US Open : Lucas dépouille Rafa !
Photo Panoramic

US Open : Lucas dépouille Rafa !

A l'issue d'un sublime bras de fer en 5 sets, Lucas Pouille s'est offert le scalp de Rafael Nadal à l'US Open. Tout simplement épatant !

Tournoi après tournoi, match après match, Lucas Pouille fait son petit bonhomme de chemin. Dimanche soir à New-York, le ch’ti de 22 ans a incontestablement signé la plus importante mais aussi la plus prestigieuse victoire de sa carrière en dominant l’ancien N°1 mondial espagnol.

Un premier set de rêve !

Les nombreux retardataires du court Arthur Ashe n’ont pas dû en croire leurs yeux. De fait, pour ceux qui n’étaient pas ponctuels hier soir, la surprise a certainement été de taille. Car après même pas une demi-heure de jeu, un Lucas Pouille survolté menait étonnamment déjà 5-1 face à un Rafael Nadal visiblement dépassé par les puissants coups de boutoir imposés par le natif de Grande-Synthe. Offensif, ultra-précis et bien en jambes, le Tricolore a en effet joué crânement sa chance à la moindre opportunité pour empocher le gain de la première manche sur le score sans appel de 6-1.

Un mano-a-mano de plus de 4 heures

Sonné mais pas KO, le Taureau de Manacor a néanmoins retrouvé ses esprits (et son jeu) dans le second acte. Plus solide, plus précis, le Majorquin a alors repris les rênes de la partie en faisant voyager le jeune Bleu aux 4 coins du court. Les débats se sont par la suite équilibrés au cours du 3e set, particulièrement intense, et finalement remporté par Pouille. Piqué au vif, Rafa refaisait alors à nouveau surface pour s’adjuger une 4e manche globalement bien maîtrisée. Puis, avec un break en poche au 5e, d’aucuns voyaient alors l’expérimenté champion ibérique plier l’affaire. C’était sans compter sur Pouille, aussi épatant physiquement que mentalement, qui enleva finalement le tie-break décisif sur sa 4e balle de match au bout de 4 heures et 8 minutes de jeu… Bluffant !

Le plus grand exploit de sa (jeune) carrière

Ce succès convaincant permet au plus grand espoir du tennis hexagonal de se hisser pour la 2e fois de sa carrière (après Wimbledon cette année) en quart-de-finale d’un tournoi du Grand Chelem. Par là même, il rejoint aussi deux compatriotes, Gaël Monfils (son prochain adversaire) et Jo-Wilfried Tsonga, à ce stade de la compétition. En outre, son exploit face au nonuple vainqueur de Roland-Garros fait également de Pouille le 2e Français à battre Nadal en Grand Chelem : le dernier français à avoir réussi pareille performance était Tsonga en Australie en… 2008 ! En somme, une victoire de référence qui devrait ouvrir la porte vers de nouveaux horizons au protégé d’Emmanuel Planque et de Yannick Noah.

Et si le meilleur était à venir ?

De surcroît, plus que l’exploit en lui-même, c’est surtout la maturité qui se dégage du jeune homme qui a impressionné le public new-yorkais face à Rafa. Concentré sur chaque balle, du 1er au dernier point, ne laissant jamais paraître le moindre signe de crispation ou de frustration (tout le contraire d’un certain Benoît Paire), Lucas a clairement changé de dimension hier soir… Alors certes, Pouille ne remportera certainement pas le tournoi, pas cette année en tout cas… Mais quand on sait que le garçon bouffe du tennis H24 et ne rechigne jamais à taper dedans à l’entrainement, on peut clairement augurer le meilleur pour la suite de son parcours. C’est bien là tout le mal qu’on lui souhaite.

Lionel Ladenburger

  1. avatar
    5 septembre 2016 a 15 h 01 min
    Par Enzo29

    Salut Guga, et merci pour l’article.

    Maturité impressionnante en effet pour Lucas, qui n’a jamais rien lâché et qui est resté calme, concentré et déterminé jusqu’au bout.

    Bien des questions, en revanche, concernant Rafa. C’est la première fois que je le voyais jouer depuis la finale de Monte Carlo contre Monfils. Des petits riens, à peine visibles à l’oeil nu, enrayent la machine de l’Espagnol.

    Il est un peu moins rapide en défense qu’avant, mais ce n’est pas l’essentiel. L’essentiel, c’est son manque de confiance. J’ai été assez surpris, par exemple, du peu de passings qu’il a réalisés. Pour être précis, il en a tenté peu, préférant des coups de défense dans les pieds, le plus souvent avec succès d’ailleurs. Mais désormais il craint de jouer les lignes, en défense comme en attaque. Ce qui faisait la spécificité de son jeu, c’était un lift monstrueux de puissance, couplé à des trajectoires bombées mais sécurisées qui nettoyaient les lignes et asphyxiaient l’adversaire. Aujourd’hui, il joue trop loin des lignes, craignant trop la faute directe. C’était très net hier soir.

    Mais affronter Nadal reste un défi physique et mental que Pouille a relevé haut la main. Un grand bravo à lui.

    • avatar
      6 septembre 2016 a 11 h 15 min
      Par Guga57

      Salut Vincent, merci pour ton commentaire que je trouve très juste.
      Comme toi, je partage cette « inquiétude » vis-à-vis de Rafa. J’ai effectivement trouvé que l’Espagnol ne jouait quasiment jamais les lignes et ne tentait presque aucun passing (ce qui était pourtant l’une de ses plus grandes armes par le passé). Pour Lucas Pouille en revanche, cette victoire pourrait bien servir de tremplin. Lui qui n’a encore jamais gagné le moindre tournoi ATP devrait désormais pouvoir s’appuyer sur cette victoire à l’avenir. Alors bien sûr, il est trop tôt pour affirmer que Pouille ira un jour chercher un gros truc (grand chelem, masters ou médailles olympiques) mais franchement ce qu’il démontre en ce moment me donne quand même quelques espoirs à son sujet. N’oublions pas qu’il n’a que 22 ans et que les Federer, Nadal, Djokovic, Murray, Wawrinka et Del Potro seront certainement tous à la retraite quand lui atteindra son climax d’ici 4 ou 5 ans. Bref, wait and see ;)

  2. avatar
    6 septembre 2016 a 2 h 37 min
    Par Nicolas

    Je ne sais pas si c’est moi mais j’ai toujours considéré comme pénible la dernière partie de saison tennistique ,car pas mal de joueurs ont déçu cette année à commencer par Djokovic qui avait qu’il écraserait tout cette année et résultat c’est très moyen.
    Andy Murray est de plus en plus étincelant et confirme de jour en jour,
    Nadal c’est même pas la peine d’en parler il reste encore très limité, preuve de sa défaite contre Pouille le genre de joueur qu’il se serait facilement il y a encore 2 ans.

    Le reste c’est plutôt du No comment. Vivement la fin de la saison on fera les comptes ensuite.

    • avatar
      6 septembre 2016 a 11 h 21 min
      Par Guga57

      Salut Nico,
      Je ne suis pas vraiment d’accord. La fin de saison promet d’être palpitante, et encore pluss si Murray remporte l’US Open.
      L’Ecossais grignote (lentement certes… mais sûrement) son retard sur Djokovic depuis la victoire de ce dernier a Roland-Garros.
      Et vu que Djoko n’a pas l’air au top physiquement, il n’est pas à l’abri de se faire coiffer au poteau pour la 1ere place ATP en fin d’année.
      Bref, attendons de voir mais la fin de saison s’annonce quand même intéressante je trouve, beaucoup pluss que l’année dernière en tout cas.

  3. avatar
    6 septembre 2016 a 14 h 22 min

    En effet, il n’y a plus que 1300 pts d’écart entre Djoko et Murray, c’est sûr que la première place n’est pas encore gagnée pour le serbe.
    La bonne nouvelle pour Djoko c’est qu’il est dans le tableau des français tandis que l’écossais devra batailler plus dur pour atteindre la finale avec une demi qui s’annonce compliquée.
    J’aimerais bien que le gagnant du quart Wawrinka/Del Potro remporte le tournoi

    Sinon pour la course aux masters, Monfils a une belle chance d’y participer (400 pts d’avance sur Berdych et Cilic) et une victoire sur Pouille lui assurerait quasiment sa place.

    • avatar
      8 septembre 2016 a 16 h 27 min
      Par Guga57

      Salut Darkrio,
      Bah voila, Wawrinka a sorti Delpo. L’argentin manque encore de coffre pour aller au bout en grand chelem. Ceci dit, et je vais le redire pour la enieme fois, son retour me ravit personellement. J’adore ce joueur, talentueux et attachant a la fois, j’espere vraiment que ses gros pepins physiques ne le rattraperont plus. Si c’est le cas, il sera dans le Top 5 en 2017.

  4. avatar
    6 septembre 2016 a 16 h 16 min
    Par Nick

    Hats off to Lucas, he played fearlessly throughout the big pressure points ! Moreover, his game seems have become even more well-rounded as he feels equally comfortable on the backhand or forehand side, and even had a few opportunities to display some masterful touches at the net. And everyone must appreciate this young kid’s hustle, going after every single ball.
    Rafa’s game suffers against the most aggressive of opponents ( i.e.: Verdasco in Australia this year) as he is no longer the same counterpuncher he used to be. Finally, only 1 ace for Rafa during the match, only 6 for the whole tournament… He doesn’t leave himself a chance if he can’t get more easy winners and has to play so many more balls.
    I expect Lucas to be in the top 10 soon, and once the Big 4 retire, into the top 5. He certainly has all the talent, hustle and weapons to win a Slam. If you were wondering who would pick up the slack for the new generation, you can worry no longer. A great day for French tennis, and a great day for the new generation !

    • avatar
      8 septembre 2016 a 16 h 28 min
      Par Guga57

      Thanks for your comment Nick !

      Indeed, Pouille seems to have all the skills to win a slam one day!

      I really hope you’re right about that.

      See you dude ;)

  5. avatar
    6 septembre 2016 a 18 h 03 min

    Petit à petit je commence à devenir fan de Pouille. On entend son nom depuis quelques années mais cette années, avec deux quarts en GC, c’est énorme. Clairement le Français le plus prometteur à moyen terme and les 4 mousquetaires seront en pantoufles.

    Quant à Paire, son potentiel est important, mais pour le faire fructifier il devra maîtriser ses nerfs, ce qui n’est pas garanti.

    • avatar
      8 septembre 2016 a 16 h 32 min
      Par Guga57

      Pouille et Paire c’est le jour et la nuit…
      Paire ne fera jamais rien de special, il vegetera toujours entre la 20e et la 50e place. Suffisant pour s’assurer une retraite doree… il n’aspire a rien d’autres de toute facon.
      Pouille en revanche a l’air d’avoir “du chien” comme on dit. Il en veut, il semble humble et surtout il a l’air de se donner les moyens de ses ambitions. Sachant qu’il sera au top d’ici 4-5 ans, on peut vraiment esperer de belles choses pour lui.

  6. avatar
    7 septembre 2016 a 2 h 55 min
    Par Nicolas

    Quand Stan Wawrinka fait le con il ne le fait pas à moitié, cet idiot a donné sa raquette cassé à une jeune spectatrice hier suite à son match de merde face à Marchenko. les caractériels sont vraiment pénible à voir et j’espère que Del Potro lui mettra une rouste demain.
    On se demande vraiment si les tennis men sont nettes parfois.

  7. avatar
    7 septembre 2016 a 15 h 44 min

    Sacré exploit de Pouille, le gamin a du potential après rendons lui service au niveau des medias, ne refaisons pas l’erreur des “Mousquetaires” auto proclamés alors que toujours zero victoire en GC ou Coupe Davis pour le quatuor Gasquet Tsonga Monfils Simon.

    Bref sinon Djokovic engrange mais est-il vraiment au top niveau ? Difficile à dire tant il a été aide par les circonstances dans cet US Open. Le choc à Monfils fournira des elements de réponse avant la finale contre Murray ou Del Potro, car je vois mal Nishikori et Wawrinka se hisser dans le dernier carré contre l’Ecossais et l’Argentin.

    Une finale Djokovic / Del Potro serait vraiment sympa, à suivre …

    • avatar
      8 septembre 2016 a 16 h 37 min
      Par Guga57

      c’est clair, esperons que les medias ne nous crament pas “Pouille aux oeufs d’or” pour reprendre une expression lue dans Lequipe et qui en dit deja long sur l’attente que va d’ores et deja susciter Lucas a l’avenir…

      Pour Djoko c’est promenage de sante je trouve cet USO. S’il est parvenu a soigner ses petits pepins physiques de la semaine passee, je pense que le tournoi lui tend les bras maintenant que Murray est OUT.

    • avatar
      8 septembre 2016 a 17 h 25 min

      J’avoue que ce n’était pas le prono le plus facile (surtout Nishikori) mais là tu as tapé dans le mille Axel :)
      J’aurais bien misé sur une victoire finale de Del Potro aussi, dommage.

      Comme tu le soulignes, Djoko arrive sans avoir beaucoup joué, sans trop de repère. Et si c’était pas l’année pour Monfils. Cela va quand même être dur pour le français qui n’a jamais gagné contre le serbe en 12 rencontres.

      Petites stats amusantes :
      - c’est la première fois depuis RG 2004 qu’il n’y a ni Federer, ni Nadal, ni Murray en ½ de GC
      - Le duo Fed/Djoko n’a raté qu’une seule ½ depuis RG 2004, à RG 2010, où le record de23 ½ consécutive du suisse s’est arrêté, record qui risque de ne pas être battu avant longtemps (au moins 6ans déjà)

  8. avatar
    9 septembre 2016 a 11 h 07 min

    aie aie aie, Axel, le chat noir, j’espère que ton faux prono sera parfait et qu’on aura une finale Monfils – Wawrinka!

    Gael, le changement c’est maintenant, c’est ta seule occaz de manger le djoko.

    Pour Djoko, c’est vrai qu’il a peu joué, mais il a fait deux bons sets d’entrainement face à Tsonga, plutôt bien gérés et donc il arrive pas “hors de forme” non plus, il a pu se roder sur ce bout de match, tout en ayant gardé la batterie au max et peut être permis à son poignet (je crois?) de se remettre.

    Enorme la première stat Darkrio, j’ai pas vraiment compris la seconde par contre…

    • avatar
      12 septembre 2016 a 9 h 49 min

      La seconde c’est Djoko/Fed = une présence sur toutes les 1/2 de GC depuis 12 ans hormis RG 2010
      Ensuite je rappelle maladroitement :-) que le record de 1/2 consécutives de GC de Fed n’est pas prêt d’être battu

  9. avatar
    10 septembre 2016 a 2 h 21 min
    Par Nicolas

    Pour Juan Martin Del Potro on lui en a trop mis sur les épaules ,il faut pas oublier qu’il revient de blessures et qu’il a le temps pour retrouver son niveau, ce qu’il a accompli au bout de 3 mois est très positif j’ai bien aimé l’hommage qu’il lui a été rendu à la fin

  10. avatar
    13 septembre 2016 a 10 h 39 min
    Par Guga57

    Finalement c’est Wawrinka qui a dejoue la plupart des pronostics.
    Une balle de match sauvee face a Evans, et ensuite il a deroule contre Del Potro, Nishikori et Djoko pour choper son 3e titre du GC en 3 ans. A chaque fois un autre en prime (AO, RG, US) a croire qu’il choisit ses rendez-vous…
    http://yourzone.beinsports.fr/tennis-us-open-wawrinka-lanti-gaulois-109689/

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Retrouvez Your Zone sur

Compatible Smartphone & Tablette

Iphone & iPad

Abonnez-vous à la Newsletter