là Roger n’a pas donné

    Où je suis d’accord c’est que si Federer reproduit le niveau de jeu de 2007 que je considère comme l’Everest du tennis il battra n’importe qui en finale … Le fera-t-il ?

  37. avatar
    3 juillet 2017 a 22 h 24 min

    1er jour et comme je l’annonçais toute petite forme pour Wawrinka et Kyrgios sortis très vite, alors que certains prétendus connaisseurs les présentait comme de vrais dangers pour cette édition.
    Jean
    Fed n’a pas qu’à jouer comme en 2007, il a d’autres références, moins lointaines. Finale 2014, 1/2 Murray 2015 ( niveau au moins egal à 2007!) , 1/2 Dimitrov 2014, victoire 2012…aligné sur un seul de ses matchs et avec ses refiançailles avec son grand tennis d’attaque audacieux de 2017, sur la distance il a ses chances . Maintenant oui Guga à raison supportera t il bien son statut de favori? En tout cas il a faim comme ça fait peut être longtemps qu’il n’a pas eu…À son âge c’est quand même assez bluffant…

  38. avatar
    4 juillet 2017 a 12 h 03 min
    Par Jean 06350

    Lauchou

    Je compare volontiers la demi finale W2015 Federer-Murray à la finale 2007 quant au jeu produit par Federer. Pour splendide qu’ait été la finale 2014 j’ai trouvé Federer un petit cran en dessous de ce qu’il avait réalisé en 2007 et (à mon humble avis) c’est cette petite différence qui fait qu’il n’a pas gagné la finale 2014

    Quant au statut de favori, Federer a 10 fois l’expérience nécessaire pour le gérer. A voir comment Nadal va enchaîner … hier il a été aussi cannibale sur gazon qu’il l’a été sur terre battue mais John Millman n’était pas encore un gros test …

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter