Sampras et Federer, les derniers géants verts
Photo Panoramic

Sampras et Federer, les derniers géants verts

Tous deux septuples vainqueurs du prestigieux tournoi de Wimbledon, comme le vénérable William Renshaw à l’époque révolue du challenge round, Pete Sampras et Roger Federer ont imposé une implacable hégémonie sur le gazon, avec très peu de défaites.

Les défaites de Pete Sampras sur gazon sont bien peu nombreuses en effet.

-  Wimbledon 1989, Todd Woodbridge (1er tour) : l’Australien Todd Woodbridge se fera plus distinguer en double qu’en simple, mais il restera comme le premier bourreau de Sampras à Wimbledon.

-  Wimbledon 1990, Christo Van Rensburg (1er tour) : vainqueur de Sampras en trois sets secs, le Sud-Africain a accompli sans le savoir un exploit ce jour-là. Car si Sampras n’est pas vraiment encore Sampras, l’ancien coéquipier en double de Paul Annacone restera comme le seul joueur (avec Richard Krajicek) à vaincre Pistol Pete sur le gazon de Wimbledon en trois sets secs. Tous les autres rares bourreaux de l’Américain à Londres auront besoin de quatre ou cinq sets.

-  Queen’s 1991, Mark Keil (2e tour) : alors classé 8e à l’ATP, Pete Sampras se fait piteusement sortir du tournoi londonien, préparation pour Wimbledon, par son modeste compatriote Mark Keil, seulement 224e mondial et participant à son deuxième tournoi sur le circuit ATP ! Keil vient de gagner un tournoi challenger en Indonésie et s’offre le scalp de Sampras en deux sets secs, 6-2 et 7-6 ! Mais dès le tour suivant, le finaliste de Wimbledn 1996, Malivai Washington, met fin à la belle aventure de Mark Keil,  qui atteindra son meilleur classement ATP en juillet 1991, 167e mondial.

-  Manchester 1991, Goran Ivanisevic (finale) : pour sa première finale sur le circuit sur gazon, Pete Sampras tombe sur l’épouvantail croate, qui sera un des plus féroces rivaux de sa génération, avec Agassi, Chang, Bruguera, Courier, Rafter, Muster, Enqvist ou encore Kafelnikov. Par la même occasion, Sampras perd le titre acquis sur le gazon mancunien en juin 1990, son premier sur herbe.

-  Wimbledon 1991, Derrick Rostagno (2e tour) : lauréat de l’US Open 1990, Sampras est en 1991 un espoir qui se cherche encore. Il n’a pas encore 20 ans et il lui faut digérer son statut de jeune prodige, qu’il dispute à Andre Agassi. LA défaite contre Guy Forget en finale de Coupe Davis, à Lyon, montrera que Sampras n’a pas encore assemblé toutes les pièces de son puzzle en cette année 1991. Derrick Rostagno en profite donc lors de ce Wimbledon 1991, qui sonne par ailleurs la fin définitive de l’ère Becker à Londres, battu par Stich en finale, après sa défaite contre Edberg en 1990. Mais l’Allemand reviendra en finale à Wimbledon, en 1995, contre un certain Pete Sampras.

-  Wimbledon 1992, Goran Ivanisevic (demi-finale) : encore un peu tendre à ce niveau, l’Américain se fait piéger par le grand serveur croate, qui s’inclinera en finale face au compatriote de Pistol Pete, Andre Agassi. Et Ivanisevic deviendra ensuite maudit à Wimbledon contre Pete Sampras, sa bête noire en finale en 1994 et 1998, ainsi qu’en demi-finale en 1995.

-  Queen’s 1994, Todd Martin (finale) : Todd Martin, vaincu par Sampras en finale de l’Open d’Australie en janvier 1994, bat son compatriote en deux sets secs peu avant Wimbledon. Mais c’est bien Pistol Pete qui après son succès de 1993 dans le grand tournoi londonien, gagne de nouveau à Wimbledon. Sampras devra attendre 1995 pour réaliser le doublé Queen’s – Wimbledon, qu’il fera de nouveau en 1999.

-  Wimbledon 1996, Richard Krajicek (quart de finale) : injouable ce jour là, le Néerlandais réalise l’exploit de la décennie, battre le triple tenant du titre Sampras qui sera invincible, en dehors de cette édition 1996 de Wimbledon, entre les tournois 1993 et 2000 … Personne excepté Sampras n’avait gagné trois fois consécutivement à Londres depuis Bjorn Borg entre 1976 et 1980.Alors que sa meilleure performance à Wimbledon était en huitième de finale en 1993, Krajicek en profitera pour aller au bout du tournoi et gagner sur le gazon londonien, avant que l’implacable hégémonie du natif de Washington ne reprenne son cours dès juillet 1997. Lauréat en trois sets secs contre Sampras, le Néerlandais (tête de série n°17) venait de battre un autre ancien vainqueur du tournoi, l’Allemand Michael Stich. Richard Kracijek est aussi l’un des rares à posséder un bilan positif en carrière contre Pete Sampras, 6-4 en faveur du Hollandais.

-  Queen’s 2000, Lleyton Hewitt (finale) : avant que Roger Federer ne devienne l’ogre du gazon dans les années 2000, l’Australien Hewitt va tout de même faire valoir ses talents sur herbe, avec un succès à Wimbledon en 2002 mais aussi plusieurs couronnes au Queen’s, la première en 2000 face au vainqueurs des éditions 1995 et 1997 de l’Artois Championship, et alors sextuple vainqueur de Wimbledon, Pete Sampras.

-  Wimbledon 2001, Roger Federer (huitièmes de finale) : plus qu’une défaite, une passation de pouvoir même si le Suisse n’imposera sa férule à Wimbledon qu’en 2003, deux ans plus tard. Vaincu par Federer, l’Américain voit ses rêves d’une huitième couronne londonienne rester utopiques, lui qui avait en 2000 réalisé le rêve de son mentor, le docteur Fischer, en battant le vieux record de douze trophées en Grand Chelem de Roy Emerson … Pourtant, dans cette rencontre épique jouée en cinq sets, l’Américain eut l’occasion de sonner l’hallali, avec deux balles de break à 4-4 au dernier set, qu’il perdra finalement 7-5 contre ce jeune joueur de dix ans son cadet (Sampras étant né le 12 août 1971 à Washington DC, Federer le 8 août 1981 à Bâle). Sonnant le glas des espoirs de Sampras, Federer s’est dégagé le tableau mais échoue au tour suivant contre un autre spécialiste du gazon, l’Anglais Tim Henman, quadruple demi-finaliste du tournoi (1998, 1999, 2001, 2002).

-  Wimbledon 2002, Georges Bastl (deuxième tour) : cette fois, le déclin est proche … Voilà ce que pensent les observateurs quand le meilleur joueur de gazon de la décennie écoulée quitte Wimbledon au deuxième tour, au milieu des anonymes et autres mal classés … Federer, le virtuose de Bâle, avait planté une première banderille en 2001, un autre joueur suisse, Bastl, porte l’estocade à Sampras en 2002. La réaction d’orgueil de Sampras est formidable, puisqu’il remporte l’US Open dans la foulée, battant en finale son vieux rival Andre Agassi, puis tire sa révérence sur ce quatorzième tournoi du Grand Chelem, alors Everest du panthéon du tennis, que viendront dépoussiérer Federer et Nadal quelques années plus tard.

Roger Federer, lui, a aussi connu quelques défaites sur le gazon londonien ou sur celui d’Halle, ainsi qu’aux Pays-Bas, à s’Hertogenbosch.

-  Wimbledon 1999, Jiri Novak (1er tour) : pour son premier Wimbledon, le jeune espoir suisse, champion du monde juniors en 1998, cède face au joueur Tchèque.

-  Wimbledon 2000, Evgueni Kafelnikov (1er tour) : le Russe ne fut pas un spécialiste du gazon, comme son héritier Marat Safin, mais il put battre Federer lors d’une édition 2000 où le Bâlois était encore en phase d’apprentissage.

-  Halle 2001, Patrick Rafter (quart de finale) : Federer n’a pas encore 20 ans en ce mois de juin 2001, où il sort d’un quart de finale à Roland-Garros, perdu contre Alex Corretja. S’incliner à Halle contre l’Australien Patrick Rafter, finaliste de Wimbledon en 2000 et futur finaliste de l’édition 2001 contre Ivanisevic, n’a rien d’infâmant.

-  s’Hertogenbosch 2001, Lleyton Hewitt (demi-finale) : Hewitt vient de gagner un deuxième titre consécutif au Queen’s et s’affirme comme le grand espoir du gazon, titre subjectif qu’il confirmera dès juillet 2002 en gagnant Wimbledon. Mais Federer dépassera bientôt l’Australien, numéro 1 mondial des saisons 2001 et 2002, et leurre de la génération des Roddick, Ferrero et Safin, autres joueurs qui vont subir dès 2004 le joug implacable du Suisse.

-  Wimbledon 2001, Tim Henman (quart de finale) : après avoir créé la sensation du tournoi en sortant le septuple lauréat de Wimbledon, l’Américain Pete Sampras, le grand espoir suisse échoue face à Tim Henman, le régional de l’étape. Mais à 19 ans, Federer a encore le temps de revenir et de retenter sa chance sur le Centre Court.

-  Halle 2002, Nicolas Kiefer (demi-finale) : l’effet de surprise ne fonctionne plus un an après avoir éliminé un certain Pete Sampras à Wimbledon. Battu en demi-finale à Halle par l’Allemand Kiefer (futur lauréat du tournoi 2002 contre Kafelnikov), Roger Federer deviendra l’ogre du gazon allemand dès 2003, en battant Kiefer en finale.

-  s’Hertogenbosch 2002, Sjeng Schalken (3e tour) : en Hollande, Federer dispute un autre tournoi de préparation et s’incline contre le Néerlandais Schalken, futur vainqueur du tournoi à domicile. Le Batave ira au bout, battant en finale Arnaud Clément, qu’il battra à nouveau en 2003 au même stade de la compétition.

-  Wimbledon 2002, Mario Ancic (premier tour) : face au surpuissant serveur croate Mario Ancic, Federer ne fait pas honneur à son statut de tête de série et du joueur du top 10. Encore irrégulier à ce niveau de la compétition, le Bâlois quitte Wimbledon au premier tour. Difficile d’imaginer alors qu’il va bientôt apposer le sceau de sa domination insolente avec une violence inouïe, jamais vue depuis Borg et Sampras dans la banlieue sud de Londres …

-  Wimbledon 2008, Rafael Nadal (finale) : quintuple vainqueur de Wimbledon entre 2003 et 2007, Federer a égalé Bjorn Borg, seul homme à avoir aligné cinq succès consécutifs sur le gazon londonien depuis l’abolition du challenge round. Comme le Suédois en 1981, Federer se qualifie pour une sixième finale de rang. Mais comme le Scandinave 27 ans plus tôt, le Suisse va échouer face au joueur qu’il a difficilement battu lors de son cinquième titre à Wimbledon. En 1980, Borg avait lutté cinq sets pour se défaire de John McEnroe, tout comme Roger Federer avait eu recours à cinq manches pour vaincre Rafael Nadal en 2007. En 2008, l’Espagnol imite l’Américain et se transforme en bourreau du quintuple vainqueur. Vainqueur des deux premiers sets 6-4 et 6-4, Nadal a démarré la finale sur les chapeaux de roue. Mais Federer n’est pas homme à céder son trône si facilement, et égalise à deux sets partout après deux manches arrachées 7-6 au tie-break à chaque fois. Le cinquième set décisif se joue dans une dramaturgie particulière, pour une finale d’anthologie que beaucoup appelleront match du siècle, alors que le XXIe siècle n’en est qu’à sa huitième année seulement … Offrant aux spectateurs du Centre Court des montagnes russes d’adrénaline, les deux titans repoussent leur limites à l’extrême. La haine viscérale de la défaite de Nadal fait finalement la différence, alors que le crépuscule envahit Wimbledon.  Vainqueur 9-7 au cinquième set, Nadal réalise le doublé Roland-Garros / Wimbledon, exploit inédit depuis Borg en 1980 et arrache la couronne à un Federer incapable de retenir ses larmes. Vaincu dans son bastion où il régnait sans partage depuis 2003, le Suisse ne sera pas le premier à enchaîner six victoires consécutives à Londres (sans challenge round).

-  Halle 2010, Lleyton Hewitt (finale) : forfait à Halle après sa victoire sur l’ocre parisien en 2009, Roger Federer revient en Allemagne, tournoi remporté cinq fois en 2003, 2004, 2005, 2006 et 2008. Sur le gazon de Halle, Federer se heurte à l’Australien Lleyton Hewitt, son meilleur outsider de la décennie écoulée sur cette surface, ex-aequo avec l’Américain Andy Roddick. Vainqueur de Wimbledon en 2002, avant que l’écrasante domination du Suisse ne lamine la concurrence, Hewitt s’offre un titre de prestige, bien que dans un tournoi ATP 250.

-  Wimbledon 2010, Tomas Berdych (quart de finale) : fébrile dès le premier tour contre le Colombien Alejandro Falla, où il se retrouve mené deux sets à rien, Federer perd son titre reconquis en 2009 face au premier challenger de choix, le Tchèque Tomas Berdych. Ce dernier avait déjà joué un mauvais tour au champion suisse en le sortant lors des Jeux Olympiques d’Athènes en 2004, première année du règne Federer sur le tennis. Vainqueur ensuite de Djokovic en demi-finale, Berdych échouera en finale contre un Nadal impérial.

-  Wimbledon 2011, Jo-Wilfried Tsonga (quart de finale) : la performance de Tsonga est exceptionnelle car le Français devient le premier joueur à remonter un handicap de deux sets à rien contre Roger Federer dans un tournoi du Grand Chelem. Certes, David Nalbandian avait réalisé pareil exploit en finale du Masters en 2005 à Shanghaï, certes Novak Djokovic fera de même à l’US Open 2011 en demi-finale, sauvant deux balles de match contre Federer (comme en 2010 au même stade du tournoi new-yorkais). Mais la prouesse du Manceau est proprement hallucinante, un mythe s’effondre, celui d’un Federer colosse aux pieds d’argile. Tsonga échouera au tour suivant contre Novak Djokovic, futur lauréat de ce Wimbledon 2011.

-  Halle 2012, Tommy Haas (finale) : deux ans après Hewitt, c’est au tour de Tommy Haas, demi-finaliste de Wimbledon en 2009 (défaite contre … Roger Federer) de s’offrir le scalp du virtuose de Bâle sur le gazon allemand. A 34 ans, le Poulidor du tennis (médaille d’argent face à Kafelnikov en 2000 aux Jeux Olympiques de Sydney, numéro 2 mondial en 2002, demi-finaliste à l’Open d’Australie en 1999, 2002 et 2007, également à Wimbledon en 2009) s’offre une victoire en forme de revanche, trois ans après avoir craqué contre Federer en huitièmes de finale de Roland-Garros 2009. Haas aurait pu alors s’ouvrir un tableau déjà orphelin de Nadal, vaincu par le Suédois Robin Söderling, et de Djokovic, sorti par son compatriote Philip Kohlschreiber. Ironie du destin, Haas avait déjà remporté le titre à Halle, en 2009 face à Novak Djokovic, mais l’Allemand avait gagné à domicile en l’absence du roi Federer, forfait après son succès Porte d’Auteuil !

-  Jeux Olympiques de Londres 2012, Andy Murray (finale) : quelques semaines plus tôt, Andy Murray perdait une quatrième finale de Grand Chelem sur le Centre Court contre Federer, lui vainqueur d’une septième couronne à Wimbledon. Plus que jamais marqué par le syndrome de la poule mouillée, comme Jimmy Connors aimait à surnommer Ivan Lendl avant que le Tchécoslovaque ne débloque son compteur en 1984 à Roland-Garros contre John McEnroe, l’Ecossais écrase le Suisse en trois sets secs. Après une médaille d’or en double aux côtés de Stanislas Wawrinka à Pékin, Federer obtient une médaille d’argent en simple à Londres. Tentera-t-il l’or olympique en 2015 à Rio de Janeiro ? L’Argentin Juan Martin Del Potro, battu in extremis par Federer en demi-finale, obtient la médaille de bronze face à Novak Djokovic, seul membre du dernier carré à revenir bredouille de Londres.

-  Wimbledon 2013, Serhiy Stakhovsky (deuxième tour) : le mercredi 26 juin 2013 restera comme un jour inoubliable, un Black Wednesday qui marquera Wimbledon au fer rouge : Maria Sharapova éliminée par la jeune Portugaise Michelle Larcher de Brito, Rafael Nadal sorti par le Belge Steve Darcis (135e mondial) un an après sa sortie prématurée contre l’épouvantail tchèque Lukas Rosol au premier tour en 2012. Mais l’élimination de Federer, septuple vainqueur du tournoi et lauréat de Wimbledon en 2012, au deuxième tour est du jamais vu depuis Boris Becker en 1987 face au modeste Australien Peter Doohan. Un David ukrainien (116e mondial) du nom de Serhiy Stakhovsky bat un Goliath suisse (n°3 ATP) et atteint son bâton de maréchal. Après 36 quarts de finale consécutifs en Grand Chelem depuis Wimbledon 2004, Federer passe du Capitole à la Roche Tarpéienne dans un annus horribilis où ses problèmes de dos lui pourrissent la vie. Comme en 2011, le Bâlois ne gagnera pas de Grand Chelem en 2013, mais il n’atteindra pas mieux que les demi-finales (finale à Roland-Garros en 2011 perdue contre Nadal), sans sauver sa saison par des victoires à Paris-Bercy ou au Masters, puisque Novak Djokovic cannibalisera les tournois indoor à l’automne 2013. Pour beaucoup, le déclin du Suisse est désormais irréversible. Mais le phénix va renaître de ses cendres.

-  Wimbledon 2014, Novak Djokovic (finale) : à nouveau stratosphérique sur gazon puisqu’il écrase le grand espoir canadien Milos Raonic en demi-finale, Roger Federer atteint sa neuvième finale à Londres, et retrouve Novak Djokovic pour la première fois en finale majeure depuis l’US Open 2007. A New York sept ans plutôt, le Suisse avait profité du manque d’expérience du Serbe, rookie à un tel niveau. Devenu depuis 2011 le joueur le plus régulier du circuit ATP, le Djoker l’emporte en cinq sets et prive Federer d’une historique huitième couronne, qui aurait fait de lui le seul détenteur du record devant Pete Sampras et William Renshaw, roi du challenge round.

  1. avatar
    16 octobre 2014 a 10 h 05 min

    Salut AXEL

    Article exhaustif agreable a lire…..Oui Federer a une longue carriere et une grande experience sur gazon ….Wimbledon restant a mon avis sa seule chance de gagner un 18e GC. Car c est evident qu il y possede encore une grande marge sur la plus part des competiteurs….Ce serai interessant de le voir affronter Nadal….Car je suis convaincu que cette fois il aurai sa vengeance Mais bon que faire le Majorcain est devenu allergique au gazon. Federer est a deux finales perdues contrairement a Sampras qui n a jamais perdu de finale a Wimbledon… Si Federer s est retrouvé davantage de fois dans le dernier carré, tout de même dans l absolu ( perception du jeu, elegance, domination, impression) je reste beaucoup plus impressioné par l aisance et la facilité de Sampras que par Federer

    PSS

    Autre chose est qu une telle analyse on ne peut la reproduire sur terre battue par exemple

  2. avatar
    16 octobre 2014 a 13 h 13 min

    Salut armand,

    Oui Sampras avait plus de marge que Federer sur gazon, alors que pourtant la concurrence était plus redoutable, avec Ivanisevic, Rafter voire Agassi dans ses bonnes saisons.

    Donc pour moi Pistol Pete était meilleur joueur de gazon que Fed, qui n’a eu que Roddick à battre en 2004 et 2005, Nadal en 2007.

    En effet, Wimbledon reste son ultime chance d’un 18e titre en GC, à RG il régresse depuis 2011 : finale en 2011, demi en 2012, quarts en 2013, huitièmes en 2014.
    Sur dur pour Melbourne et New York, trop de concurrence avec Djokovic, Wawrinka, Nadal, Murray et la nouvelle vague des Cilic, Nishikori, Dimitrov, Raoanic, sans oublier Del Potro, voire des coups d’éclat de Berdych ou Tsonga dans leurs bons jours.

    Comprend pas ton post scriptum sur la terre battue sinon.

  3. avatar
    16 octobre 2014 a 14 h 20 min

    AXEL

    ce que j essaie de dire : tu ne peux effectuer une analyse comparative sur terre battue a RG car il y a trop de desequilibre

    Nadal 9 GC, Borg 6 GC Kuerten 3 GC..

  4. avatar
    16 octobre 2014 a 14 h 21 min

    tandis qu a Wimbledon il y a beaucoup de similitudes entre les deux profiles

  5. avatar
    16 octobre 2014 a 14 h 25 min

    Sinon AXEL

    Etant feru de prono je me lance pour Wimbledon 2015 le vainqueur ne sera ni Federer ni NOLE ni Murray….On va peut être assisté à l eclosion d un nouveau talent

    PS

    Ma boule de cristal ( LOL) me dit que le cycle tourne AUSSIE; US open, Etant donné qu en 2015 ( sauf forfait, blessure ou autre) Nadal gagnera son dernier RG donc la boucle sera bouclee en 2016 avec un nouveau vainqueur a RG ( ca ne sera pas NOLE desolé pour toi Mocte…Je commence a integrer dans mon prono l incapacité de NOLE a gagner RG )

  6. avatar
    16 octobre 2014 a 17 h 28 min

    Non tu peux comparer les 9 titres de Nadal aux 10 de Rosewall (2 à RG + 10 au French Pro)

    Un article paraîter à ce sujet prochainement d’ailleurs ;-) avec un passage sur Bjorn Borg aussi quand même

  7. avatar
    17 octobre 2014 a 15 h 12 min

    Rétrospective complète, mais j’ai du mal à y voir autre chose qu’une chronique mettant en relief les deux monstres qu’ils sont. Mais sans doute était ce le but de poser simplement les faits et d’inviter le lecteur à réfléchir plutôt que de lui proposer une théorie plus ou moins capilo-tractée sur le pourquoi du comment de ces deux champions…

    Sinon Axel, vu que j’ai l’habitude de te lire et pas l’inverse… tu trouveras le lien vers un article que j’ai rédigé il y a deux mois mais qui n’est paru que maintenant… Si jamais t’a le temps jette un oeil!

    http://yourzone.beinsports.fr/hiver-2014-la-nouvelle-campagne-de-france-78751/

  8. avatar
    17 octobre 2014 a 16 h 35 min

    Salut General,

    La domination de Sampras est liée à sa qualité de service vollée, avant que le tennis n’évolue.

    Pour Federer, il était de loin le meilleur de sa génération, voire de tous les temps, avec zéro point faible, une palette technique incroyable, un touché de balle virtuose …

  9. avatar
    17 octobre 2014 a 17 h 51 min
    Par Cullen

    Sampras et Federer ont gagné 7 fois chacun mais la comparaison entre les deux joueurs s’arrête là. La teneur du gazon a changé entre temps, la concurrence également. Avec un rebond presque inexistant à l’époque de l’Américain, Sampras était presque imbattable. Il avait un service puissant, un coup droit dévastateur et une volée très solide, bref le profil du parfait joueur sur herbe. Federer avait un peu le même style de jeu à ses débuts mais dès 2001, avec la modification de la surface, il a dû s’adapter, et s’il a su conservé son état d’esprit offensif, il a néanmoins été obligé de se montrer plus patient dans l’échange et d’apporter de la variété dans ses coups pour devenir le joueur complet qu’on connait aujourd’hui.

    Au petit jeu des supputations, je pense que dans les conditions des années 90’, et si les deux joueurs avaient eu le même âge, Sampras aurait régulièrement battu le Suisse, et au contraire dans le contexte actuel, le jeu de l’Américain n’aurait certainement pas suffi. Mais avec des si…

    Sinon, pour répondre au Général, Axel ne participe malheureusement jamais ou presque aux débats sur les articles qui ne sont pas de lui, c’est dommage, et même si ses papiers sont toujours très complets, des fois je me demande s’il est vraiment passionné par le sport ou davantage par ses propres articles… Rien de méchant dans mes propos, hein :-)

  10. avatar
    17 octobre 2014 a 20 h 15 min

    ahahaha bon de CULLEN ca ne m etonne pas ce genre de vannes…J en ai fais les frais a plusieurs reprises…

    En même temps je ne vais pas être de mauvaise langue Il y a du vrai dans ce que dit Cullen a propos de AXEL ( ce qu demontre une fois de plus mon impartialité que Cullen a maintes fois nié)

    AXEL tu devrai faire un effort de participer aux discussion dans les articles autres que ceux que tu rediges…Evidement cela n enleve rien a la qualité de tes articles qui sont la plupart du temps bien documentés : fruit d un travail assidu et passioné

  11. avatar
    17 octobre 2014 a 20 h 18 min

    Bon pour susciter d autre debat je remets ici ce que j ai posté le matin( faut dire que le webmaster a 9 h a fait disparaitre cette page)

    Davydenko prend sa retraite a vrai dire je le croyais retraité depuis 2012 il me souvient avoir ecrit un article a ce sujet sur Sportvox….Son titre de gloire restera la Master Cup

    Le Russe a gagné 21 tournois dans sa carrière, dont trois Masters 1000 à Shanghai (2009), Miami (2008) et Paris-Bercy (2006).
    Ces deux plus grandes victoires restent celles aux Masters à Londres en 2009 et en Coupe Davis en 2006.. Le russe n a pu battre Federer que 2 fois en 21 matchs sa plus belle victoire etant celle ce la Master Cup 2009 .Dans le Top 10 en juin 2005, il y est resté presque sans interruption jusqu’à fin 2010

    Actuellement 244e atp il compte 6 victoire sur Nadal contre seulement 5 defaites dont les victoires au MS Miami 2008 et MS Shangai 2009

    Coupe Davis – Federer
    “En plus, en équipe, on peut faire les “cons” de temps en temps, et l’ambiance est au beau fixe. Cela faisait longtemps que l’on attendait cette finale, nous qui restions encore sur ce quart de finale perdu 3-2 face à la France en 2004. (…) Par contre, cette fois ce sera différent: j’ai une mentalité de vainqueur et je ne suis pas arrivé jusque-là pour perdre en finale. En plus, la Suisse n’a jamais gagné la Coupe Davis, et c’est une bonne chose pour moi, car cela relève du challenge d’emmener mon pays jusqu’au bout.” C’est sympa de partager des émotions avec vos fans et vos coéquipiers”
    Luthi
    : “Pour toute la Suisse, c’est génial, nous sommes en finale désormais. Nous ne pouvions pas être plus heureux

    Question Et si Andy Murray loupait la Master Cup .?

  12. avatar
    17 octobre 2014 a 21 h 21 min

    Les tennismen Italien Potito Starace et Braciali sont soupsonné d avoir truqué des matchs dans l’édition de mercredi de «La Gazzetta dello Sport» sont relatés des conversations, dans lesquelles ils affirment avoir vendu des matches.

    Le procureur Roberto Di Martino, qui mène l’enquête pour le parquet de Cremona, a confirmé l’authenticité de ces conversations. Il a souligné que des joueurs étrangers pouvaient également être impliqués, sans pouvoir toutefois donner plus de précisions.

    Braccialli (36 ans, ATP 56ème en double) et Starace (33 ans, ATP 150ème en simple), qui n’ont pas souhaité s’exprimer, n’ont pas été formellement inculpés. L’opération «Last Bet» (denier pari en anglais) a déjà conduit à la mise sous enquête de plus de 100 personnes en Italie depuis 2011. Elle touche essentiellement des matches de football, suspectés par les procureurs de Cremona, Bari et Naples d’avoir été truqués.

    Daniele Bracciali et Potito Starace font partie – avec Alessio Di Mauro, Giorgio Galimberti et Federico Luzzi – des cinq joueurs Italiens ayant été suspendus par l’ATP Tour pour des périodes allant de six semaines à neuf mois à la suite de paris.

  13. avatar
    17 octobre 2014 a 21 h 23 min

    Dire que Davydenko a maintes fois ete soupsonné (sans preuves) les media Francais lui jettant volontairement l opprobe….Alors que Clement devrait egalement figurer au banc des accusés

  14. avatar
    17 octobre 2014 a 21 h 25 min

    Une petite polémique est née à la suite de la vente express de vendredi matin. Un tiers de billets étaient destinés au grand public, soit environ 24’000 sur toute la durée de la compétition. Soit 18’000 pour les particuliers, puis 6000 pour les entreprises. C’est du moins ce qui était prévu. Mais au final, ce ne sont qu’environ 7000 billets qui ont été écoulés par le biais de cette vente en ligne.

    Les billets n’étant pas nominatifs, le marché noir dans le Nord (et sur internet) va devenir une activité à la mode ces prochains jours. Certains sésames s’échangent déjà pour près de 1000 euros, selon le site de l’Equipe

  15. avatar
    18 octobre 2014 a 11 h 30 min

    C’est vrai que je participe peu sur les autres articles, pas forcément le temps car pas mal pris en journée par le boulot.

    Pas du tout du dédain ou manque d’intérêt envers les autres papiers, loin de là !

    Et rassure toi Christian je suis bien passionné par le sport ;-)

  16. avatar
    18 octobre 2014 a 14 h 56 min

    Tarpichev et les 25000 € ca nous rappelle Serena et les 84000 $ et bien evidement Davydenko et les 10000 €….Et si l on a un peu de memoire John Mc Enroe…..Et oui la liste des “mis a l’amende”

  17. avatar
    18 octobre 2014 a 15 h 09 min

    Le Croate Marin Cilic, vainqueur de l’US Open en septembre, est officiellement qualifié pour le Masters, qui aura lieu à Londres du 9 au 16 novembre, a annoncé samedi l’ATP.

    PS

    Nadal etant a 90% forfait ( temps de recuperation pour jouer AUSSIE 2015, il se fera operer avant la Master Cup) par consequent le 9e a la race ira a la Master Cup

  18. avatar
    18 octobre 2014 a 15 h 09 min

    Le dernier Croate à avoir disputé le Masters était Ivan Ljubicic en 2006

  19. avatar
    19 octobre 2014 a 0 h 03 min

    Bon en même temps CULLEN tu ne participes pas a tout les articles. Ta contribution est episodique….Même si ces derneires semaines tu es plus present.

    MOCTE tu es bien silencieux…deja parti skier avant l heure ?

  20. avatar
    19 octobre 2014 a 17 h 15 min

    Oui dommage pour Nadal qui rate une occasion de gagner le Masters, seul grand titre qui lui manque pour égaler Andre Agassi, seul joueur à avoir fait le GC en carrière tout en ayant gagné l’or olympique ainsi que le Masters.

    Deux fois finaliste en 2010 et 2013, l’Espagnol va en effet se faire opérer afin de revenir dans les meilleures conditions pour Melbourne où il doit aussi défendre une finale.

    Bref, sauf si Cilic et Nishikori poursuivent sur leur lancée new-yorkaise, le Masters devrait se jouer entre les deux stars habituelles de la saison indoor, Roger Federer et Novak Djokovic, 9 Masters à eux deux, et 9 titres sur 11 possibles depuis 2003 (sauf Nalbandian 2005 et Davydenko 2009).

  21. avatar
    19 octobre 2014 a 20 h 27 min

    Je mises sur une victoire de Federer contre un outsider ou pourquoi pas une victoire de Cilic qui a triomphé a Moscou. Murray vainqueur de Ferrer se rapproche de la MAster Cup et dire que Ferrer a servi pour le match

  22. avatar
    20 octobre 2014 a 0 h 10 min

    Nadal

    “Je ne suis pas sûr à 100% de ce qui va se passer demain. Je ne me suis ni assez bien ni suffisamment entraîné. En plus, la compétition vous fait monter l’adrénaline, le coeur bat plus vite. Alors, je suis un peu effrayé par la réaction de mon corps
    “Les blessures font partie du sport et occupent une place importante dans ma carrière. Je vis au jour le jour. Je ne sais pas si je serai capable d’évoluer au haut niveau quand j’aurai 33 ans (comme le fait Roger Federer). Je ne pense qu’à demain”,

  23. avatar
    20 octobre 2014 a 10 h 44 min

    Nadal

    Mon but, c’est d’être compétitif demain (lundi). Je ne peux pas me projeter plus loin, je dois faire le point sur mon feeling, ma condition physique et voir comment mon corps réagit, s’est contenté d’expliquer l’ancien numéro un mondial en conférence de presse à Bâle. Ce que je veux pour l’instant, c’est bien jouer à 28 ans. Après, je chercherai à bien jouer à 29 ans, puis 30. Je dois prendre jour après jour, année après année. Pour moi c’est difficile de me projeter. Après, l’idée que cela puisse s’arrêter ne me préoccupe pas. J’aurai effectué une grande carrière et quand ce sera fini, j’irai pêcher à Majorque.

  24. avatar
    20 octobre 2014 a 15 h 10 min

    classement atp BuenoMan est 12e je le croyais vers la 20e atp

  25. avatar
    20 octobre 2014 a 20 h 06 min

    Salut, non pas de ski armand, jurisprudence Schumacher…

    Concernant la comparaison Sampras Federer, le Suisse est quand même largement devant en pourcentage de victoires sur herbe, même si c’est vrari qu’il a joué polus longtemps. Mais en effet, Pete dominait lui aussi vraiment son sujet, surtout à Wimbledon parce que dans les tournois préparatoires, il a bien plus perdu que Roger.

    Perso, j’ai vraiment vu le rapprochement entre Federer et Sampras sur leur 7e titre parce que dans les deux cas, ils étaient diminués et jouaient plus ou moins sous infiltration.

    Sinon, il y aurait aussi les matches de coupe Davis sur gazon. En 2002, Sampras y avait perdu contre Corretja, il était vraiment au fond du trou…

    A armand, Nadal a l’air plutôt au point à Bâle, dommage cette appendicite.

  26. avatar
    20 octobre 2014 a 22 h 23 min

    Nadal passe mais…..

  27. avatar
    21 octobre 2014 a 10 h 00 min

    OUI MOCTE

    Tu sais ce qu a declarer Toni Nadal c est un choix : jouer la Master Cup se faire operer apres equivaudrait a rater Open Australie ( encore 1600 points de moins) soit declarer forfait a la Master cup ( 1200 points de moins) et se faire operer et etre prêt pour Aussie 2015 perso j aimerai que nadal aille se faire operer

    PS

    Marrant ta jurisprudence

  28. avatar
    21 octobre 2014 a 10 h 15 min

    Oui, ce serait du meilleur effet que Rafa surgisse d’outre-appendice afin de faire perdre la Bâle à Roger et ainsi assurer le trône à Novak!

    Une belle fin d’histoire… N’empêche que ça fait deux années sur trois qu’il y a 4 vainqueurs différents de GC dans l’année, c’est moins bon pour les affiches alléchantes des spectateurs, mais pour le suspense tennistique on est gagnant.

    Dommage que Gillou n’ait pas réussi à ponctuer comme il aurait voulu l’année des “outsiders”…

  29. avatar
    21 octobre 2014 a 10 h 25 min

    +1 pour la jurisprudence schumacher..Mocte…

    De toute manière, il me semble que c’est pas encore la saison pour le ski, vu que le GIEC va pas tarder à se réjouir de déclarer que ça y est nous avons connu l’année la plus chaude depuis 1880 (d’après les 4 capteurs que nous avions à l’époque…) et donc qu’ENFIN, ceci est la preuve irréfutable que la terre se réchauffe… ce qui ne sera encore une fois plus vrai après le vraisemblable mois de novembre et de décembre tout pourri qu’on va se coltiner…

    Bref, Bercy s’annonce au top du suspens, il devrait y avoir des étincelles :

    – Murray a la méga-dalle de titre, donc il sera à fond. J’espère que les organisateurs vont pas le foutre en night session à 23h… mais vu qu’Amélie s’en occupe, cela devrait l’aider dans la prog.

    – Novak et Fed sont au coude à coude, aussi il sera essentiel pour eux de mettre des points à Bercy (seule satisfaction possible pour l’un et l’autre afin de bien finir la saison…).

    – Vu le Shangaï dégueulasse de nichonkori, raonic, dimitrov, ferrer, wawrinka, cilic… ils auront tous envie de bien se préparer pour le masters voir d’y pécho leur place tout court. Avec le forfait programmé de Nadal, il y a 4 place pour 6 hommes!

    – les français seront la comme d’hab pour tenter l’ultime braquage de l’année.

    Bref, les places seront chères à Bercy!

    • avatar
      22 octobre 2014 a 8 h 58 min

      Hello general,

      En effet ce ne sont pas ses titres récents à Shenzhen et Vienne qui vont rassasier Murray, l’Ecossais n’avait pas gagné depuis Wimbledon 2013.

      Djokovic comme Federer ne devraient pas trop jouer avec le frein à main à Bercy, vu le suspense pour la place de n°1 ATP.

      Quant aux autres, en effet, ils seront surmotivés pour gagner ce Masters 1000 et assurer leur place pour la Masters Cup de Londres (encore cette année, jamais compris comment l’ATP attribuait cela, j’ai l’impression que le contrat est signé avec la ville pour plus ou moins longtemps selon l’argent que la ville hôte met ….)

      Je vois bien un Milos Raonic qui aura à coeur de prouver que Cilic et Nishikori ne sont pas les seuls à pouvoir briller après leur exploit new-yorkais. Voire Wawrinka avant la Coupe Davis.

  30. avatar
    21 octobre 2014 a 15 h 14 min

    Bon, défaite de Gillou au premier tour… en même temps, je m’en doutais, Dolgopolov est un des pires premiers tours qui soit et la défaite face à Fed aura encore eu du mal à être digérée… il est passé tellement près de l’exploit de sa carrière que j’imaginais mal le voir revenir au top 9 jours plus tard…

  31. avatar
    21 octobre 2014 a 18 h 45 min

    Roger Federer, maintenant que vous êtes en finale de Coupe Davis, pouvez-vous nous dire si la Davis était dans vos plans secrets dès le début de l’année ?

    Pas vraiment, même si je savais plus ou moins ce que j’allais faire. La chance qu’on a eu, c’est que nos adversaires possibles en Coupe Davis étaient surtout européens, ce qui était plus facile à gérer que de devoir aller jouer des rencontres au Japon, en Amérique du Sud, ou en Australie… Il fallait aussi savoir comment Stan allait réagir après son immense exploit à Melbourne. Au final, tout s’est bien “goupillé” pour nous et je suis heureux de pouvoir jouer cette finale à Lille. La remporter serait plus fort pour nous que pour les Français car nous, on ne l’a jamais gagnée. Ce serait vraiment énorme.

    Avez-vous été satisfait de votre entraînement sur terre battue ?

    J’aurais aimé que ce soit plus long mais je suis très satisfait de cette préparation et ces trois jours me donnent quand même pas mal d’informations. En plus, c’était finalement très rafraîchissant d’être soudain sur une autre surface. C’est Pierre Paganini (son préparateur physique) qui m’avait suggéré de le faire et c’était très cool. Grâce à ça, j’aurai à Lille des souvenirs sur terre battue plus frais que ceux de Roland-Garros.

    Auriez-vous mis votre main au feu que les Français allaient choisir la terre pour la finale ?

    C’était du 50-50 ! C’était très ouvert car aujourd’hui, il n’y a plus vraiment de joueurs de terre ou de dur. Mais c’est un choix intéressant. Et on ne saura qu’après la rencontre s’il était bon…

  32. avatar
    21 octobre 2014 a 23 h 54 min

    Wawrinka eliminé au 1er tour que se passe t il dans la tête de Stan ?

  33. avatar
    22 octobre 2014 a 8 h 06 min

    Lol, general, serais-tu un négationniste du grand Dieu réchauffement climatique?

    PS: on dirait que Wawrinka se prépare lui aussi pour la finale de coupe Davis, tellement il est indigent en ce moment.

  34. avatar
    22 octobre 2014 a 16 h 09 min

    NOLE Stefan vous salue

  35. avatar
    22 octobre 2014 a 18 h 25 min

    Gulbis battu par le 124e atp ( un jeune de 17 ans)….a t il deja la tête en vacances ?

  36. avatar
    23 octobre 2014 a 0 h 09 min

    enfin te voila MOCTE je croyais que tu t etais fais rattraper par la jurisprudence Cullen. ( concernant l assiduité sur le forum ) ahahahhaa

  37. avatar
    23 octobre 2014 a 15 h 40 min

    Hello Axel!

    Effectivement, je partage ton ignorance sur le point de règlement définissant l’attribution du bail du masters pour plus ou moins d’années… De toute façon, Londres nous arrange, étant donné la proximité et la facilité pour les joueurs de pouvoir ainsi pouvoir figurer honnêtement à Paris. A la limite, ce serait sympa d’inverser quelques années les deux évènements : le masters à Paris et un master à Londres…

    Raonic? C’est vrai que paris est une surface d’outsider et de diversité des vainqueurs (Berdych, Ferrer, Davydenko, Tsonga, Grosjean?, Soderling!, …).

    Yes Mocte, le peu d’honnêteté intellectuelle du GIEC ne peut porter qu’à se moquer d’eux… étant donné qu’ils refusent de fournir leurs données et modes de calculs… que peut-on penser d’une telle façon de procédé scientifiquement??

    Et puis, depuis mon premier cours de climato universitaire jusqu’au diplôme, on nous a toujours appris à nous méfier des théories climatiques à grande échelle de ce genre qui sont très généralement des supputations statistiques hors sol…

  38. avatar
    24 octobre 2014 a 8 h 47 min

    Salut general,

    Je ne sais pas quel était l’objectif de l’ATP, mais il y a eu Tokyo (1970), Paris (1971), Barcelone (1972), Boston (1973), Melbourne (1974), Stockholm (1975), Houston (1976), New York (1977-1989) au début, Francfort (1990-1995), Hanovre (1996-1999), Lisbonne (2000), Sydney (2001), Shanghai (2002, 2005-2008), Houston (2003-2004), puis Londres (2009-2015).

    Moi je trouve que cela devrait tourner entre les continents, le Masters c’est un peu le championnat du monde de tennis, entre les 8 meilleurs joueurs du monde.

    Londres OK c’est près de Paris pour Bercy mais bon ils ont déjà le Queen’s et Wimbledon, pas besoin d’avoir le Masters tous les ans.
    Après évidemment c’est commercial, mais l’interêt est aussi d’aller vendre le tennis dans des pays où la culture tennistique est moins forte.

    Buenos Aires et Rio de Janeiro n’ont jamais accueilli le Masters, pourquoi pas dans le futur, idem pour Madrid, Bruxelles, Amsterdam, Zurich ou Rome, voire New Delhi, Istanbul, Johannesburg, Vancouver, Chicago …

    Le tennis aurait plus à y gagner selon moi qu’à rester toujours dans la même ville, surtout NY ou Londres déjà hôtes de tournois du Grand Chelem.

    Mais en effet si c’est hors d’Europe, il faut 1 semaine de décalage avec Bercy pour le jet lag, sinon c’est de la folie pour les joueurs et donc pour la qualité du jeu au Masters, censé être le tournoi le plus relevé de la siason même si les gars sont cuits physiquement, et c’est souvent comme ça que la sélection se fait (Djokovic en 2011 par exemple n’avait pu exploiter son cosmic tennis, faute de physique à la clé).

  39. avatar
    24 octobre 2014 a 11 h 46 min

    oui faire tourner la Master Cup….Je me souviens d un quotidien Africain ( premier a reveler publiquement que la mere de Federer est Sud Africaine) qui avait demandé a Federer ( une question que jamais les media occidentaux ne lui ont jamais posee) Etes vous prêt a aller jouer en Afrique pour faire la promo du Tennis ? Federer avait clairement repondu OUI

    Je crois que Nadal ne dira pas non ainsi que d autres joueurs….Car a ce stade la ils pensent aussi a la trace qu ils laisseront dans l histoire ( avoir contribué a l expansion de leur sport)

    Oui la master Cup doit tourner comme la coupe du monde des clubs , la coupe du monde de football

  40. avatar
    24 octobre 2014 a 13 h 43 min

    Salut armand,

    Oui elle devrait tourner mais l’ATP devrait l’inscrire dans ses statuts, plutôt que de se vendre au plus offrant tant qu’il est prêt à payer.

    Moi je la donnerai bien à Madrid d’abord, pour tout ce que Nadal a fait pour le tennis espagnol, puis Buenos Aires, ensuite Belgrade et Zürich pour Djokovic et Federer, après Johannesburg et New Delhi pour aller vendre le tennis en Afrique et en Inde, ensuite encore Rome, Amsterdam, Bruxelles …

  41. avatar
    24 octobre 2014 a 21 h 13 min

    Nadal éliminé de Bâle par un jeunot. Si l’on excepte Roland Garros, 2014 a quand même tout d’un annus horribilis…. Pourquoi diable ne se fait-il pas opérer?

    Pour la Masters Cup, je trouve que Shanghai tenait la route, ça faisait un tournoi à enjeu en Asie. Et puis Shanghai, c’est là où vit Mitsuhirato, lol…

  42. avatar
    24 octobre 2014 a 23 h 14 min

    MOCTE

    nadal se fera operer le 3 novembre. J avais bien dit qu il devait arrêter sa saison. Ecoute MOCTE a 28 ans 1 GC 1 MS ce n est pas mal pour un joueur ayant des douleurs au dos…Esperons qu il revienne en forme a Aussie 2015…Je vois Federer finir n 1 atp

  43. avatar
    26 octobre 2014 a 12 h 07 min

    2014 n’est en effet pas une bonne année pour Nadal, même si je converge avec armand, à 28 ans l’Espagnol est désormais dans la phase où il aura bien du mal à gagner 2 GC chaque année, 1 GC sera déjà bien.

    Sorte de mix de 2011 pour le palmarès bien faible (Monte-Carlo, Barcelone, Roland-Garros en 2011, Madrid et Roland-Garros en 2014) et 2012 pour la blessure après Wimbledon.

    Va-t-il nous refaire une 3e fois le coup du phénix, après 2010 et 2013 consécutives aux blessures de 2009 et 2012 ?

    Le grand défi 2015 de Nadal sera de gagner une 10e fois Roland-Garros et de priver Djokovic du GC en carrière, ainsi que de gagner enfin le Masters, où il fut deux fois finaliste en 2010 et 2013.

  44. avatar
    26 octobre 2014 a 15 h 06 min

    Gagner un 10e Rg est dans ses cordes pour la suite de la saison….Ca dependra s il souffre de pepins physiques ou pas

  45. avatar
    27 octobre 2014 a 16 h 31 min

    AXEL

    Deja en 2008 Nadal en passe de rallier la finale a RG pour esperer gagner un 4e RG d affilee comme BORG il affronte NOLE…..En 2012 Nadal est en passe de depasser le record de BORg: 6 GC a Roland Garros Il joue la finale contre NOLE…..En 2013 il joue la demi finale de RG contre NOLE et en 2014 il affronte NOLE de nouveau en finale….

    Trois evidences

    1) Mentalement a RG face a NADAL c est mort pour NOLE ( syndrome Federer)
    2) il doit prier afin d avoir un Soderling sur sa route ( qui lui facilitera la tâche comme Federer en 2009)

    3) NOLE n est jamais parvenu a empêcher Nadal d ecrire ( et re ecrire) l histoire a RG

    PS

    a mon avis sauf blessure, mauvaise condition physique ou forfait difficile de voir le Majorcain ne pas soulever le trophee a Porte d Auteuil

  46. avatar
    28 octobre 2014 a 16 h 26 min

    Bercy commence, je vois mal Djoko faire une belle perf étant donné son nouveau statut, la première place devient envisageable pour Fed.

    Goffin bénéficie du statut SE, finalement c’est pas si rare que ça Général ;-)
    Fin de saison pour Simon, j’espère…

    Je ne pense pas que Djoko soit mort mentalement face à Nadal à RG. Contrairement à Fed, il a eu des victoires indiscutable sur terre face au majorquin. Dans un coin de sa tête, il sait qu’en 2011 il aurait mangé Nadal. Il doit se dire qu’il peut retrouver ce niveau
    Fed n’a fait que rêver tout au long de sa carrière cette fameuse finale victorieuse sur l’ocre parisien face à son plus féroce adversaire. Il n’y a guère qu’en 2011 qu’il était à son niveau.

  47. avatar
    28 octobre 2014 a 22 h 24 min

    2006,2007,2008,2012,2013,2014 Cela fait tout de même 6 defaites a RG pour NOLE

    Darkrio analyse les forces en presence : si l on regarde les rencontres de 2012,2013,2014 la constance apparait

    NOLE est hors sujet pendant 2 set a chaque fois. Tu ne peux pas battre Nadal a RG en etant deja hors sujet pendant 2 sets…Tu dois venir comme un Soderling de 2009 le piloner sans cesse côté coup droit, côté revers,sans relache ne pas le laisser respirer….

    La strategie actuelle de NOLE et son style de jeu : me permettent de dire que c est MORT. Clairement quel est le plan tactique de NOLE pour gener Nadal a RG ?

    Clairement il n a aucun son arme c est

    1) Nadal sert faiblement ( c est souvent le cas dans un match) et il sort a ce moment la un retour gagnant

    2) Nadal ne lift pas bien alors il espere dans l echange le bloquer côté revers pour avoir plus d option

    C est bien peu quand Nadal a jusqu ici eu

    3) un coup droit meurtrier

    4) un lift qui gene gene et fini par lasser au fil du match

    Ne reflechis pas au passé…Nole a approché son niveau de 2011 il n y a qu a voir ses series en MS ( 2013 apres avoir perdu US open, 2014 en debut d annee apres avoir perdu Australian Open, voir dans une certaine mesure 2012)

    Deja tu oublies un parametre NOLE aura 28 ans l an prochain ce qui est different d avoir 22 ou 24 ans…Donc pas si sur qu il puisse parvenir en finale de RG. Or Nadal lui fait deja peur a tout le monde a RG avant le debut du match. En l etat actuel NOLE a fini par se resoudre que c est mort, il souhaite un coup du destin ( blessure de nadal, un ” soderling” sorti de nulle part)

    Mais perso c est mort….Je crois que ( sauf accident) la fin de l ere nadal aura lieu en 2016 (annee ou il ne gagnera pas RG) Et je doute que NOLE puisse gagner RG a 29 ans…..( Car Darkrio les Nishikori, Murray, Dimitrov, Cilic ne resterons pas des eternels enfants de choeur devant lui)

    Bon en même temps s il ne parvient pas a gagner RG ce ne sera que normal. Il y a une classe d ecart tres evidente entre Nadal Federer et lui

  48. avatar
    30 octobre 2014 a 10 h 26 min

    Ce que je vois surtout c’est que Nadal a réalisé une de ses plus mauvaises saisons sur terre (sans la blessure de Nishikori, il serait reparti avec un seul titre).
    Malgré RG, il a montré aux autres qu’il était prenable : Ferrer par exemple n’avais jamais face à Nadal sur terre (si on oublie leur première confrontation qui date de 2004)

    Sinon l’un d’entre vous a-t-il vu jouer Borna Coric ?
    6 victoires sur des top 100 à 17 ans, 1m85 (donc probablement pas le gros serveur qui n’a que ça) ça vaut le coup de s’y intéresser :-)

    • avatar
      30 octobre 2014 a 10 h 27 min

      Ferrer n’avait jamais perdu*

  49. avatar
    31 octobre 2014 a 11 h 45 min

    DARKRIO

    je crois que dans ton com il ya des evidences

    la plus mauvaise saison de nadal sur terre : evident. Je ne souhaite pas argumenter ( mal de dos, meforme) C est evident c est sa pire des saison , mais en même temps apres “quasiment” 10 saisons au top cela pourrai se comprendre…

    Autre chose que tu devrai comprendre ( opinion de Simon , Tsonga et Leconte) jouer Nadal a Monaco ( ce n est deja evident combien ont été massacré en 9 ans ? presque tous ) Jouer Nadal a Monaco n a rien a voir a affonter Nadal a Porte d Auteuil ( dixit les trois personnes citées plus haut. Voici leur argumentaire : le court est tellement grand l espace entre la ligne de fond de court et les baches au point ou Nadal va pouvoir ramener le maximum de balles et defendre a merveilles.)

    Je crois que leur opinion est pertinente on a pu l observer a travers les annees.

    Bon Ferrer je le croyais capable…mais a RG il s est fait assomer proprement par Nadal. Le probleme comme disait LjUbicic : Nadal chaque match a RG vient pour jouer 5h et 5 sets les autres ne sont pas capables.

    Autre chose Darkrio la maitrise geometrique du court Chartrier par Nadal est hallucinante. Je l ai vu faire des retours incroyables ( demi finale RG 2013 dans le 5e set. Plusieurs retour qui ont assomé mentalement NOLE)

    En fait NOLE est reduit a se dire je peux gagner RG

    si Nadal en face de moi joue mal ( or Nadal a toujours reussi a se re gler même apres 1 set erratique a RG; Ce qui n est pas le cas de NOLE qui passe la plus part du temps 2 sets erratiques face a Nadal sur terre)

    Ou si survient un Soderling qui me facilite la tâche.

    Mon prono est le meme sauf accident ( blessure, meforme chronique; forfait) Nadal gagnera RG 2015.

    Ce qui a mon avis sera son dernier RG. NOLE pourra t il gagner en 2016 a 29 ans ? Representera t il toujours une terreur pour des Nishikori Cilic Raonic Dimitrov ? pas sur….

    A mon sens Nole ne gagnera pas RG dans sa carriere. Il pourra le faire sauf concours de circonstances exceptionelles
    ou

  50. avatar
    31 octobre 2014 a 15 h 34 min

    Armand,

    Federer n’a battu Nadal sur terre qu’une seule fois, en 2007 a Hambourg

    Djokovic a reussi cet exploit 4 fois, en 2011 a Rome et Madrid, en 2013 a Monte-Carlo et 2014 a Rome.

    Sans oublier 2 defaites de peu en 2009 a Madrid et 2013 a RG, la ou Federer n’a que Rome 2006 comme defaite in extremis contre le champion espagnol.

    Donc pour moi pas de complexe Nadal pour le Djoker, surtout que Rafa vieillit et l’usure du pouvoir aura forcement raison de lui, en 2015 ou 2016

  51. avatar
    3 novembre 2014 a 19 h 49 min

    AXEL

    je maintiens complexe de NOLE face a Nadal a RG. deja 6 defaites

  52. avatar
    3 novembre 2014 a 20 h 19 min

    AXEL

    je crois que tu ignore beaucoup de faits reels

    1) sur les matchs

    2006 NOLE depassé fini par abandonné ( mené 2 set a zero)

    2007 NOLE clairement dominé 3 sets a zero

    2008 NOLE ne jouera qu un set ( le 3e set ou il poussera nadal au tie break) le reste du match il avait été clairement dominé

    2012 pendant 2 premiers sets il est dominé il ne devra sa resurection qu a la pluie qui a changé completement les conditions de jeu…

    2013 dans le 5e set NOLE est assomé par les coups de Nadal ( c est ce que je disais a DArkrio la maitrise geometrique de Nadal sur le Chartrier est hallucinante : D ailleurs NOLE le reconnaissait dans une interview en 2008 avant leur demi finale ” ce court lui convient tellement, semble parfait pour son jeu…”

    2014 NOLE n a jamais tenu le bras de fer tant annoncé

    Conclusions

    Si entre 2006 et 2008 on pouvait logiquement dire que NOLE etait encore tendre. Depuis 2012 il y a une constance qui se degage :

    NOLE a RG face a Nadal vient avec une deconcentration de 2 sets. Or impossible de battre nadal en venant sur de telles bases.

    Je t invite a regarder la video : Nadal les secrets d un geant. Realisee par l Equipe21. LJubicic declare : ” y a t il un mec qui reve avant de l affronter a RG je vais le battre, je suis capable de le battre? En realité aucun, seul Robin l a fait et est parvenu a le faire”

    De plus il ajoute :” Nadal est preparé pour venir jouer 5h de jeu sur le chartrier” or vu la condition physique du Djoker c est problematique il a trop de passage a vide

    Conclusion au meilleur des 5 sets c est mort. N oublie pas une chose AXEL Nadal c est je crois 89 victoire 1 defaites au meilleurs des 5 manches sur terre battue….Je crois que HALLUCINANT c est le mot. J ai toujours relativisé les defaites de Nadal sur terre avant RG car ces tournoi lui permette de se regler….

    A l heure actuelle la seule chance de NOLE de gagner RG repose sur

    1) un joueur en feu comme Soderling en 2009 elimine Nadal en 2015

    2) Nadal a du mal a recuperer de ses bobo, declare forfait ou se blesse avant RG

    PS

    N oublie pas une chose AXEL voila deja 2 RG ( 2012 & 2014) que NOLE perd sur une double faute. C est loin d etre anodin. Dans le même documentaire Simon explique combien c est intimidant de jouer Nadal sur Chartrier ( tu dois realiser le coup parfait a n reprises) Voici les propos de Simon ” si je la mets la es ce qu il pourra aller la chercher; je la mets mais elle revient et si je la mets completement a l opposee …et elle revient…”

    deja 6 defaites pour NOLE a RG face a Nadal ( 3 demi 2 finale 1 quart) cela cree un complexe.

    Deja que NOLE en 2008 faisait du RODDICK parlant de son match face a Nadal : “sur ce court il n a jamais perdu…”

  53. avatar
    3 novembre 2014 a 20 h 21 min

    tu annonce Nadal vieillit desolé NOLE ne rajeunit pas non plus

  54. avatar
    3 novembre 2014 a 20 h 32 min

    je ne dis pas qu il gagnera eternellement j ai predis ici que son dernier RG ce sera en 2015

  55. avatar
    3 novembre 2014 a 20 h 45 min

    Mais si Nadal gagne en 2015 ca va etre tres compliqué pour NOLE c est ce que tu refuse de voir car en 2016 NOLE aura 29 ans et crois tu qu il sera encore un tigre redouté par les CILIC, Dimitrov Wawrinka Nishikori ? Voila la veritable question…Selon moi la probabilité que NOLE finisse sa carriere sans gagner RG est superieure a 50 % sa derniere chance raisonable etant 2015

  56. avatar
    4 novembre 2014 a 1 h 10 min

    Curiosité AXEL

    Safin, BECKER, Djokovic ; 3 MS POPB chacun . Coincidence aucun d entre eux n est parvenu a gagner RG.

    Seul Federer et Agassi sont parvenu a gagner MS POPB et RG. Ils ont a chaque fois gagné RG avant de gagner POPB.

    Tous ceux qui a ce jour ont d abord gagné MS POPB en carriere se sont systematiquement cassé la tête a RG.

    Ferrer a gagne POPB en 2012 et on connait la suite a RG 2013. L exception etant Agassi victoire en 1994.

    Voila l ensemble des ecarts statistique auxquels NOLE fait face

    Si a tous ces ecarts tu rajoute NADAL alors la on tombe en plein mythe de sysyphe.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter